Après Aube dorée : une affaire personnelle, Angélique Kourounis tourne un second volet documentaire – Aube Dorée l’affaire de tous

Pendant plusieurs années, la journaliste, réalisatrice et autrice Angélique Kourounis en avait fait une affaire personnelle : déconstruire patiemment le système idéologique nazi et la machinerie opérationnelle du parti d’extrême-droite grec Aube Dorée, 3è force du pays depuis les élections européennes de 2014 et les élections législatives de 2015. Le fruit de ce travail, que Costa Gavras a qualifié « d’utile et passionnant, que tout le monde devrait voir » a été un documentaire qui, depuis sa sortie, tourne dans toute l’Europe dans de nombreux festivals (20 sélections) mais aussi beaucoup de salles de cinémas indépendantes où les projections ouvrent sur des débats avec la réalisatrice et des spécialistes de la question. Le film a reçu deux prix dont le PriMed (Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen) –  Prix Averroès Junior, qui a permis au film d’être mis à disposition des professeurs d’histoire des troisièmes, secondes et terminales comme document de travail !

En 2017 Angélique Kourounis avait accordé un entretien à j :mag sur la genèse de Aube dorée : une affaire personnelle.

Force est de constater qu’en 2019, non seulement le parti Aube Dorée n’est pas prêt de disparaître du champ politique mais que dans toute l’Europe les partis d’extrême-droite fleurissent, même si ce samedi  18 mai l’un des membres de cette internationale fascisante, le parti autrichien d’extrême-droite au pouvoir dans une coalition avec le parti conservateur (ÖVP) est dans la tourmente avec la divulgation d’une vidéo montrant Heinz-Christian Strache, président du FPÖ et vice-chancelier du gouvernement dirigé par Sebastian Kurz, en train de proposer des contrats publics à une ressortissante russe en échange d’un soutien politique, ce qui a provoqué la chute du gouvernement autrichien et l’annonce d’élections législatives anticipées. Cependant, le même jour, Matteo Salvini recevait à Milan ses collègues droitistes d’Europe de l’ouest – leur pendants hongrois ou polonais ayant quelques divergences avec leurs homologues, concernant précisément les relations incestueuses avec la Russie – sous les hourras des populistes…

C’est dans cette lourde atmosphère qui enveloppe l’Europe qu’Angélique Kourounis, ainsi que son équipe, propose de continuer son travail sous l’angle de la résistance à opposer à l’idéologie véhiculée par ce parti. Ce second long-métrage s’intitule donc bien à propos : Aube Dorée l’affaire de tous.

— Angélique Kourounis réalisatrice d’Aube Dorée l’affaire de tous
Image courtoisie Angélique Kourounis

Angélique Kourounis explique la nécessité de ce second film :

En 2009 j’ai commencé le tournage du film Aube Dorée une affaire personnelle ou je m’interrogeais sur la nature de ce parti néo nazi qui perçait en Grèce et qui venait d’entrer au conseil municipal d’un arrondissement d’Athènes. Cinq ans plus tard lorsque j’ai terminé le film, Aube Dorée était devenue, et reste depuis, la troisième force politique du pays.
A l’époque la question que je me posais était pourquoi une partie des Grecs vote toujours pour cette formation malgré les procès en cours, malgré, toutes les révélations ? Que se passe-t-il dans la tête du néo-nazi de la porte d’à côté ?
Aujourd’hui je me pose une autre question : Comment résister ? Comment s’organiser ? Quels moyens utiliser ? Comment s’opposer à la montée de l’idéologie nazie qui gagne du terrain partout en Europe, au fascisme devenu presque banal et à l’extrême droite dont l’idéologie est présente dans pratiquement tous les parlements quand ce n’est pas des partis d’extrême droite qui y siègent. Autrement dit, est-ce que la démocratie peut, non pas stopper, mais broyer, anéantir, annihiler le nazisme et le fascisme sans faire entorse à ses principes ?
La peur que j’avais lors des tournages du premier film est toujours là, d’autant que mon coauteur Thomas Iacobi a été agressé par des militants d’Aube Dorée qui l’ont reconnu dans une manifestation. Mais ce second film s’impose. Il est la suite logique du premier, d’autant qu’en Grèce les sections d’assaut d’Aube Dorée ont repris du service et que dans plusieurs pays ses partisans s’affichent sans complexe !

 

 

Le tournage du documentaire commencé il y a un an et demi va durer encore plusieurs mois jusqu’au verdict du procès contre Aube Dorée actuellement en cours en Grèce. Une campagne de financement participatif a été lancée symboliquement le 20 avril 2019, date qui marquait le début de ce procès il y a quatre ans. Les contributions à ce financement participatif permettront de terminer le film dans de bonne conditions, d’aller voir dans toute l’Europe quelles réponses sont données à ce phénomène par les sociétés civiles, les partis, les parlements, la justice, et surtout de diffuser encore plus largement ce film à travers de nombreux festivals.

Chaque semaine le site, en 4 langues, est alimenté avec des vidéos des tournages en cours et des communiqués afin que les contributeurs sachent où en est l’équipe.

Lien direct vers le financement participatif

Malik Berkati

© j:mag Tous droits réservés

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 440 posts and counting. See all posts by malik berkati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*