Avec The Duke, film posthume de Roger Michell, l’homme de théâtre et de cinéma nous livre un dernier opus savoureux à l’humour so british

Le titre du film peut induire le public en erreur en laissant penser qu’il s’agisse d’un film d’époque en costumes. Il n’en est rien car le seul duc du film est celui d’un tableau peint par Francisco Goya. En 1961, Kempton Bunton, un chauffeur de taxi sexagénaire, vole à la National Gallery de Londres le portrait du Duc de Wellington peint par Francisco Goya. Il envoie alors des notes de rançon, menaçant de ne rendre le tableau qu’à condition que le gouvernement rende l’accès à la télévision gratuit pour les personnes âgées. Cette histoire rocambolesque, mais vraie, raconte comment un inoffensif retraité s’est vu recherché par toutes les polices de Grande-Bretagne, accomplissant le premier (et unique !) vol dans l’histoire du musée. (…)

Lire la suite

Berlinale 2018 – Quote of the Day #2 : Jim Broadbent

Lors de la conférence de presse de Black 47, film hors compétition traitant de la famille de 1847 en Irlande , Jim Broadbent qui interprète Lord Kilmichael, affameur de la région, qui envoie les céréales qui restent en Angleterre, et responsable de l’expulsion des habitants de leurs maisons afin d’économiser la taxe que le propriétaire terrien doit payer pour ceux qui habitent sur ses terres, dit sur un ton caustique:
(…)

Lire la suite

Berlinale 2018 – compétition jour #2: Las herederas (Les héritières) / Damsel / Black 47

Deuxième jour de compétition un peu particulier puisque cela aura été l’occasion de voir le premier film du Paraguay jamais montré à la Berlinale, ainsi que deux westerns qui pour l’un a été hué et l’autre a divisé la critique.
(…)

Lire la suite