Rencontre avec Vianney Lebasque, Ahmed Sylla et Olivier Barthelemy pour Les beaux esprits qui a fait l’ouverture du 71e Festival international du Film de Locarno

Les beaux esprits de Vianney Lebasque
Image courtoisie du Festival Festival international du Film de Locarno

Le protagoniste de ce film sportif est l’équipe nationale française de basketball, formée par douze athlètes ayant des déficits mentaux dans le cadre de leur participation aux Jeux Paralympiques de Sydney. C’est au cours de cette course que l’équipe se révèle être une équipe pleine de talent, réussissant à démolir tous les rivaux et à atteindre la finale, où, après avoir battu la Russie avec un score de 87-63, l’équipe a remporté la médaille d’or. Cette grande victoire, cependant, se révélera être une véritable arnaque! Cet esprit d’équipe fédérateur et cette cohésion sont inspirés par un fait qui s’est vraiment passé, l’une des fraudes sportives les plus célèbres de ces dernières années qui ont impliqué l’équipe de basket-ball espagnole. La comédie, malgré la déception subie par les protagonistes, tente de faire sourire et bouger, mais surtout de réfléchir sur les raisons d’un geste apparemment aussi insensé.

— Vianney Lebasque
© Firouz Pillet

Film d’ouverture de la 71ème édition du Festival international du Film de Locarno, Les beaux esprits, le deuxième long métrage de Vianney Lebasque donne à réfléchir sur la différence et son acceptation, sur la compréhension de l’altérité tout en distillant un esprit de bienveillance et de tolérance.

Porté par le personnage de l’entraîneur, incarné par Jean-Pierre Darroussin, le film réunit ä l’écran deux acteurs, Ahmed Sylla et Olivier Barthelemy, qui se sont rencontrés sur Les beaux esprits, semblent partager une complicité de longue date.

— Ahmed Sylla et Olivier Barthelemy
© Firouz Pillet

Le lendemain de la projection sur la Piazza Grande, sous un ciel menaçant mais épargné par la pluie, nous avons pu rencontrer d’une part le réalisateur, Vianney Lebasque, qui confie avoir réalisé a posteriori sa chance d’avoir vécu la première mondiale de son film en ouverture de festival sur la Piazza Grande, projeté sur le plus grand écran extérieur d’Europe, et d’autre part, les deux jeunes comédiens, Ahmed Sylla et Olivier Barthelemy, très détendus et enthousiastes.

Rencontres (audio) à l’Hôtel Belvedere, sur les hauteurs de Locarno:

Vianney Lebasque

Ahmed Sylla et Olivier Barthelemy

 

Firouz E. Pillet, Locarno

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 205 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*