Il Giardino del Re, de Silvio Soldini, marque le retour réussi du cinéaste italo-suisse qui signe un drame existentiel subtil et magnifiquement interprété. Rencontre

La vie de Camilla (Kasia Smutniak), une avocate d’affaires milanaise, brillante, divorcée, cohabitant tant bien que mal avec une fille adulte qui a tant de reproches à l’égard de sa mère.  Camilla s’investit pleinement dans son travail au détriment de ses proches et d’une éventuelle histoire d’amour. Sa vie à la mécanique bien huilée va être est brutalement bouleversée une nuit lorsqu’un accident de scooter dont elle pourrait être responsable laisse un jeune homme sans-papiers sur l’asphalte. Ce mort, que personne n’identifie, l’incite à se lancer dans une enquête privée personnelle qui l’éloigne des lieux et des personnes qu’elle a l’habitude de fréquenter. Peut-être le début d’un éveil de conscience et d’un changement de vie…

— Kasia Smutniak – Il Giardino del Re
Image courtoisie Filmcoopi Zurich

Il Giardino del Re est un réel manifeste de la recherche de soi à travers la découverte de son prochain, une altérité méconnue, si lointaine et pourtant du proche. Camilla n’a pas de temps à consacrer à une relation stable et durable mais entretient une liaison clandestine avec un homme marié qui n’a pas l’intention de s’investir sérieusement. Elle est efficace, mais reste inaccessible et semble dénuée de sentiments. Évoluant avec brio dans le Milan impitoyable du monde des affaires, Camilla n’a pas prévu d’embuche sur sa trajectoire tracée d’avance. Trouver l’identité de ce jeune homme sans papiers dont personne n’a réclamé la dépouille devient une obsession, tout en essayant de découvrir quelque chose de plus sur lui afin de lui offrir une sépulture digne, respectueuse de sa personne, de son histoire, de ses traditions. Dans cette quête irrationnelle et émotionnelle, Camilla découvre sa propre personne et tout ce qui manquait à sa vie.

Le dernier film du réalisateur italo-tessinois, présenté aux Journées cinématographiques de Soleure en janvier 2022, ne décevra pas ses inconditionnels tant son observation de l’être humain est juste et pointue.  Silvio Soldini nous a parlé, par téléphone, de son nouveau film, du choix de ses comédiens, des valeurs qu’il développe dans son cinéma.

 

Firouz E. Pillet

j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 729 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*