Rencontre avec Felipe Monroy qui nous parle du 2e volet de sa trilogie consacrée à la Colombie

Deuxième volet d’une trilogie consacrée à la Colombie, Los fantasmas del Caribe (voir notre critique) a permis à Felipe Monroy, réalisateur colombien installé à Genève, de poursuivre son travail sur la mémoire de son pays. De retour à Bogotá  après de longues années d’absence, le réalisateur entreprend de revisiter le passé de sa famille, empreint d’une violence qui fait écho à celle d’une nation toute entière.
Certaines clefs de visionnement sont nécessaires pour cerner ce qui se cache derrière les témoignages, a priori limités à la sphère familiale, de sa mère, de son père ou de sa sœur.

— Felipe Monroy et Juanita
© Firouz Pillet

Felipe Monroy nous a reçus chez lui en compagnie de Juanita, une magnifique chatte angora qui avait envie de nous honorer de sa présence affectueuse. Felipe Monroy nous a donné quelques éléments sur le dernier volet de sa trilogie, un film qu’il est déjà en train de tourner en Colombie, un chapitre consacré à des exactions commises il y a quelques années, enlevant de jeunes toxicomanes ou des sans-abri, les déplaçant à des centaines de kilomètres de chez eux pour les vêtir en soldats et les tuer dans une mise en scène macabre.

Rencontre avec  Felipe Monroy à peine de retour de Colombie.

 

Propos recueillis par Firouz-E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 322 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*