j:mag

lifestyle & responsible citizenship

Culture / KulturForum citoyen / BürgerforumLifestyleProjets jeunes / Jugendprojekte

Les Créatives, festival international artistique et féministe, du 15 au 26 novembre à Genève

Le festival Les Créatives est de retour à Genève du 15 au 26 novembre 2023 pour une nouvelle édition riche en événements artistiques et en espaces de réflexion sur l’égalité de genre dans la société. Unique projet de cette ampleur en Europe, le festival a pour mission de soutenir et de promouvoir la création artistique des femmes et des minorités de genre ainsi que la production intellectuelle féministe. Le bien-fondé de cet engagement est consolidé par le fait que cette manifestation laisse les personnes concernées par les thématiques abordées se représenter et parler pour elles-mêmes, d’elles-mêmes.

Comme l’indique Manon Paillargue, responsable communication du festival, « nous avons l’intention de prendre beaucoup de place dans le Canton ! » Il est vrai que depuis dix-neuf ans, Les Créatives rassemblent des milliers de personnes autour d’un programme pluridisciplinaire comprenant des concerts de musique, des expositions, des arts vivants et des événements spéciaux qui investissent chaque année de nouveaux espaces de Genève, parfois insolites, comme le Musée d’Art et d’Histoire ou le Grand Théâtre. Cette année encore, le festival propose une programmation riche et variée, avec près de 60 événements dans plus de 30 lieux et des artistes tel·les que Sevdaliza, Yendry, Fatoumata Diawara, Safia Nolin ou Pi Ja Ma.

À côté de ces têtes d’affiche, à noter une double rencontre magnétique à La Comédie autour des expérimentations sonores de la multi-instrumentiste Nâr et de la productrice et DJ Belia Winnewisser. Le Post Tenebras Rock (PTR) accueillera quant à lui deux artistes novatrices : Malvina qui bouscule les codes autour d’un condensé de ses guilty pleasures métal, techno punk, électro et Kety Fusco avec ses compositions néoclassiques à la harpe électronique. Au Temple de Satigny, la violoncelliste Lakiko mêlera chants traditionnels et mélodies pop, entraînant le public au gré de son existence nomade, de Sarajevo à Zurich. Les Créatives se clôtureront à l’Alhambra avec la célébration de la sortie de l’album Lullabies de Camilla Sparksss et la première suisse de Badiâa Bouhrizi, figure forte de la scène alternative tunisienne.

— Badiâa Bouhrizi
Image courtoisie Les Créatives

Au programme également, un escape game féministe, des rencontres littéraires, une exposition sur la beauté en temps de guerre – Beauty Amidst the Shadows of War de Fatimah Hossaini à L’Uni Dufour du 20 au 24 novembre –, des débats, des films avec discussions, dont Les Années Super 8 d’Annie Ernaux, Prix Nobel de littérature 2022, et de son fils David Ernaux-Briot, et des spectacles de stand-up.

À noter, dans le cadre des célébrations du centenaire de son existence, la Société Astronomique Genevoise (SAG) présente, le 23 novembre à la salle communale de Plainpalais, un événement qui allie conférence et performance artistique dont le but est de contribuer au développement et à la diffusion de l’astronomie et des sciences qui s’y rattachent. Dans cette lignée, le projet ASTRA permet la rencontre entre femmes spécialistes et scientifiques avec un public de tout âge, afin de faire tomber les barrières entre les jeunes filles et ces professions et qu’elles se sentent légitimes à se diriger vers ces études.

En parallèle aux événements artistiques, Les Créatives offrent des espaces de discussion et de réflexion sur l’égalité de genre dans la société, avec pour objectif de sensibiliser un large public à ces questions en proposant une programmation qui met en avant des artistes femmes et minorités de genre.

Au bout du couloir, la mer de Karelle Ménine
Image courtoisie Théâtre de Saint-Gervais

Ainsi, une rencontre avec la journaliste et militante féministe et LGBT française Alice Coffin permettra d’entrer dans son histoire personnelle permettant de comprendre ses contributions et actions dans les milieux journalistique, politique et féministe. La performeuse suisse Jeanne Spaeter livrera la mémoire intime du couple qu’elle a formé pendant 10 mois avec un homme inconnu au départ dans le cadre de son Contrat de Relation Amoureuse de Qualité. Au bout du couloir, la mer qui met en scène les derniers échanges d’un condamné à mort, Karelle Ménine créera au Théâtre Saint-Gervais un spectacle sur le rapport à la mort dans notre société. Dans une mise en scène intime, Laurène Marx racontera son histoire : celle d’une femme trans, loin de tout fantasme. Autour de la projection du documentaire #salepute, qui n’avait pas pu sortir dans les salles à cause de la pandémie, une discussion portera sur la nécessité de briser le silence sur les effets dévastateurs du harcèlement en ligne subi par les femmes et minorités de genre.

À l’occasion du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination des violences sexistes et sexuelles, le festival investira le Grand Théâtre pour une Late Night que les organisatrices décrivent comme ayant des « allures de contre-attaque féministe et humaniste ». Il s’agira de déambuler dans les étages de ce lieu classique « où le passé, le présent et le futur fusionneront dans une dystopie fascinante. La Londonienne Heartworms déploiera son univers post-punk gothique tandis que les deux membres de ROBIN ROBIN donneront un concert performatif faisant appel à la vidéo ». Le Grand Théâtre résonnera des sons de collectifs de DJs venus des quatre coins de la Suisse qui se succèderont aux platines et feront vibrer la vénérable maison de l’opéra de Genève.

Les Créatives renforcent leur collaboration avec La Gravière, club membre du label We Can Dance It qui vise à rendre la vie nocturne inclusive et égalitaire. Lieu central du Festival pour cette édition 2023, on y retrouvera quatre soirées et deux concerts. Les performances de Marguerite Thiam et de Segen sur des sonorités alliant hip-hop, r’n’b, soul, rap et folk tandis que la musique électronique et une ambiance atmosphérique seront de mise lors des concerts d’Art School Girlfriend et de Nikko. La Gravière accueillera également une présentation de recherche réalisée par Helvetiarockt  sur les violences sexuelles dans les clubs et les festivals.

Le festival, qui a su au fil des ans attirer un large public et de nombreux partenaires grâce à la qualité, richesse et diversité de sa programmation portée par une démarche artistique, féministe et inclusive, est devenu un rendez-vous automnal incontournable de la scène culturelle genevoise et nationale.

https://lescreatives.ch/evenement

Malik Berkati

j:mag Tous droits réservés

Malik Berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

Malik Berkati has 862 posts and counting. See all posts by Malik Berkati

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*