Sortie en Suisse romande de Ténor de Claude Zidi Jr. – Rencontre avec le chanteur-rappeur MB14

Le parcours artistique de MB14 inspire le cinéma qui dévoile ses talents tant dans le human beatbox que dans l’art lyrique sur les écrans.

— MB14 – Ténor
Image courtoisie Praesens-Film AG

Très précocement, Mohamed Belkhir originaire d’Amiens, connu sous son nom de scène MB14, s’intéresse au chant à travers le rap. Le phrasé particulier, le vocabulaire et les jeux de mots de ce genre musical le fascinent et il écrit ses premiers textes à l’âge de douze ans. Sa curiosité le pousse à aller plus loin dans la découverte du son et c’est ainsi qu’il découvre le beatbox – la boîte à musique humaine – grâce à des vidéos sur Internet, et surtout grâce à sa « Loopstation » (une loop station ou un looper est un appareil électronique, souvent une pédale d’effet, permettant d’enregistrer des boucles musicales en direct, en général utilisés avec une guitare ou la voix; N.D.L.R.).

Avec sa voix pour seul instrument, MB14 continue à développer son art et crée des chansons et des atmosphères mystiques, comme par exemple, une illusion auditive. Inspiré par des milieux musicaux variés, il façonne sa voix et participe à des batailles de beatbox pendant un certain temps, notamment en remportant un concours à Cardiff.
MB14 se retrouve candidat involontaire de la saison cinq de The Voice et se fait ainsi connaître du grand public. Il était initialement membre de l’équipe de Zazie mais se retrouve dans celle de Mika lors de l’épreuve ultime. Il a ensuite participé à l’équipe de The Voice All Stars dans l’équipe de Florent Pagny.

Après plusieurs albums et de nombreux tubes à son actif, MB14 se retrouve au cinéma dans le film Ténor de Claude Zidi Jr. pour interpréter Antoine, jeune banlieusard parisien, qui suit des études de comptabilité sans grande conviction, partageant son temps entre les battles de rap qu’il pratique avec talent et son petit boulot de livreur de sushis. Lors d’une course à l’Opéra Garnier, sa route croise celle de Mme Loyseau (Michèle Laroque), professeur de chant dans la vénérable institution. Madame Loyseau décèle chez Antoine un talent brut à faire éclore. Malgré son absence de culture lyrique, Antoine est fasciné par cette forme d’expression et se laisse convaincre de suivre l’enseignement de Mme Loyseau, après sa rencontre fortuite avec Roberto Alagna.

Rencontre audio avec MB14 lors de sa venue à Genève:

 

Firouz E. Pillet

Très gentiment, MB14 a gratifié j:mag d’un big up, un grand merci de toute l’équipe du magazine !

 

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 650 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*