Le regard de Charles – la vie filmée de et par Charles Aznavour

Le film s’ouvre sur des image en noir et blanc sur lesquelles une voix off (celle de Romain Duris) énonce :

Toute ma vie, j’ai enregistré en super 8, en 16 mm; j’ai gardé dans cette pièce tout le matériel, toutes les bobines. Si le public connaît toutes mes chansons, ce n’est pas le cas pour ces archives et films que je n’ai jamais montrés.

L’intention du film est d’emblée claire : comme indiqué dans le générique du début, il s’agit d’un film de Charles Aznavour, réalisé par Marc Di Domenico.

— Charles Aznavour – Le regard de Charles
© Anna Sanders/Films Artisan/Producteur Melodium /France 3/cinéma 2019

Tout a commencé avec une caméra qu’Edith Piaf a offerte à Charles Aznavour en 1948. Dès lors, ce dernier a toujours filmé des saynètes de sa vie, des devantures de salles de concert, des sorties en famille à la mer, certains de ses enfants. Jusqu’en 1982 Charles Aznavour filmera des heures de pellicules qui constitueront son journal filmé. A priori, celui que l’on connaît très bien comme chanteur et acteur filmait pour le plaisir en gardant derrière la tête une petite idée de montrer un jour ses images. Aznavour filme sa vie et vit comme il filme. Partout où il va, sa caméra l’accompagne te partage son intimité. Le chanteur et acteur se révèle soudain réalisateur , un réalisateur qui enregistre tous les instants de la vie, publics ou intimes. Comme ans l’un de ses célèbres chansons, l’artiste dévoile tous les pans de sa vie, « ses amis, ses amours, ses emmerdes ».

Ce documentaire surprenant réunit des images personnelles filmées par le chanteur-acteur au fil des années, ponctuées d’archives télévisuelles exceptionnelles, retraçant quelques jalons de la carrière de l’artiste.

Quelques mois avant sa disparition Charles Aznavour entame avec Marc di Domenico le dérushage de ses films. Il décide alors d’en faire un film, son film. Il ne transparaît aucune volonté tangible de réaliser un montage peaufiné avec des enchaînements réfléchis : le matériel est livré tel qu’il a été filmé, ce qui lui confère, au-delà du côté amateur, une réelle authenticité.

 

Ce documentaire apporte un nouveau regard sur Charles Aznavour… par le truchement de son propre regard, offrant une vision pointue, tendre, poétique et humaine du regard qu’il portait sur le monde qui l’entourait mais aussi sur l’amour et la vie, et bien évidemment, sur sa carrière. L’actualité musicale, cinématographique, télévisuelle… et parfois l’actualité tout court. Et comme le dit malicieusement la voix de l’acteur Romain Duris au début du documentaire, l’observation ne s’est pas faite à sens unique.

Vous m’avez vu, mais ce que vous ne savez pas, c’est que moi aussi, je vous ai vus…

Ce documentaire captivant de septante-cinq minutes entraîne les spectateurs dans les mémoires d’Aznavour. Le Regard de Charles est un bel hommage qui, à peine plus d’un ans après sa mort, lcommémore sa disparation.

Sortie Suisse: 27 novembre 2019.

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 370 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*