Renforcement de l’aide financière aux étudiant-es  de l’Université de Genève (UNIGE) et de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale – Genève (HES-SO Genève)

Pour faire face aux conséquences économiques de la crise du coronavirus, l’UNIGE et la HES-SO Genève simplifient et renforcent leur dispositif d’aide aux étudiant-es pour mieux répondre à leurs besoins.

Image courtoisie Université de Genève

Depuis le mois de mars et le début du semi-confinement, plus de mille étudiantes et étudiants de l’Université de Genève (UNIGE) et de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale – Genève (HES-SO Genève) ont bénéficié d’une aide financière d’urgence, grâce au soutien notamment de fondations privées qui se sont engagées à hauteur de 2,2 millions de francs. La crise du coronavirus a fait disparaître de nombreux jobs étudiants et a fait émerger de nouveaux besoins, notamment en termes de matériel informatique et de connectivité pour répondre aux exigences nouvelles de l’enseignement à distance. Les conséquences économiques de cette crise sanitaire seront malheureusement durables. Pour aider leurs étudiantes et étudiants à y faire face, l’UNIGE et la HES-SO Genève ont décidé de déployer un nouveau dispositif pour l’année académique 2020-2021, à concurrence de 4,6 millions de francs.

Le nouveau dispositif sera opérationnel dès la rentrée académique. Il s’appuie sur un partenariat public-privé à hauteur de 4,6 millions de francs qui viennent s’ajouter à l’aide d’urgence déjà accordée entre mars et août 2020. La moitié de cette somme, 2,3 millions, sera couverte par l’UNIGE et le HES-SO Genève. L’autre moitié proviendra de donateurs privés. La campagne de recherche de fonds actuellement en cours – et menée conjointement par les deux institutions – a déjà permis de lever 1,3 million de francs de fonds privés.

Les étudiantes et étudiants qui en ont besoin pourront ainsi percevoir un forfait mensuel garanti d’au minimum 600 francs selon leur niveau de revenus. Les demandes pourront être formulées deux fois par année, au début de chaque semestre, selon une procédure simplifiée qui permettra d’en réduire le temps de traitement moyen de deux mois à un mois.

En cas de difficulté financière passagère, une aide ponctuelle d’un montant de 600 à 1000 francs peut en outre être octroyée aux étudiantes et étudiants qui ne bénéficieraient pas du dispositif décrit ci-dessus. Cette aide d’urgence permet de couvrir leurs besoins de base pour l’un des motifs suivants : perte d’emploi, aide alimentaire, aide au logement, achat de matériel nécessaire et frais de santé non couverts par l’assurance maladie.

Pour aider leurs étudiantes et étudiants dans la recherche d’un emploi, l’UNIGE et la HES-SO Genève lancent par ailleurs une campagne de promotion permettant à tous les particuliers de poster gratuitement des offres d’emploi pour de petits jobs étudiants sur la plateforme emploi.unige.ch du centre de carrière de l’UNIGE. Enfin, l’accompagnement et le conseil social individualisé offerts aux étudiantes et étudiants par le Service social et finances est toujours disponible.

Malik Berkati

© j:mag Tous droits réservés

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 511 posts and counting. See all posts by malik berkati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*