j:mag

lifestyle & responsible citizenship

Cinéma / KinoCulture / Kultur

Golden Seniors, de François Kohler, ou la méditation comme voie pour se connecter à soi et à son entourage

Comme dans ses précédents films, le cinéaste neuchâtelois François Kohler place l’être humain au centre de ses réalisations. Avec Golden Seniors, il nous invite à suivre cinq seniors qui osent faire un pas vers l’inconnu : la méditation de pleine conscience.

Golden Seniors de François Kohler
Image courtoisie First Hand Films

Pour ce faire, le documentariste a sélectionné cinq candidats parmi quelque cent-quarante-six personnes. Les cinq seniors choisis vont alors participer durant dix-huit mois à une formation basée sur la pleine conscience, mesurée pour une étude, et sur l’altruisme. L’étude Silver Santé, qui a été financée par le fonds européen de recherche Horizon 2020 et qui a été réalisée par un consortium de six pays, dont l’Université de Genève, mesure l’impact de l’apprentissage des langues et de la méditation sur la santé et le bien-être des seniors.

C’est ainsi que la caméra de François Kohler accompagne, sans intrusion ni voyeurisme, Geneviève, Michèle C., Michèle D., Denis et Jean-Marie. Les seniors retenus sont âgés entre soixante-sept et septante-six ans et proviennent d’horizons socio-culturels divers. Pendant ces dix-huit mois, l’étude vise à évaluer les effets de la méditation sur le vieillissement. Au fil des mois, chaque participant vit à sa manière les effets de cette intense expérience méditative. Avec pudeur, les personnes sélectionnées se confient sur leur ressenti, leurs émotions, leur expérience. Certaines montrent de vrais signes de progression ; pour ces personnes, la méditation est devenue un besoin vital comme se laver les dents. Pour d’autres, peut-être par un excès d’exigence envers elles-mêmes, ou par manque de bienveillance envers leur personne, elles abandonnent l’expérience. Il est courageux de se lancer dans un espace inconnu à travers une expérience inédite, inconnue, qui révélera des parts enfouies de soi.

Avec cette caméra discrète, le public suit ces participants à l’étude qui se lancent dans cette expérience sans a priori ni inclinaison spirituelle particulière, découvrant en même temps que nous leurs résistances, leurs peurs, pour d’aucuns un sentiment de culpabilité, mais aussi la joie et la sérénité que procure la plénitude induite par cet intense entraînement de leur esprit. Certains de leurs proches, conjoints, enfants ou amis complètent cette constellation de personnages. Trois scientifiques interviennent face caméra et nous apportent leurs précieux éclairages : la responsable de l’étude, Gaelle Chetalat, qui est Directrice de recherche à l’INSERM de Caen, et qui a publié plus de cent-quarante articles de neuro-imagerie sur le vieillissement normal et les démences liées à l’âge, notamment la maladie d’Alzheimer. Antoine Lutz, responsable du domaine méditation de l’étude qui, après un doctorat en neurosciences cognitives, a étudié les pratique de la méditation au moyen de l’imagerie cérébrale ainsi que l’impact de la méditation sur l’attention, la régulation des émotions. Enfin, Matthieu Ricard, conseiller et ambassadeur de l’étude, Docteur en génétique cellulaire, humanitaire, moine, qui a fondé l’association humanitaire Karuna-Shechen en 2000 et s’implique dans l’institut Mind&Life qui facilite les rencontres entre science et bouddhisme.

Le film de François Kohler relate de manière captivante le parcours de ces cinq golden seniors et met en lumière les enjeux du bien vieillir dans notre société grâce à l’expérience méditative et souligne les réalités de ce chemin avec des écueils, des moments de doute, de mélancolie mais aussi de gratitude, de joie et parfois de libération en commençant par la bienveillance envers soi-même. Au-delà de l’aventure de ces seniors, le film illustre comment la méditation permet de se connecter à soi et à son entourage.

Golden Seniors, qui a été présenté en première mondiale aux Journées de Soleure 2023 les 21 et 23 janvier 2023, a fait salle comble lors des deux projections. Sorti dans les salles obscures, le film permet de sensibiliser un large public, toutes générations confondues et suscite des débats enrichissants sur une manière constructive et saine d’envisager le vieillissement grâce aux bénéfices de l’entraînement de l’esprit par la pratique régulière de la méditation en pleine conscience.

Entretien téléphonique avec François Kohler :

 

Firouz E. Pillet

j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée/based Genève)

Firouz Pillet has 994 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*