Insoumises, de Laura Cazador & Fernando Perez, rend hommage à une Enriqueta Faber, figure féministe et avant-gardiste suisse ignorée par ses compatriotes

En 1819, le médecin suisse Enrique Faber s’installe à Baracoa, village proche de La Havane, où il épouse la superbe Juana et se lie d’amitié avec son domestique noir.

Insoumises de Laura Cazador & Fernando Perez

Après le mariage avec Juana, peu à peu, d’étranges rumeurs naissent à son sujet : en réalité, Enrique serait une femme. Commence alors l’un des procès les plus scandaleux de l’histoire coloniale de Cuba.

Laura Cazador et Fernando Pérez Valdés signent un film basé sur l’histoire vraie de la Lausannoise Henriette Faver, femme libre et insoumise, incarnée par une Sylvie Testud, magistrale dans un jeu tout en nuances.

Insoumises a vu le jour en 2005, lorsque sa codirectrice, la Suissesse Laura Cazador, en visite à Cuba, a appris les vicissitudes de sa compatriote Enriqueta Faber dans  l’île des Caraïbes. Laura Cazador apporte le regard féminin que Fernando Pérez a trouvé pour approfondir et bien cerner la complexité d’un personnage aussi fort et aux multiples facettes que celui de la protagoniste, une femme en avance sur son temps. Une voix féminine  emplie de courage et malheureusement oubliée, voir ignorée de tous, en particulier de ses compatriotes.

Laura Cazador & Fernando Perez ont regroupé une distribution bigarrée – Sylvie Testud, Yeni Soria, Mario Guerra, Héctor Noas, Giselle González, Corina Mestre, Antonio Buil – dont chaque acteur ou actrice a su incarner à la perfection son personnage, suscitant compassion, indignation ou colère selon leurs attitudes.

La photographie, signée Raúl Pérez Ureta, met en valeur l’atmosphère tropicale, emplie d’humidité, des monts où se cachent les Marrons, les esclaves qui ont fui leurs bourreaux, ou pour transcrire les coins obscures où Enrique Faber et la plantureuse Juana doivent se cacher pour partager quelques instants d’intimité complice et fougueuse.

Insoumises de Laura Cazador & Fernando Perez

Insoumises, déjà présenté le 9 mars 2019 dans la programmation du FIFDH, a reçu fin décembre 2018 deux prix – Prix spécial du Jury, Prix Sumate – et une mention – Prix Glauber Rocha – Prensa Latina –  au Festival du Nouveau cinéma latino américain de La Havane.

Si le film de Laura Cazador et de Fernando Perez retrace le parcours d’Enriqueta Faber, Suissesse partie à Cuba au début du XIXe siècle pour y exercer le métier de médecin sous les traits d’un homme, ce qui est non seulement audacieux mais téméraire vu le contexte de l’époque, le film convainc et interpelle car il aborde de multiples thématiques: le scénario, basé sur des faits réels ne se concentre pas uniquement sur le problème du genre mais décrit une rupture de l’ordre social et politique à tous les niveaux. Enriqueta Faber  semble iconoclaste par rapport à son choix d’endosser le statut masculin au sein de cette société emplie de fatuité, de principes et surtout d’hypocrisie. Enriqueta Faber assume pleinement sa fonction de médecin et offre ses soins à tous, quelle que soit leur condition sociale. Enfin, le médecin suisse apporte ouvertement son soutien aux esclaves et offre leur liberté à ceux qui sont mis à son service.

C’est certainement l’image d’une femme d’idées et d’action qui a toujours lutté contre les inégalités et les injustices de la société pour défendre la liberté chaque individu qui fascine dans son incroyable destin.

L’avant-première du film Insoumises aura lieu au flambant neuf Cinéma Nord -Sud le mardi 27 août 2019 20 heures, en présence de Laura cazador et de l’acteur Antonio Buil

Sortie en Suisse romande le 28 août 2019.

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 488 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*