Pessac 2018 : Rencontre avec François Aymé, directeur du Cinéma Jean Eustache et Commissaire général du Festival du Film d’Histoire de Pessac

La 29ème édition du Festival, qui vient de se terminer dimanche 25 novembre 2018 pour le grand public, a consacré la programmation de cette édition à l’Entre-deux-guerres. La particularité du Festival du Film d’Histoire de Pessac, en Gironde, est d’afficher la volonté d’une programmation diversifiée, accompagnée de débats, de rencontre avec des historiens comme des cinéastes.

François Aymé dirige le Cinéma Jean Eustache à Pessac et préside l’Association Française des Cinémas Art et Essai (AFCAE). Il est également le fondateur de l’Université Populaire du Cinéma (UniPop). Il a co-réalisé un documentaire Un Français nommé Gabin avec Yves Jeuland.

— François Aymé
© Firouz Pillet

Très dynamique et très sollicité durant le festival, le directeur des lieux a dû croire à du harcèlement de notre part; en effet, nous avons plusieurs fois rendez-vous avec lui pour nous entretenir mais François Aymé a le don d’ubiquité : il présente un documentaire dans la Salle Jacques Tati puis accompagne un historien qui va répondre aux questions des festivaliers dans la salle Charlie Chaplin avant d’accompagner Jean-Noël Jeanneney, Président d’honneur du festival, pour son grand oral dans la Salle Fellini. Bref, François Aymé est un homme pressé – à l’instar du protagoniste du roman de Paul Morand publié en 1941 –  mais à force de sollicitations, il a trouvé un court instant de quiétude dans son bureau pour nous parler de la programmation de cette édition, de la dimension importante que le Cinéma Jean Eustache accorde aux projections scolaires, au dossier pédagogique qu’il élabore et souligne l’importance de certains films réalisés entre 1918 et 1939 :

En sélectionnant notamment trois films de Chaplin, Le kid, Les Temps modernes et Le dictateur, l’équipe en charge de la programmation scolaire du FIFH ne s’est pas trompée parce que ces classiques du cinéma collent parfaitement à la thématique de la 29e édition – 1918–1939, La drôle de paix.

Equipée cet été de nouveaux éclairages et d’un nouveau projecteur qui offre une qualité d’image encore meilleure, la plus grande salle du Cinéma Jean Eustache, la salle Frédérico-Fellini, accueille durant l’année l’Université populaire qui propose deux pans d’étude : le cinéma et l’histoire.

Rencontre avec François Aymé, commissaire général du festival du Film d’Histoire de Pessac:

 

Firouz E. Pillet

http://www.cinema-histoire-pessac.com

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 237 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*