La 8e édition de la Semaine des droits humains exclusivement en ligne du 23 au 27 novembre 2020

La question centrale qui occupe les esprits en cette année sans précédent depuis la Deuxième guerre mondiale pour cause de pandémie qui bouleverse la planète et agit jusqu’au cœur de ses fondements politiques, économiques et sanitaires est: qu’advient-il des droits humains en temps de crise universelle? Et surtout, quelles seront les conséquences en sortie de crise? Le respect des droits humains s’en trouvera- t-il enfin renforcé ou au contraire le changement de priorités laissera-t-il pour compte les minorités et les plus démuni.es?
La Semaine des droits humains, conçue en grande partie avec les associations estudiantines de l’université de Genève (UNIGE) se penchera cette année sur ces crises qui s’additionnent ou se croisent: crise climatique, crise économique et crise sanitaire ont toutes des conséquences tangibles sur la planète et ses habitant.es. La parole sera donnée à celles et ceux qui se mobilisent pour faire respecter les droits de chacun.e. Du 23 au 27 novembre, associations, artistes, philosophes, écrivains et auteures se relaieront en ligne pour faire part de leurs vécus, de leurs idées et de leurs combats. Un programme riche qui en raison des mesures sanitaires actuelles se déroulera uniquement en ligne.
(…)

Lire la suite

[Audio] Rencontre avec Jean Liermier, directeur du Théâtre de Carouge, pour la présentation de la saison 2020-2021, entre autres …

Comme à chaque début de saison, j:mag souhaitait rencontrer Jean Liermier, directeur du Théâtre de Carouge depuis 2008. Cette année, cette rencontre était d’autant plus attendue que la saison 2019-2020 avait dû être suspendue au printemps en raison de la pandémie.
(…)
Malgré ce contexte difficile durant lequel Jean Liermier doit se battre pour défendre l’accès de ses comédiens aux indemnité de chômage, il a trouvé du temps à nous accorder en tant que directeur du Théâtre de Carouge pour nous exposer la saison 2020-2021 en nous mettant l’eau à la bouche car Jean Liermier aime que « le public ait faim de théâtre ! »
Mais c’est aussi en tant que président de la Fédération romande des métiers de la scène que Jean Liermier nous a reçus dans le foyer chaleureux de la petite Salle sis rue Ancienne.
(…)

Lire la suite

APERTI 2020 – un parcours virtuel dans les ateliers d’artistes

Depuis quelques années, au printemps, des artistes de Lausanne et de ses environs ouvrent leurs ateliers pendant deux jours afin de permettre au public d’entrer dans l’univers créatifs des artistes et d’échanger avec eux, de découvrir le dynamisme de la scène artistique de la région.
Evidemment, cette année, la pandémie du coronavirus a empêché ces rencontres. Ne renonçant pas à cette ouverture et ce pont entre les artistes et le public, APERTI s’est, comme beaucoup d’autres, adapté et a pris l’option du virtuel pour cette édition 2020.
(…)

Lire la suite

Cri d’alarme de l’Association Cinématographique Suisse suite à la fermeture subite des cinémas dans les cantons du Valais et de Berne !

Nous publions la prise de position de l’’ASC (voir ci-dessous). Edna Epelbaum, exploitante de cinéma, Présidente de l’Association Cinématographique Suisse, Vice-présidente de l’Union Européenne du Cinéma UNIC a accepté de répondre à nos questions.

Avez-vous des contacts et un suivi avec les autorités cantonales ou fédérales depuis la réouverture des cinémas ou êtes-vous complètement ignorés?

Depuis mars, nous sommes en contact régulier avec les autorités fédérales et, dans une certaine mesure, avec les autorités cantonales. Les cantons romands, à l’exception du Valais, ont pris bonne note de nos préoccupations et ont pris des mesures pour que la vie culturelle, dont les concepts de protection sont très clairs et bien mis en œuvre, ne soit pas gelée.

La culture est de manière générale la plus malmenée dans la stratégie économico-sanitaire des autorités: avez-vous des contacts avec les autres entités culturelles, si oui avez-vous un projet d’action collective pour parler d’une seule voix ou chaque domaine se bat de son côté?

L’industrie cinématographique est déjà très grande. Nous sommes en contact avec toute l’industrie, car dans notre secteur, tout le monde est concerné : sociétés de production, distributeurs, cinémas. Nous travaillons à l’échelle régionale, transrégionale et nationale. C’est pourquoi il est si difficile de faire face à cette décision prise par les cantons du Valais et de Berne. Cette décision est particulièrement fatale pour la production cinématographique bernoise. Un exemple en est le film de Gitta Gsell Beyto (dont la première a eu lieu au Festival du film de Zurich 2020 ; N.D.L.R.) prévu pour ce jeudi. Nous savons que les productions bernoises travaillent très localement, ce qui est en soi quelque chose de très positif. Mais devoir annuler la sortie d’un film dans un délai aussi court est impraticable et financièrement fatal – pour la production, la distribution et le cinéma. Nous avons élaboré des concepts de protection pour notre industrie au niveau national et les avons également mis en œuvre pour tous les cinémas de Suisse.
(…)

Lire la suite

Der Schweizerische Kino-Verband schlägt Alarm nach der plötzlichen Ankündigung der Schliessung der Kinos in den Kantonen Wallis und Bern!

Wir veröffentlichen die Stellungnahme des Verbands (siehe unten). Edna Epelbaum, Kinobetreiberin, Präsidentin Schweizerischer Kinoverband und Vizepräsidentin Europäischer Kinoverband UNIC hat ein paar unserer Fragen beantwortet:

Haben Sie seit der Wiedereröffnung der Kinosäle Kontakt zu den kantonalen oder eidgenössischen Behörden oder sind Sie völlig ignoriert?

Wir sind seit März in regelmässigem Austausch mit den eidgenössischen Behörden und teilweise auch mit den kantonalen Behörden. Die französischsprechenden Kantone mit Ausnahme vom Wallis haben unsere Bedenken sehr wohl zur Kenntnis genommen und ihre Massnahmen gesteuert, dass das kulturelle Leben, welches sehr klare und gut ausgeführte Schutzkonzepte hat, nicht auf Eis gelegt wird.

Im Allgemeinen wird die Kultur in der Wirtschafts- und Gesundheitsstrategie der Behörden am schlechtesten behandelt: Haben Sie Kontakte zu anderen kulturellen Einheiten, wenn ja, haben Sie ein Projekt für eine kollektive Aktion, um mit einer einzigen Stimme zu sprechen, oder kämpft jeder Bereich auf der eigenen Seite?

Die Filmbranche ist bereits sehr gross. Wir sind in Kontakt mit der gesamten Industrie, denn in unserer Branche sind alle betroffen: Produktionsfirmen, Verleihfirmen, Kinos. Wir arbeiten regional, überregional und national. Deshalb ist es auch so schwierig, mit diesem Entscheid der Kantone Wallis und Bern umzugehen. Gerade für die Berner Filmproduktion ist dieser Entscheid fatal. Als Beispiel wäre hier der für diesen Donnerstag geplanten Film von Gitta Gsell Beyto (der seiner Premiere im Zurich Film Festival 2020 hatte; Anm. d. Red.) zu erwähnen. Wir wissen, dass die Berner Produktionen sehr lokal funktionieren. Das ist auch ein sehr positives Zeichen. Einen Filmstart so kurzfristig abzusagen, ist unmöglich und finanziell fatal – sowohl für Produktion, Verleih wie auch Kino. Die Schutzkonzepte haben wir für unsere Branche auf nationalem Niveau ausgearbeitet und diese auch für alle Kinos der Schweiz umgesetzt.
(…)

Lire la suite

Du 28 octobre au 1er novembre 2020 le Salon du livre de Genève, annulé au printemps dernier, s’invite dans la Cité

Le Salon du livre de Genève comme nous le connaissons – au printemps et à Palexpo – n’a bien sûr pas pu avoir lieu cette année pour cause de crise sanitaire. Mais comme de nombreuses manifestations culturelles, celle-ci a su s’adapter et se réorganiser afin de proposer au public une version allégée et différente de son offre. C’est ainsi que le Salon du livre de Genève s’invite au cœur de la ville, dans des lieux culturels, emblématiques et populaires où les autrices et auteurs pourront retrouver leurs publics, célébrer les différentes formes de littérature et d’innover avec différents formats de rencontres.

Cette édition propose près de 200 rencontres, un programme éclectique et de nombreux invités qui, pour des raisons évidentes, vivent principalement en Suisse ou en France, ce qui n’enlève en rien à la diversité des plumes et la variété des genres. La liste complète ici.
Quelques temps forts du Salon du livre en ville
(…)

Lire la suite

ALFILM, le festival du film arabe de Berlin, se nomadise pour sa 11e édition du 1er au 29 septembre 2020

Que les temps sont durs pour l’industrie cinématographique! Les films ne sortent qu’au compte-gouttes, les salles sont vides, les festivals s’annulent en cascadent et nous ne savons pas encore ce que tout cela aura comme implications sur les productions à venir. Mais ces temps exceptionnels sont aussi l’occasion pour certain.es de se réinventer, de faire preuve de créativité et, pour les diffuseurs de souplesse et inventivité.
(…)
ALFILM, le Festival du film arabe de Berlin qui fête cette année ses 11 ans, fait partie de ceux-là.
(…)
Pour sa richesse et sa qualité nous soutenons depuis de nombreuses années ALFILM: sa façon de rebondir cette année sans perdre son âme nous donne raison. Allez voir ces films poignants sur grand écran et partagez vos émotions en collectivité, cela en vaut vraiment la peine!
(…)

Lire la suite

Un festival de Locarno 2020 hybride, aménagé à l’aune du nouveau coronavirus

Le festival de Locarno qui fête ses septante-trois ans se voit amputer de son événement-phare : les projections du film du soir sur la fameuse Piazza Grande de la ville qui accueille traditionnellement près de 8000 spectateurs. Mais l’édition 2020 aura tout de même lieu du 5 au 15 août ; principalement en ligne mais physiquement également dans un format réduit.
“Nous sommes orphelins de la Piazza Grande, la place du Risorgimento de Locarno qui est l’âme et le symbole du Festival. Rien ne peut la remplacer, parce qu’un festival est par définition un lieu de rencontres. Toutefois, le Tessin sait aller de l’avant, peut-être grâce à cette pointe de tempérament italien qui nous fait prendre la vie avec le sourire, et ne jamais se laisser abattre par une crise capable de mettre certitudes et orgueil à genoux. Nous affrontons cette situation difficile avec deux objectifs. Premièrement : maintenir dans le monde, grâce à un Festival physique et virtuel, la position, la notoriété et la crédibilité acquises en plus de sept décennies de rigueur et de cohérence artistiques. Deuxièmement : ne pas décevoir les attentes du public, force motrice du Locarno Film Festival, en continuant à partager avec lui – plus encore en une année où le dialogue a été « suspendu » – ces récits, regards et visions qui nous animent depuis 73 ans : les films. ”
explique avec enthousiasme Marco Solari, président du Locarno Film Festival.
(…)

Lire la suite

1er août: Bonne fête la Suisse! Alles Gute zum 1. August, Schweiz! 1° agosto: Buon compleanno Svizzera! 1. avust: Biala Festa Naziunala Svizra!

En cette drôle d’année, les célébrations de la fête nationale se déroulent dans un climat pesant et angoissant : non seulement cette journée du 1er août 2020 se retrouve coincée dans un épisode caniculaire qui empêche feux de joie, feux d’artifices et pétards (bon, pour ces derniers, il y a pas mal de monde qui ne les regretteront pas), mais bien évidemment, le plus grand obstacle à sa bonne marche festive reste le virus qui empêche le monde entier de vivre comme bon lui semble.
(…)

Lire la suite

Le Grand Théâtre de Genève annonce un changement de programme : La Cenerentola de Rossini pour ouvrir la saison 2020 – 2021

Le Grand Théâtre de Genève ouvre la saison 2020 – 2021 avec La Cenerentola, une co-production du Grand Théâtre annulée en mai 2020 pour cause de pandémie, mise en scène par Laurent Pelly et dirigée par Antonino Fogliani. Étant donné la crise du Covid-19, la nouvelle production de Turandot signée Daniel Kramer et teamLab a dû être remplacée et sera présentée dans une autre saison. Le reste de la saison 2020-21 est inchangé.

La deuxième saison du directeur général Aviel Cahn au Grand Théâtre débute avec La Cenerentola de Rossini, une co-production mise en scène par un talent qui court les scènes du monde entier, Laurent Pelly, du 14 au 26 septembre 2020. Le fameux conte de Charles Perrault est revisité dans ce dramma giocoso, avec une Cendrillon qui s’appelle Angelina, une belle-mère devenue Don Magnifico et une bonne fée transformée en sage philosophe.
(…)

Lire la suite