Berlinale 2019 – THE Quote of the Quotes of The Day: Agnès Varda

Lors de la présentation de la réalisatrice lors de la conférence de presse qui a suivi la présentation hors compétition de son film-masterclass Varda par Agnès le 13 février 2019 :

Je ne suis pas une légende ! Je suis encore en vie !

Lire la suite

Rencontre avec Gaspard Ulliel qui nous parle de ses rôles dans Eva et Les confins du monde

Lors de la Berlinale 2018, nous avons rencontré Gaspard Ulliel, qui interprète Bertrand Valade dans le film Eva, de Benoît Jacquot. Le film s’ouvre sur une tempête de neige. Eva (Isabelle Huppert), troublante et mystérieuse, fait irruption dans la vie de Bertrand, écrivain prometteur. Cette rencontre va bouleverser Bertrand jusqu’à l’obsession et le fera glisser jusqu’à sa perte. (Lire la critique de MaB lors de la Berlinale, critique qui ne reflète pas l’avis de toute la rédaction culture de j:mag, N.D.L.R.).
(…)

Lire la suite

Filmar 2018 : « Las herederas » (Les héritières), de Marcelo Martinessi, faisait l’ouverture de cette vingtième édition

Las herederas (Les héritières), premier film paraguayen à concourir à concourir à la Berlinale 2018, se veut une comédie dramatique qui a beaucoup fait parler de lui après avoir été récompensé par différents prix dont l’Ours d’argent de la meilleure actrice pour Ana Brun.
(…)

Lire la suite

Dakini (Honeygiver Among the Dogs), premier film bhoutanais réalisé par une femme, Dechen Roder, sur les écrans romands.

Dakini relate, sous la forme d’un thriller policier, une enquête onirique à travers la figure troublante d’une Dakini, « une femme qui voyage » en sanskrit, « une femme éveillée » selon le bouddhisme mais une sorcière à condamner selon les villageois du hameau où est venue se réfugier Choden. Mise à part une fillette qui se lie d’amitié avec Choden, cette dernière récolte toute la méfiance des villageois qui se livrent rapidement à la délation.
(…)

Lire la suite

Berlinale Spotlight: Perspektive Deutsches Kino stellt sich von Ende August bis Mitte Dezember 2018 in Berlin vor

Die Nachwuchssektion Perspektive Deutsches Kino stellt von Ende August bis Mitte Dezember 2018 fünf Filme ihres diesjährigen Programms gemeinsam mit den Regisseur*innen in Berlin vor.
Das Berlinale Spotlight erweitert den Festivalzeitraum und macht das Festivalprogramm auch über das Jahr sichtbar.

„Mit dem Berlinale Spotlight: Perspektive Deutsches Kino bauen wir eine Brücke als Warm-up zur nächsten Berlinale im Februar 2019. Fünf Dokumentar- und Spielfilme, die noch keinen Kinostart hatten, zeigen wir im City Kino Wedding und versprechen dem Berliner Publikum einen interessanten Kinoabend“
(…)

Lire la suite

Berlinale Sommer-Spotlight 19. bis 22. Juli: Preisgekrönte Filme unter freiem Himmel

Fast schon Tradition: Wer im Februar Berlinale Highlights verpasst hat, die bislang noch nicht im Kino liefen, kann sie vom 19. bis 22. Juli im radioeins Freiluftkino Friedrichshain in Berlin sehen.
(…)

Lire la suite

1er festival du film iranien de Berlin du 30 mai au 3 juin 2018 au Hackesche Höfe Kino – Un programme à ne pas manquer!

Lors de la dernière Berlinale, le réalisateur iranien Mani Haghighi qui présentait en compétition une délicieuse comédie noire, Khook (PIG), s’emportait en conférence de presse en ces termes :

Ce qui m’énerve le plus, et depuis longtemps, c’est la façon dont est vue le cinéma iranien à l’étranger. Les films choisis par les distributeurs ou festivals, pas ici évidemment, doivent correspondre aux critères que ce que vous pensez être le cinéma iranien et le reflet qu’il doit montrer du pays! Ici on me dit: « vous montrez des femmes fortes »; « c’est nouveau cette émergence des femmes ». Mais il y a des femmes fortes en Iran, très fortes même, et c’est elles que je montre! Je ne montre pas celle que vous voyez dans les films iraniens qui sont distribués ici. Vous vous attendez à ce que je montre des victimes, mais moi je montre une autre réalité. Ce qui est nouveau, ce ne sont pas les femmes iraniennes, mais que vous les voyiez! (…) [La citation entière].

Et force est de constater que le cinéma iranien actuel, présenté par ce premier festival de Berlin à travers un remarquable programme, reflète non seulement la large palette que ses auteurs et acteurs s’emploie à utiliser pour s’inscrire dans un art ouvert et universel mais également cette forte présence féminine, devant et derrière la caméra.
(…)

Lire la suite

1. Iranisches Filmfestival Berlin vom 30.05.-03.06.2018 im Hackesche Höfe Kino

Junge Frauen, die fast alles tun, was sie wollen, ein Kriminalfall in einer apokalyptischen Welt, ein Unfall mit überraschenden Folgen. Das iranische Kino, das seit Jahrzehnten auf Filmfestivals in aller Welt anerkannt wird, ist vielfältiger als die wenigen bekannten Namen, die sich international durchsetzen. Vor allem sind die Filme erzählerisch und stilistisch sehr eigensinnig: oft mit geringen Mitteln hergestellt, schildern sie den Alltag samt Verfolgungsjagden im Auto, mit Spass an Pathos, dramatischen Wendungen und unglaublichen Zufällen.

Das erste Iranische Filmfestival Berlin zeigt Festivalhits, Debüts, Populäres, viel Drama und nicht wenige komödiantische Einwürfe. Die Bandbreite des aktuellen iranischen Kinos kann damit endlich auch in Berlin wahrgenommen werden. Insgesamt laufen 11 Langfilme und ein Kurzfilmprogramm vom 30.05. bis 03.06.2018 beim 1. Iranischen Filmfestival Berlin im Hackesche Höfe Kino.
(…)

Lire la suite

3e édition d’Anime Berlin Festival au Kino Babylon Mitte du 10 au 20 mai 2018

Pendant onze jours la Rosa-Luxemburg-Platz va s’animer au rythme de nombreux événements organisés autour de la culture cinématographique qui a depuis longtemps quitté la catégorie enfants pour s’adresser à tous les publics. D’ailleurs la plupart des films présentés s’adressent explicitement à un public adulte. Ainsi, à côté des Premières et Avant-premières de films, seront présentés des classique du film d’animation, des exposés, des workshops, une Artist Alley, un Maid-Café, une exposition avec vernissage, un Music-Act et, le jour de l’ouverture du festival, un Live Manga-Portaits ! L’attractivité de ce festival tient en la richesse des genres présentés, allant de l’ Urban Actioners avec le film français d’ouverture Mutafukaz aux films pour adultes (1001 Nacht, Prinz Genji) en passant par la sciece-fiction (Paprika), le Gender Bender (Your Name), le Mecha Anime (Evangelion), Vampire (Servamp: Alice in the Garden), Magical Girl (Hirune Hime : Shiranai Watashi no Monogatari [Hirune Hime, Rêves éveillés]) ou le film historique avec le magnifique (Giovanni’s Island).
(…)

Lire la suite