Cannes 2021 : The Story of Film : A New Generation, de Mark Cousins, présenté en séance exceptionnelle la première journée de cette 74ème édition

Pour le lancement de la Sélection officielle, le Festival célèbre le cinéma avec la projection inédite, en pré-ouverture, du dernier documentaire de Mark Cousins : The Story of Film : A New Generation. Ce film de cent-soixante minutes invite le public à un voyage cinématographique d’envergure dans le cinéma d’avant la pandémie. Tout recommence avec cette odyssée magique, ambitieuse et d’un foisonnement sans pareil dans le monde cinématographique actuel.

The Story of Film : A New Generation de Mark Cousins
© Mark Cousins

En analysant avec méticulosité les images de films les plus marquants de la dernière décennie tout en faisant d’heureuses incursions dans des perles du XXème siècle comme Le Mécano de la Générale (1926) de Buster Keaton et de Clyde Bruckman,Freaks (1932) de Tod Browning ou encore Le sang du poète (1930) de Jean Cocteau – le cinéaste écossais Mark Cousins ​​propose une histoire du cinéma qui jusqu’à 2021, retraçant aussi la récente pandémie.

Mark Cousins, passionné de septième art, communique avec aisance et bonheur sa passion, ​​relatant l’épopée cinématographique telle une histoire épique, révélant les nombreuses innovations cinématographiques tout en rappelant les trouvailles d’ingéniosité des classiques. Le cinéaste donne ici une leçon magistrale de cinéma en amenant progressivement son public à vivre pleinement l’ère numérique protéiforme et protubérante.

Le réalisateur et critique de cinéma Mark Cousins avait déjà proposé un film-somme en 2011, intitulé Story of a Film: An Odyssey, une encyclopédie divisée en quinze chapitres d’une heure chacun. Ce nouveau long métrage semble être une suite, inspirée par la frustration qu’ont ressenti les cinéphiles depuis le début du confinement, un manque de films sur grands écrans qui a poussé les cinéphiles à une frénésie de films par d’autres biais que les traditionnelles salles obscures.
Après avoir exploré l’Histoire du septième Art jusqu’au début du XXIe siècle, Mark Cousins se questionne par l’image sur les annonces pessimistes de certains oiseaux de mauvais augures « qui ont déclaré que le cinéma courrait à sa mort ou que le numérique n’apportait que du mauvais ».

The Story of Film : A New Generation de Mark Cousins
© Mark Cousins

Une décennie après The Story of Film: An Odyssey, une enquête vaste et exhaustive sur l’état du cinéma au XXe siècle, Mark Cousins ​​revient avec porte son regard aiguisé sur cette dernière décennie à grand renfort d’une palette incroyablement riche d’œuvres. Dès l’ouverture du documentaire, le cinéaste se penche sur les films récents qui ont particulièrement marqué le public et affolé le box-office : Joker, Frozen et Cemetery of Splendor servent de point de départ de cette exploration du cinéma avec l’éclairage de thèmes récurrents comme l’évolution du langage cinématographique, le rôle de la technologie dans la réalisation de films actuels. La palette d’œuvres abordée est immense, allant de Parasite et The Farewell à Black Panther et Lover’s Rock. Mark Cousins ​​met en exergue des films, des cinéastes et des communautés sous-représentés dans l’histoire du cinéma traditionnel, avec une attention particulière pour les œuvres asiatiques et moyen-orientales et, bien évidemment, pour le genre qu’il affectionne et qu’il pratique : le documentaire.

Touché par une année privée d’art, Mark Cousins ​​se demande ce qui suivre l’ère du streaming :

« Comment avons-nous changé en tant que cinéphiles ? Le cinéma continuera-t-il de se transformer au siècle numérique ? »

Story of a Film: A New Generation est indubitablement un documentaire fait par un cinéphile, érudit et passionné, qui s’adresse à un public de cinéphiles. Inévitablement, les choix de films et de cinéastes de Mark Cousins sont, de manière très assumée, subjectifs, allant des films d’auteurs comme Zama (2017) de Lucrecia Martel ou Una mujer fantástica (2017) de Sebastián Lelio, à des films populaires comme Joker (2019) de Todd Phillips, Black Panther (2018) de Ryan Coogler, en passant par La Reine des neiges (2013) des studios Disney, Spider Man, a new generation (2018) de Bob Persichetti et Peter Ramsey , Mad Max Fury Road (2015) de George Miller. Mark Cousins offre une vision panoramique du cinéma contemporain en illustrant abondamment le cinéma Art et Essai et le cinéma d’auteur, mentionnant des œuvres plus élitistes comme Cemetery of Splendour (2015) d’Apichatpong Weerasethakul, Holy Motors (2012) de Léos Carax, The Act of killing (2012), le documentaire dérangeant de Joshua Oppenheimer, Adieu au langage (2014) de Jean-Luc Godard.

The Story of Film : A New Generation de Mark Cousins
© Mark Cousins

À propos de notre digne représentant du septième, les cinéphiles helvétiques songeront inévitablement à son dernier opus, Le Livre d’image, présenté à Cannes en 2018, une histoire du cinéma ludique, enrichissante exaltante et surtout condensée en nonante minutes ! Preuve est que l’on peut être cinéphile et transmettre sa passion en sachant canaliser ses références !  Le film fait partie de la sélection Cannes Classics 2021 : les documentaires.

Firouz E. Pillet, Cannes

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 729 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*