L’immensità, le quatrième film d’Emanuele Crialese, relate l’histoire très personnelle d’une jeune fille qui se sent comme un garçon dans les années septante à Rome

Clara (Penélope Cruz) et Felice Borghetti (Vincenzo Amato) ne s’aiment plus mais sont incapables de se quitter. Clara est espagnole et avait rencontré Felice alors qu’il vivait en Espagne. Comme elle était tombée enceinte, le couple s’était marié et Clara avait suivi Felice en Italie. Dorénavant éloigné de sa famille, les disputes sont quotidiennes et Clara subit la violence de Felice, allant jusqu’à imposer, au nom du devoir conjugal, des rapports non consentis à sa femme, qui, résignée et docile, s’exécute. Désemparée, Clara trouve refuge dans la relation complice qu’elle entretient avec ses trois enfants, en particulier avec l’aînée, Adriana (Luana Giuliani, la révélation du film !), née dans un corps qui ne lui correspond pas. Tout le monde surnomme affectueusement l’aînée de la fratrie Adri mais Adri exige que l’on l’appelle Andrea. Faisant fi des jugements, Clara va donner beaucoup d’amour et de tendresse à ses enfants, mais aussi leur insuffler de la fantaisie et de la passion en leur transmettant le goût de la liberté, au détriment de l’équilibre familiale. Emprisonnée dans sa condition de femme au foyer, tributaire de son mari qui ramène le salaire, Clara s’octroie quelques bouffées d’oxygène dans son univers étriqué, tentant de se libérer du joug marital et de s’émanciper en emmenant ses enfants au cinéma au volant de sa Topolino. (…)

Lire la suite

Mostra 2021 : Competencia oficial, de Gastón Duprat et de Mariano Cohn, apporte et réflexions existentielles sur les métiers de cinéaste et d’acteurs

En quête de reconnaissance et de prestige social, un homme d’affaires milliardaire (José Luis Gómez) aspire à monter au panthéon des mécènes artistiques (d’ailleurs, l’homme d’affaires s’intéresse à brancher sa fille, interprétée par Irene Escolar, dans cette production prestigieuse) et décide de réaliser un film qui laisse son empreinte. Pour ce faire, il engage les meilleurs : un casting stellaire formé par la célèbre réalisatrice Lola Cuevas (Penélope Cruz) et deux acteurs de renom, tous deux énormément talentueux, mais avec un ego encore plus grand : Felix Rivero (Antonio Banderas), acteur hollywoodien et infatigable homme à femmes, et Iván Torres (Oscar Martínez), illustre interprète du radicalisme théâtre, plus introverti. Les deux légendes, mais pas vraiment en bons termes. À travers une série de défis de plus en plus excentriques lancés par Lola, Felix et Iván doivent affronter non seulement l’un l’autre, mais aussi leur héritage artistique.
(…)

Lire la suite

Mostra 2021 : Madres paralelas, de Pedro Almodóvar, ouvre la 78ème édition du festival avec un mélodrame poignant

Le film de Pedro Almodóvar était très attendu car il a avait déjà beaucoup fait parler de lui … Ou plutôt son affiche qu’Instagram avait censuré de sa publication à cause du mamelon avec du lait, un mamelon que les algorithmes des réseaux sociaux ne sauraient voir. Pourtant, l’affiche de Madres Paralelas, prend tout son sens après la projection du film de Pedro Almodóvar.
(…)

Lire la suite

Mostra 2019 : Wasp Network ou les espions cubains d’Olivier Assayas

La Havane, décembre 1990. René González (Edgar Ramírez), pilote de ligne cubain, vole un avion et s’enfuit du pays, laissant derrière lui sa femme (Penélope Cruz) et sa fille adorées. Il commence une nouvelle vie à Miami, bientôt rejoint par d’autres dissidents cubains, tous travaillant à la déstabilisation du régime Castro. Basé sur une histoire vraie.
(…)

Lire la suite

Cannes 2019 : «Dolor y gloria », de Pedro Almodóvar, effeuille les souvenirs du cinéaste par le truchement de son alter ego

Le dernier film d’Almodóvar dresse le portrait émouvant d’un artiste à travers ses souvenirs de son idée de la création artistique, de la maladie, de l’amour à partir de fragments de sa vie.Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d’autres par le souvenir, dans la vie d’un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L’impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l’insondable vide face à l’incapacité de continuer à tourner.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : « Todos lo saben », le thriller ibérique du cinéaste iranien Asghar Farhadi ouvre la 71ème édition du Festival de Cannes

Le cinéaste iranien Asghar Farhadi – deux fois lauréat d’un Oscar du meilleur film parlé en langue étrangère – a choisi de tourner son dernier opus en Espagne et en espagnol, avec une distribution haut de gamme : Javier Bardem, sa femme à la ville Penelope Cruz et Ricardo Darín, l’acteur argentin le plus connu sur les écrans internationaux.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : les temps forts de cette 71ème édition

L’ouverture de la septante-unième édition du Festival de Cannes est imminente : anticipé d’un jour cette année, le plus convoité des festivals du septième art verra affluer les professionnels – exploitants, distributeurs, journalistes, distributeurs – le 7 mai alors que l’ouverture officielle et la première montée des marches aura lieu le 8 mai.

Pour cette édition 2018, vingt-et-un longs-métrages sont en lice dans la compétition officielle dont l’un d’eux sera sacré le 19 mai au soir par la fameuse Palme d’or.

Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé une sélection officielle audacieuse et surprenante, en avril dernier, pour la 71ème édition du Festival de Cannes : cette compétition officielle comporte des retours, des surprises, de jeunes premiers.
(…)

Lire la suite

Venise 2017: Le couple Bardem-Cruz réunis sur grand écran dans Loving Pablo, film de Fernando Leon de Aranoa

Loving Pablo, sur histoire du puissant trafiquant Pablo Escobar et l’histoire d’amour qui l’a lié à la journaliste Virginia Vallejon (dont le livre a inspiré le film) vient d’être présenté a Venise hors concours. Pour interpréter les deux protagonistes du film de Fernando Leon de Aranoa, Bardem est Pablo Escobar, le chef tout puissant et sanglant de la drogue colombienne; Cruz est une journaliste de télévision colombienne qui entre dans son monde, attirée magnétiquement par le luxe et le faste, devient son amant jusqu’à risquer sa vie. Javier Bardem et Penelope Cruz, un couple a la ville, sont venus combler de bonheur les fans et les photographes au Lido de Venise. L’actrice a déclaré : “Il était difficile d’être sur le plateau avec Javier incarnant un monstre comme Escobar”.
(…)

Lire la suite