Le Warm Film Festival de Sarajevo consacré aux conflits mondiaux

La cinquième édition du Warm Film Festival s’est tenue à Sarajevo de 10 à 13 juillet, organisé par la Warm Fondation, l’ambassade de France et et le Sarajevo Film Festival (SFF). Ce festival présente des films inédits, consacré aux conflits mondiaux.
Rémy Ourdan, journaliste au quotidien parisien Le Monde, qui a couvert le Siège de Sarajevo mais aussi séjourné au Rwanda, en Sierra Léone ou en République centrafricaine, avait organisé pour le 20 anniversaire du Siège, une réunion nommée Sarajevo 2012 en présence de nombreux correspondants qui ont suivi les tristes événements survenus durant les conflits fratricides des Slaves du sud. Ce rassemblement fut la base de la Fondation Warm qui, 9 mois plus tard, a créé le festival, pour marquer le 100e anniversaire de début de Grande Guerre. Parmi les invités, le caricaturiste français Plantu, le cinéaste allemand  Marcel Mettelsiefen, son collègue syrien Ossama Mohammed,  le photojournaliste Camille Lepage, tuée un mois après, en Afrique.
(…)

Lire la suite

Kofi Annan: a complicated legacy of impressive achievements, and some profound failures

Kofi Annan (80) was an important historical figure who played a critical role in many key events of the 1990s and 2000s. His death is therefore an opportunity to both celebrate his life and to begin honestly assessing his contributions to the world.

The Ghanaian diplomat’s legacy is complicated. He served as both head of the United Nations peacekeeping and as Secretary General of the UN. His tenure in these high offices – from 1992 to 2006 – were marked by great human tragedies as well as episodes of progress. His role in these events raises difficult questions about individual responsibility and the role of international organisations and their leaders in creating a more peaceful and just world.
(…)

Lire la suite

Locarno : Carla Del Ponte vient parler au public du Spazio Cinema, en toute simplicité

Dimanche 6 août, à Locarno, les sollicitations sont nombreuses mais celle qui remporte le suffrage est la conversation, au Spazio Cinema, avec l’ancienne procureure de choc, attendue impatiemment par les journalistes, les festivaliers et une foule de Tessinois venus manifester leur admiration à celle qui est parvenue à faire trembler les plus puissants. Invitée de la première session des Locarno Talks la Mobiliare, Carla Del Ponte, membre de la Commission d’enquête onusienne sur la Syrie, a apporté des photographies liées à ses diverses expériences, photographies projetées sur un écran géant durant la discussion, animée par la journaliste Liana Milella, de la Repubblica.
(…)

Lire la suite