César 2021: les grands vainqueurs de la cérémonie

Adieu les Cons, la comédie dramatique d’Albert Dupontel, qui évite systématiquement cette fête, fut nommée pour la plus haute récompense du cinéma français César, 12 fois et remporte sept statuettes dorées : Meilleur film, Meilleure réalisation, scénario original, photographie, décors. Nicolas Marié obtient le César pour le meilleur comédien dans un second rôle. Son septième film, long de 87 minutes, sorti en salles en octobre dernier, a aussi séduit des jeunes qui lui ont attribué le César des lycéens.

— Nommés César 2021
© Agathe Calmanovic-Plescoff, Louise Pasquier et Karla Vincter-Koch et leur professeur Christophe Caudroy – ENS Louis Lumière pour l’Académie des César 2021

Organisée à l’Olympia le 12 mars, la cérémonie a été suivie par 1,6 million de téléspectateurs. Ils ont vite appris que Laure Calamy a obtenu la récompense de meilleure actrice pour son rôle dans Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal. Sami Bouajila, le protagoniste principal du film Un fils a été proclamé meilleur acteur. Très sobre et élégant il a commenté son deuxième César :

J’ai souvent l’impression que les rôles nous choisissent, plus qu’on les choisit!

Emilie Dequenne a obtenu le César pour un second rôle dans long métrage : Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait, réalisé par Emmanuel Mouret. Drunk du Danois Thomas Vinterberg est devenu le meilleur film étranger et Deux de Filippo Meneghetti, le candidat français pour les Oscars 2021, s’est vu attribuer le César en qualité de premier film. D’autres Césars et prix sont visibles sur le site https://www.academie-cinema.org.

No culture, no future

L’interprète de la série télé Capitaine Marleau, Corinne Masiero a offert aux 150 représentants du septième art hexagonal sa nudité comme enjeu de son manifeste contre la politique gouvernementale, concernant la culture. Un essai peu commun et inhabituel de défendre des intermittents souffrant beaucoup de la fermeture des lieux culturels.
La césarisation de deux acteurs noirs, deux meilleurs espoirs : Fatiha Youssouf et Jean-Pascal Zadi, fut peut-être ce changement annoncé tant de fois par la presse, avant cette très mouvementée cérémonie et les curieuses vulgarités prononcées par l’animatrice et actrice Marina Foïs !
Les musiciens Benjamin Biolay, s’improvisant pianiste et Alain Souchon qui a interprété la chanson toujours attractive Quand je serai KO en anglais et français ont sauvé la soirée tout comme, l’éternellement belle et fraîche Fanny Ardant, qui a entamée la huitième décennie de son existence et fait une ode aux hommes. La 46e cérémonie des Césars du cinéma français restera en mémoires comme une des plus tristes depuis 1976, l’année de fondation de ces prix. En image de fermeture des salles de cinéma empêchant la sortie des films, fragilisant l’industrie déjà menacée et instable, malgré un extraordinaire système de financement, considéré de très puissant et fort. Encore une des exceptions purement françaises ?

Djenana Djana Mujadzic

© j:mag Tous droits réservés

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Reporter (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 73 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*