Locarno 2018 – Rencontre avec David Roux et Jérémie Renier pour L’ordre des médecins

Le premier long métrage de David Roux, L’ordre des médecins, réunit une distribution de choix

A trente-sept ans, le docteur Simon Chaykine (Jérémie Renier) est un médecin aguerri, qui côtoie la mort tous les jours dans son service de pneumologie. Au fil des ans et de l’expérience acquise, Simon s’est forgé une carapace qui le protège de sombrer dans une implication trop personnelle face aux épreuves que traversent ses patients… jusqu’au jour où sa mère (Marthe Keller)  est hospitalisée dans un état critique dans un service voisin, l’intime et le professionnel se télescopent. Tout l’univers de Simon, toutes ses certitudes et ses convictions vacillent.
Écrit par David Roux en collaboration avec Julie Peyr (nominée au César 2016 du meilleur scénario original pour Trois souvenirs de ma jeunesse et au César 2014 de la meilleure adaptation pour Jimmy P.), le scénario est centré sur
 Simon, directement inspiré du frère du cinéaste.
Bien que très documenté et réaliste, L’ordre des médecins, présenté hier soir sur la Piazza Grande sous un ciel clément, touche par sa dimension personnelle qui comporte une dimension universelle et l’humanité de ce médecin rompu aux épreuves qui, dans une épreuve plus intime, voit ses certitudes vaciller, sa carapace se fissurer et retrouver à travers cette épreuve sa part d’humanité enfouie.

L’ordre des médecins est le premier long métrage de David Roux dont la première vie professionnelle fut consacrée au journalisme en tant que critique de théâtre. David Roux nourrissait depuis longtemps le désir de réaliser un film et il a puisé la matière de son premier long métrage au cœur de son historie familiale puisque ses deux parents étaient médecins et que son frère est pneumologue. Développé dans le cadre de l’atelier scénario de La Fémis et passé par Emergence, ce film s’est révélé très personnel pour le réalisateur qui l’a remarqué a posteriori comme il nous l’a confié lors de notre entretien au Belvédère le 2 août au Festival de Locarno.

— David Roux
© Firouz Pillet

David Roux est venu avec sa femme et ses deux enfants au Festival de Locarno mais aussi avec ses acteurs dont le Belge Jérémie Renier, connu pour ses performances chez les frères Dardenne, en particulier dans L’Enfant, nominé au prix Lumières 2016 du meilleur acteur pour Ni le ciel ni la terre, au César 2015 du meilleur second rôle pour Saint Laurent et au César 2013 du meilleur acteur pour Cloclo, un rôle troublant de véracité. Jérémie Rénier, vu l’an dernier dans Amant double de François Ozon, partage ici une idylle naissante avec une jeune interne emplie de compréhension à son égard, incarnée par la valeur montante Zita Hanrot (César 2016 du meilleur espoir pour Fatima, à l’affiche dans De sas en sas).

— Jérémie Renier – L’ordre des médecins
© Firouz Pillet

Présente aussi au Belvédère mais qui a affirmé ne vouloir donner aucune interview avec la presse suisse, l’icone suisse Marthe Keller (appréciée récemment dans Amnesia et L’Économie du couple) s’est extasiée devant les photographies de la dernière née de Jérémie Rénier, une petite fille de trois semaines, que l’acteur attend avec impatience de retrouver.
A leurs côtés se trouvaient Maud Wyler (2 automnes 3 hivers) et Alain Libolt (L’Anglaise et le Duc).

Interview de David Roux:

Interview de Jérémie Rénier:

 

De Locarno, Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 239 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*