Pessac 2018 : Rencontre avec Hélène Harter qui nous parle (entre autres) des États-Unis de l’entre-deux-guerres

Hélène Harter est maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, directrice-adjointe du Centre de Recherches d’Histoire Nord-Américaine (CRHNA) et directrice du Centre de Recherches d’Etudes Canadiennes (CREC). Elle est également membre de l’UMR, du CNRS IRICE (Identités, Relations internationales et Civilisations de l’Europe) et membre associé du Centre de recherche sur l’Amérique du Nord de l’Université Paris III. Elle a récemment publié L’Amérique en guerre : les villes pendant la Seconde Guerre mondiale, Paris, Galaade Éditions, 2006 (Préface d’André Kaspi).

— Hélène Harter
© Firouz Pillet

Nous avons profité de la venue à Pessac  de cette spécialiste de l’histoire des États-Unis pour connaître son point de vue sur les États-Unis de l’Entre-deux-guerres, thème de cette vingt-neuvième édition du Festival du Film historique de Pessac. Hélène Harter s’est aussi exprimée sur le Common Wealth, sur le Canada et a insisté sur l’importance de lire énormément, un message qu’elle a à cœur de transmette à ses élèves.

Hélène Harter est directeur-adjoint du Centre de recherches d’histoire nord-américaine de l’université Paris ı. L’histoire des villes américaines occupe une place importante dans ses recherches. Elle a publié Les Ingénieurs des travaux publics et la transformation des métropoles américaines, 1870-1910 (Publications de la Sorbonne, 2001), L’Amérique (Le Cavalier bleu, coll. « Idées reçues », 2001) et, en collaboration avec André Kaspi, François Durpaire et Adrien Lherm, La Civilisation américaine (Paris, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », nouvelle édition, 2006).

Venue que pour un jour, ce mardi 20 novembre 2018 à Pessac, à son grand regret car “elle apprécie la richesse du programme et la qualité des débats”, Hélène Harter a participé au colloque organisé par le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Universités de Nantes et La Rochelle) et le LabEx EHNE (Écrire une histoire nouvelle de l’Europe), dans le cadre des commémorations du  Centenaire de la Première Guerre mondiale, avec le soutien de la Ville de Saint-Nazaire. Hors micro, elle nous a confié avoir travailler avec des spécialistes en sciences forensiques dans le cadre d’un travail de recherche et a trouvé cet échange passionnant.

Rencontre dans le foyer du Cinéma Jean Eustache, cœur du Festival du Film historique de Pessac:

 

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 374 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*