Insolite – Un tube des années 60 de Dalida dans le prochain James Bond !

Mourir peut attendre (No Time to Die), le 25ème volet de la fameuse saga des James Bond doit sortir le 31 mars prochain, si tout va bien côté corona, la sortie ayant été repoussée plusieurs fois! Sur la bande originale du film il y aura aussi la chanson interprétée par la mythique chanteuse française et italienne originaire d’Égypte, intitulée Dans la ville endormie.

Tout est parti du tube de l’été 1968 My Year is a day, enregistré par Les Irrésistibles, un groupe pop franco-américain formé à Paris. Leur producteur de l’époque a essayé d’en faire les Bee Gees français, mais cela n’a pas marché. L’intérêt du public n’a pas suivi, sauf pour la chanson composé par William Cheller, un musicien à l’époque encore anonyme qui croyait au miracle. Et il a eu raison car Dalida a entendu et aimée sa mélodie. Déjà très connue, avec une brillante carrière de 12 ans, la chanteuse n’a pas su s’adapter au mouvement révolutionnaire et mondial des yéyés, populaire au quatre coins du monde pendent les sixties. Elle a engagée Claude Lemesle qui a écrit la version française sous le titre Dans la ville endormie. Cheller, très honoré, a fait un arrangement plus sophistiqué. Et c’est cette version qui est intégrée dans la prochaine aventure cinématographique de James Bond, réalisé par Cary Joji Fukanaga.

Selon des sources parisiennes «bien informées», la puissante Radio trottoir et les rumeurs de «haut niveau», Orlando, frère toujours bien portant de Dalida aurait longtemps négocié des droits, en grand secret, l’année dernière. Légataire de la star, le frère cadet gère intelligemment et avec un succès énorme la carrière posthume de sa soeur bien aimée. Il a permis aux producteurs de 25eme James Bond, le dernier avec Daniel Craig dans le rôle principal, d’utiliser la chanson.. Une édition numérotée et limitée du titre est sortie ces jours-ci, en vinyle 25cm (14,19 euros).

Une carrière exemplaire

J’avoue ressentir une pointe de fierté

reconnaît Orlando.

Dalida aussi aurait adoré. Elle aimait beaucoup regarder films de 007. Dans les années 80, elle a dînée au Château de Versailles avec Sean Connery et Roger Moore. Il existe de belles photos de cette soirée. Les chansons de Dalida figurent dans plus de 40 films et d’habitude ce sont très grands succès. Là, c’est un peu différent mais quand on écoute, on comprend. Les arrangements ressemblent beaucoup aux génériques de James Bond. Ils ont la même couleur!

Yolanda Gigliotti est née au Caire le 17 janvier 1933. Issue d’une famille de musiciens, elle fut Miss Égypte en 1954. Puis la belle participa à plusieurs films, avant de s’envoler à Paris, deux ans plus tard. Son histoire avec le septième art est longue et tracée des réussites : L’Or du Nil, Sigara wa Kass, Brigade des moeurs, Rapt, Parlez moi d’Amour, L’inconnue de Hong-Kong, Ménage à l’italienne, La Morale de l’histoire, Io Ti Amo, Comme sur les roulettes…L’artiste a été grandiose dans le rôle de Sadika, une lavandière de 50 ans dans le Sixième jour de Youssef Chahine. Un an avant son suicide survenu le 3 mai 1987 à Paris, Dalida a reçu l’ovation du public et des critiques.
La chanteuse qui a vendu 130 millions de disques a eu son biopic, réalise par Lisa Azuelos, sorti en 2017, sous le titre Dalida avec Sveva Alviti dans le rôle principal.

Djenana Mujadzic

© j:mag Tous droits réservés

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Reporter (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 68 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*