Rencontres cinématographiques à Genève du 26.11. au 3.12 2021 – Palestine Filmer C’est Exister (PFC’E)

La pandémie avait privé le public de la 9e édition de Palestine Filmer C’est Exister, à que cela ne tienne, les organisateurs.trices ont concocté une 10e édition 2 en 1, enrichie par ces deux années où le Covid-19 a été au centre de toutes les préoccupations, du moins dans nos pays occidentaux. Car ailleurs, la vie, en sus de la crise sanitaire, a continué d’être ponctuée par la structure économique, politique, géopolitique, sociétale, environnementale et ses facteurs de contingence. Loin des yeux, loin du cœur, le centre du système-monde déjà peu enclin à s’occuper des problèmes de fond de la planète, assurant seulement le service minimum afin d’en tirer un maximum de substantifique moelle tout en essayant de contrôler à la marge les pressions afin qu’elle n’implose pas, c’est totalement recroquevillé sur lui-même. Un mot est entré dans le vocabulaire mondial : le confinement. Ce terme définit une réalité que la majorité des individus qui peuplent la planète ont vécu pendant cette pandémie – quelques jours, quelques semaines, quelques mois ; et pour la plupart, ce fut une expérience au mieux désagréable au pire traumatisante. Quel sentiment de liberté n’avons-nous pas ressenti lorsque nous avons pu à nouveau sortir, rendre visite à nos familles, nos ami.es, aller au travail, à l’école, fréquenter les lieux de culture et de loisirs…
Eh bien, il existe un territoire et un peuple qui, depuis plus de septante ans vit en situation de confinement. (…)

Lire la suite

ZFF2018 – The Guilty (Den skyldige) de Gustav Möller – Un thriller haletant hors champ

Le premier film de Gustav Möller est un tour de force duquel et le réalisateur et son acteur principal, le toujours excellent Jakob Cedergren que les amateurs de séries ont pu voir dans Meurtres à Sandhamn,  s’en sortent avec brio.

Asger Holm est muté au standard des appels d’urgence du commissariat où on l’a relégué à la suite d’une faute professionnelle ; il y réceptionne les appels dans la mauvaise humeur, désabusé, à la limite du non-professionnalisme. Son service est bientôt terminé lorsqu’il reçoit l’appel inquiétant d’une femme kidnappée, Iben  –  Jessica Dinnage qui joue également à merveille, juste par la voix et ses modulations. Quand la ligne est brusquement coupée, son instinct de policier actif se réveille et il se lance à la recherche de la victime et de son ravisseur. Commence une course contre la montre, avec pour seul aide son téléphone, son ordinateur et sa volonté qui le mènera au-delà de ses limites mentales dépassées par cette responsabilité qui ne tient – littéralement – qu’à un fil : la vie d’un être humain.
(…)

Lire la suite