Exposition sur les grilles de l’Hôtel de ville de Paris jusqu’au 31 mai: Les femmes s’emparent du Cinéma

Sur les grilles de l’Hôtel de Ville de Paris une exposition particulière et en plein air évoque le livre 100 grands films de réalisatrices, de Véronique Le Bris, publié récemment par Gründ et ARTE éditions (vous pouvez feuilleter le livre ici).

 

Le travail et le talent d’une vingtaine cinéastes est mis en exergue en 24 panneaux et à travers l’histoire du cinéma. Parmi elles, il y a Alice Guy et sa Fée aux choux, première fiction du septième art qui date de 1896, Lotte Reiniger avec Les aventures du Prince Ahmed, premier long métrage d’animation. Suivent Agnès Varda, Maya Deren, Céline Sciama, Wadjda d’Haifaa et tant d’autres. Importante et inédite, l’exposition fait découvrir au public l’impact peu connu des réalisatrices sur l’histoire du cinéma, de ces débuts jusqu’à nos jours. Certains prétendent que l’exposition le réinvente et le fait revenir là où il a commencé, au cœur de Paris!

Si le livre de Véronique Le Bris raconte en 240 pages l’inventivité et le courage des cinéastes, il confirme sans hésitation leur volonté de créer de véritables et puissantes héroïnes, incarnées dans la plupart des cas par de talentueuses et célèbres actrices.

Véronique Le Bris est journaliste à l’Obs, Les Échos de Paris et le magazine féminin Elle. Longtemps rédactrice de Première, elle a fondée le Prix Alice Guy, qui récompense le meilleur film élaboré par une réalisatrice, chaque année.

L’exposition est en accès libre et gratuit.

Djenana Djana Mujadzic

© j:mag Tous droits réservés

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Reporter (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 80 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Une réflexion sur “Exposition sur les grilles de l’Hôtel de ville de Paris jusqu’au 31 mai: Les femmes s’emparent du Cinéma

  • 27 mai 2021 à 19 h 32 min
    Permalien

    Très déçue de cette exposition , qui en est réduite à sa plus simple expression. Bien loin de la vingtaines de panneaux annoncés, ce fut fait en 10 minutes à peine . la culture cinématographique fait vraiment défaut . Dommage pour toutes les autres réalisatrices qui n’étaient pas représentées. Totalement décevant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*