L’immensità, le quatrième film d’Emanuele Crialese, relate l’histoire très personnelle d’une jeune fille qui se sent comme un garçon dans les années septante à Rome

Clara (Penélope Cruz) et Felice Borghetti (Vincenzo Amato) ne s’aiment plus mais sont incapables de se quitter. Clara est espagnole et avait rencontré Felice alors qu’il vivait en Espagne. Comme elle était tombée enceinte, le couple s’était marié et Clara avait suivi Felice en Italie. Dorénavant éloigné de sa famille, les disputes sont quotidiennes et Clara subit la violence de Felice, allant jusqu’à imposer, au nom du devoir conjugal, des rapports non consentis à sa femme, qui, résignée et docile, s’exécute. Désemparée, Clara trouve refuge dans la relation complice qu’elle entretient avec ses trois enfants, en particulier avec l’aînée, Adriana (Luana Giuliani, la révélation du film !), née dans un corps qui ne lui correspond pas. Tout le monde surnomme affectueusement l’aînée de la fratrie Adri mais Adri exige que l’on l’appelle Andrea. Faisant fi des jugements, Clara va donner beaucoup d’amour et de tendresse à ses enfants, mais aussi leur insuffler de la fantaisie et de la passion en leur transmettant le goût de la liberté, au détriment de l’équilibre familiale. Emprisonnée dans sa condition de femme au foyer, tributaire de son mari qui ramène le salaire, Clara s’octroie quelques bouffées d’oxygène dans son univers étriqué, tentant de se libérer du joug marital et de s’émanciper en emmenant ses enfants au cinéma au volant de sa Topolino. (…)

Lire la suite

[Audio] Xavier Legrand pour la sortie suisse de Jusqu’à la garde

Le premier long métrage de Xavier Legrand Jusqu’à la garde avait concouru en compétition de la dernière Mostra de Venise (voir notre critique). Nous l’avons rencontré à l’occasion de sa venue en Suisse pour la sortie de son film.

Lire la suite

Mostra 2017 : Xavier Legrand en compétition avec Jusqu’à la garde

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils (le très prometteur Thomas Gioria) du père (Denis Ménochet) qu’elle accuse de violences, Miriam (Léa Drucker) en demande la garde exclusive. La juge (Saadia Bentaïeb) en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.
Pour ses débuts, Xavier Legrand choisit l’un de ces films qui racontent une histoire passionnée, pour aborder un thème difficile et délicat : la violence conjugale. Ce jeune réalisateur français n’a pas oublié que l’engagement et les thèmes ne sont pas et ne doivent jamais être le substitut d’une bonne trame et d’un scénario travaillé.
(…)

Lire la suite