Palmarès du 23è Festival du Film de Sarajevo

Plus de 100 000 spectateurs ont suivi le 23è festival du film de Sarajevo et ses 235 projections présentées dans 18 programmes entre 11 et 18 août. L’emblématique Cœur de Sarajevo d’honneur, imaginé et dessiné par la créatrice de mode Agnès Troublé, propriétaire de la marque agnès b. qui a fait ses preuves dans l’humanitaire, en finançant cette manifestation durant la guerre de Bosnie-Herzégovine (1992-1995), a été remis au réalisateur Oliver Stone et à l’acteur, scénariste et humoriste John Cless pour leur performances filmiques à l’enrichissement permanent au septième art mondial.

— Oliver Stone, Recipient of the Honorary Heart of Sarajevo, Raiffeisen Open Air Cinema, 23. Sarajevo Film Festival, 2017
(C) Obala Art Centar

Parmi les films provenant de 54 pays il y a eu 111 long métrages, 137 fictions, 70 documentaires, 124 courts et 28 animations. Le SFF 2017 a permis au public de voir 43 premières mondiales et 23 internationales. La Bosnie-Herzégovine a présenté 70 films.
C’est le film Scary Mother (présenté au dernier festival du film de Locarno dans la section Cineasti del presente) de la cinéaste géorgienne Anna Urushaze qui a obtenu le Cœur de Sarajevo pour la meilleure fiction, choix fait par le jury présidé par le réalisateur mexicain Michel Franco, le directeur du Festival international du film d’Édimbourg (EIFF) Mark Adams, Goran Bogdan acteur bosno-croate, sa collègue turque Mélissa Sözu et la directrice du Doha Film Institute, Fatima Al Remaihi. Le prix était accompagné de la somme de 16 000 euros.

— Nata Murvanidze – Sashishi deda (Scary Mother) d’Ana Urushadze

Plus grand festival régional de l’Europe du sud-est

Emmanuel Pârvu a reçu le prix du meilleur réalisateur pour son film Meda or the Not So Bright Side of Things (Meda sau partea nu prea fericiă a lucrurilor), accompagné de 10 000 euros destiné à l’aider pour son prochain projet cinématographique. La Kosovare Ornella Kapetani a reçu le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans Réveil du jour réalisé par Gentian Koci. L’interprète principal du film roumain Meda or the Not So Bright Side of Things, Şerban Pavlu a été consacré meilleur acteur de la manifestation.

— Şerban Pavlu dans Meda or the Not So Bright Side of Things (Meda sau partea nu prea fericiă a lucrurilor) d’Emmanuel Pârvu

Destinations du Bulgare Stéphane Komandarev a obtenu la mention spéciale du jury et la Croate Antoneta Almat Kuslijanovic a été primée pour son court métrage Dans le bleu. La Grenouille du Croate Elmir Jukic a obtenu le Prix du public et la coproduction hollando-géorgienne de Rati Oneli, Ville ensoleillée a convaincu le jury des films documentaires présidé par l’Allemand Claas Danielsenglavni, directeur exécutif du Mitteldeutsche Medienfoerderung, avec la distributrice Gitte Hansen et le cinéaste serbe Zelimir Zilnik. La mention spéciale du documentaire est allé au réalisateur croate Zdenko Juvilj pour son documentaire intitulé La Maison.

— Open Air, Raiffeisen Open Air Cinema, 23rd Sarajevo Film Festival, 2017
(C) Obala Art Centar

Le plus grand festival régional de l’Europe du sud-est a distribué une vingtaine de différents prix et mentions. La jeune actrice Amila Terzimehic, pensionnaire du théâtre sarajévien SART (Sarajevo War Theatre), plus connue pour son rôle très sportif d’Olga, tueuse russe dans The November Man, du réalisateur américain Roger Donaldson, a été la maîtresse des cérémonies d’ouverture et de fermeture du festival.

Djenana Mujadzic

© j:mag Tous droits réservés

 

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Reporter (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 98 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*