Le Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) de Genève annonce sa programmation 2.0. du 6 au 15 mars 2020

Comme nombre de manifestations dans le monde en ce début mars, le FIFDH de Genève a dû être annulé en raison de l’épidémie Covid-19. L’équipe du festival s’est mobilisée pour trouver une alternative en quelques jours afin de porter la voix des défenseuses et défenseurs des droits humains à un large public. La 18e édition aura donc lieu dans une programmation 2.0. du 6 au 15 mars. Le programme actualisé comprend 27 débats et entretiens avec des intervenant·es de premier plan, transmis en direct sur internet.

Les Jurys du Festival décerneront comme convenu leur palmarès 2020. Plusieurs des films de la sélection officielle seront à découvrir par différents moyens : en streaming, sur les chaînes de la RTS, lors de leur sortie dans les salles, ainsi que dans dix festivals suisses, dont Visions du Réel, le Locarno Film Festival et le GIFF, qui accueilleront la projection de films sélectionnés par le FIFDH.

« Il n’était pas envisageable de renoncer à notre mission qui est d’offrir un espace d’expression et de débat aux activistes et aux artistes, de dénoncer les violations des droits humains partout sur la planète et de mettre en lumière des pistes de solutions. Nous avons décidé qu’il était hors de question de baisser les bras. Avec le soutien de nos partenaires, toute l’équipe du FIFDH a imaginé en 48 heures une nouvelle version du Festival »

souligne Isabelle Gattiker, Directrice du FIFDH.

Grands entretiens et débats en streaming

« Le FIFDH a pour vocation de mettre en lumière les actions de celles et ceux qui, au quotidien, agissent pour la défense des droits humains. Si le public ne peut pas venir au Festival, il est primordial pour nous d’amener au moins une partie du Festival au public »

déclare Caroline Abu Sa’da, responsable éditoriale du Forum du FIFDH.

Au cours des dix prochains jours, Kenneth Roth, Agnès Callamard, Pablo Servigne, Joe Sacco, Alaa Salah, Rony Brauman, François Gemenne, Alaa al Aswany, Tahani Abass, Abdulaziz Muhamat et Hatice Cengiz feront partie des 50 invité·es qui se rendront malgré tout à Genève pour participer à des débats et des grands entretiens diffusés sur plusieurs plateformes, dont le site fifdh.org. Les débats seront transmis en direct, permettant au public de poser des questions aux intervenant·es.

Cette programmation reprend l’essentiel du programme original du Forum du FIFDH, consacré à l’urgence climatique, à la défense des droits fondamentaux et à la multiplication des révoltes citoyennes autour du monde. S’y ajoutera une discussion de fond sur l’épidémie de Covid-19 avec le Prof. Didier Pittet et le spécialiste des politiques de la santé Yannis Papadaniel.

Les invité·es du Festival participeront à de grands entretiens vidéos et podcasts, et seront sollicité·es pour participer avec des récits, prises de position, textes et dessins sur les thèmes des révoltes à un projet de publication au cours de l’année 2020.

Les jurys du FIFDH, documentaire et fiction, ainsi que les jurys des jeunes et des programmes en milieux carcéral et hospitalier visionneront et discuteront des films de la sélection à distance. L’ensemble du Palmarès 2020 du FIFDH sera annoncé à l’issue du Festival le dimanche 15 mars.

La RTS diffuse trois documentaires du FIFDH

Le public pourra découvrir trois documentaires sur les chaînes de la RTS : Délit de Solidarité de Frank Preiswerk, le jeudi 12 mars à 20h10 sur RTS1, Maisonneuve, à l’école du vivre ensemble de Nicolas Wadimoff, le dimanche 15 mars à 22h10 sur RTS2, ainsi que Numéro 387, disparu en Méditerranée, de Madeleine Leroyer, le mercredi 18 mars à 23h45 sur RTS1. Le film Pano: Youth for Climate, de Sarah Sylbing, pourra être vu sur le site rts.ch/docs dès le 12 mars à 14h et pour une durée de 24 heures.

 

Plusieurs films qui font partie de la sélection du Festival seront distribués dans les salles de cinéma romandes prochainement. Mais dans un bel élan de solidarité, les festivals suisses et les acteurs culturels genevois se sont immédiatement mobilisés pour offrir une vie aux films de la sélection officielle qui n’ont pas pu être montrés au public. Plusieurs films qui devaient être projetés au FIFDH seront ainsi à découvrir à :

Visions du Réel, Nyon (avril-mai), Festival International du Film Oriental, Genève (juin),  Locarno Film Festival, Locarno (août),  Numerik Games, Yverdon (août), Festival Cinémas d’Afrique, Lausanne (août), Salon du Livre, Genève (octobre), Film Festival Diritti Umani, Lugano (octobre), Geneva International Film Festival GIFF, Genève (novembre), Castellinaria, Bellinzone (novembre), Filmar en América Latina, Genève (novembre), Human Rights Film Festival, Zurich (décembre).

De nombreux lieux partenaires maintiennent leur offre culturelle

Plusieurs des évènements partenaires programmés à l’occasion du FIFDH sont maintenus, sous la responsabilité de leurs organisateurs. Ainsi l’exposition d’Ernest Pignon-Ernest et Lyonel Trouillot au CAIRN de Meyrin, l’exposition de LaToya Ruby Frazier au Centre de la photographie, l’opéra Voyage vers l’Espoir au Grand Théâtre de Genève sont maintenus, tout comme des projections spéciales, réalisées sous un contrôle strict des participant·es, au Graduate Institute de Genève.

Les projections scolaires du Festival sont également maintenues, avec l’autorisation du Département de l’instruction publique, de la formation et de la jeunesse du Canton de Genève et sur conditions strictes, avec des salles exclusivement réservées aux élèves. Une partie du Impact Day, programme professionnel destiné à mettre des réalisateur·rices en réseau avec des ONG et autres organisations, a également pu être maintenue sous des conditions strictes de sécurité.

Téléchargez le nouveau programme en pdf

https://fifdh.org

Malik Berkati

© j:mag Tous droits réservés

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 491 posts and counting. See all posts by malik berkati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*