Locarno 2018 – Glaubenberg, de Thomas Imbach ou l’amour incestueux contrarié au concours international pour les Léopards. Rencontres.

Le dernier film de Thomas Imbach, Glaubenberg, entraîne le public dans les méandres de l’amour que Lena (16 ans) ressent pour son frère Noah, un brin plus âgé qu’elle, un amour bien plus que fraternel. Pour se distraire, elle encourage l’ami de Noah, Enis, à sombrer dans ses bras mais n’en mesure pas les conséquences: elle est tellement obsédée par son frère qu’elle ne peut pas réfréner ses sentiments. Elle commence à rêvasser, vivant plus dans un monde fantastique que dans la vraie vie. Elle finit par se confesser à Noé. Il est choqué et la repousse. Lena entreprend un voyage dans l’inconnu au sens émotionnel, psychologique et géographique, partant de manière effrénée sur les traces de son frère parti travailler sur sa passion, la géologie, en Turquie.

— Francis Benjamin Meier et Zsofia Körös – Glaubenberg
Image courtoisie du Festival international du Film de Locarno

Cinq ans après Mary Queen of Scots, le réalisateur suisse Thomas Imbach revient au Festival de Locarno avec son drame Glaubenberg. Le film est la seule contribution suisse au concours international pour les Léopards. Lundi, le drame sur un amour réprimé entre un frères et une sœur a été présenté sur la Piazza Grande.

Thomas Imbach aborde le passage difficile des amours au seuil de l’âge adulte, Lena tombant éperdument amoureuse de son frère Noah. Leur engouement peut être surmonté sans raison ni avec un ami substitut. Noah, âgé de trois ans, échappe aux rapprochements inquiétants de sa sœur en quittant la maison de ses parents. Mais la distance ne soulage pas Lena.
Au contraire, le silence de Noé nourrit ses espoirs et elle rêve de plus en plus d’un monde parallèle. L’aspiration insatiable pour Noé devient une obsession que Lena élimine de plus en plus de la réalité. Le cinéaste alterne avec aisance les scènes fantasmées par Lena et les scènes réelles, invitant à briser les frontières entre ces divers univers tant pour sa protagoniste – Zsofia Körös, une graine d’artiste à suivre. Le titre du film Glaubenberg fait référence à la région de la Suisse centrale, où Lena continue de rêver et d’espérer en communion avec la nature, un autre protagoniste primordial de ce film.

— Zsofia Körös et Thomas Imbach
© Firouz Pillet

Nous avons rencontré le cinéaste Thomas Imbach et son actrice, Zsofia Körös, dans le cadre art-déco du lobby du Palma au lac sur les rivages du Lac majeur.

Thomas Imbach:

 

Glaubenberg marque les débuts de Zsofia Körös – que nous avons rencontrée au Palma au Lac de Locarno – et de Francis Benjamin Meier.

Zsofia Körös (auf Deutsch):

 

De Locarno, Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 237 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*