Cannes 2018 – Rencontre avec Tomasz Kot, l’élégance slave et un physique filiforme pour interpréter un chef d’orchestre dans « Cold War » de Paweł Pawlikowski

La projection du dernier film de Paweł Pawlikowski, Cold War, qui s’est déroulée au début du festival de Cannes, a remporté un immense succès. Le public a donné une ovation debout pendant dix-huit minutes devant le cinéastee et ses acteurs tous émus, dont Tomasz Kot, qui joue l’un des rôles principaux du film, Wiktor, inspiré du père du réalisateur (notre critique). Le film a également été apprécié par le Jury international puisque Paweł Pawlikowski a remporté la Palme du meilleur réalisateur. Retrouvez également l’interview de Joanna Kulig ici.
Rencontre avec Tomasz Kot.
(…)

Lire la suite

1. Iranisches Filmfestival Berlin vom 30.05.-03.06.2018 im Hackesche Höfe Kino

Junge Frauen, die fast alles tun, was sie wollen, ein Kriminalfall in einer apokalyptischen Welt, ein Unfall mit überraschenden Folgen. Das iranische Kino, das seit Jahrzehnten auf Filmfestivals in aller Welt anerkannt wird, ist vielfältiger als die wenigen bekannten Namen, die sich international durchsetzen. Vor allem sind die Filme erzählerisch und stilistisch sehr eigensinnig: oft mit geringen Mitteln hergestellt, schildern sie den Alltag samt Verfolgungsjagden im Auto, mit Spass an Pathos, dramatischen Wendungen und unglaublichen Zufällen.

Das erste Iranische Filmfestival Berlin zeigt Festivalhits, Debüts, Populäres, viel Drama und nicht wenige komödiantische Einwürfe. Die Bandbreite des aktuellen iranischen Kinos kann damit endlich auch in Berlin wahrgenommen werden. Insgesamt laufen 11 Langfilme und ein Kurzfilmprogramm vom 30.05. bis 03.06.2018 beim 1. Iranischen Filmfestival Berlin im Hackesche Höfe Kino.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : rencontre avec Joanna Kulig, interprète flamboyante de Zula dans « Cold war »

La sous-signée devait rencontrer pour j:mag le cinéaste polonais Paweł Pawlikowski pour Cold War (notre critique), en compétition officielle. Le réalisateur s’étant cassé la cheville, tous les entretiens ont été annulés. Nous avons pu rencontrer les eux interprètes principaux, Joanna Kulig et Tomasz Kot, dans le parc verdoyant du Resideal, au bout de la Croisette. Le duo d’acteur interprètent les parents du cinéaste qui a dédicacé le film à leur mémoire et leur incroyable histoire. Rappelons que Paweł Pawlikowski a remporté la Palme du meilleur réalisateur.
(…)

Lire la suite

Retrospektive Anna May Wong im Kino Arsenal Berlin – 01.06.2018–29.06.2018

Vor 90 Jahren, kam Anna May Wong (geborene Wong Liu Tsong, 1905–1961) in Berlin an – mit grossen Erwartungen. Die erste amerikanische Schauspielerin chinesischer Herkunft – ihre Grosseltern waren Mitte des 19. Jahrhunderts nach Kalifornien eingewandert – war zu diesem Zeitpunkt bereits ein in den USA wie international gefeierter Film- und Medienstar: glamourös, von blendender Schönheit und Sex-Appeal. Vor dem Hintergrund der politischen, gesellschaftlichen und wirtschaftlichen Ausgrenzung der chinesisch-stämmigen Bevölkerung in den USA änderte ihr Erfolg nichts an der Tatsache, dass Wong in den 20er und 30er Jahren nur ein enges Spektrum an zumeist stereotypen, dem „Exotischen“ verpflichteten (Neben-)Rollen angeboten wurde.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : « »Woman at War « de l’Islandais Benedikt Erlingsson, remporte le prix SACD – Rencontre

Dans Woman at War, son deuxième film, présenté à la Semaine de la Critique, après l’œuvre encensée Of horses and men (Des chevaux et des hommes) Benedikt Erlingsson se concentre sur une femme (Halldóra Geirhađsdóttir) qui part sur terre pour une mission environnementale dont l’objectif est de protéger les Highlands d’Islande, tout en essayant d’adopter un enfant. Le film était au programme de la section parallèle de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 – Palmarès du 71e Festival de Cannes

Le Jury des Longs Métrages, présidé par Cate Blanchett, a primé : Palme d’Or: Une affaire de famille (Manbiki Kazoku)

Lire la suite

Cannes 2018 : Présenté en compétition au Festival de Cannes 2018 le dernier opus de Jean-Luc Godard , « Le livre d’image », offre un vibrant hommage au septième art, une véritable anthologie.

En 2014, Jean-Luc Godard avait déconcerté les festivaliers de la Croisette avec Adieu au langage, en 3 D : Une femme mariée et un homme libre se rencontrent. Ils s’aiment, se disputent, les coups pleuvent. Un chien erre entre ville et campagne. Les saisons passent. L’homme et la femme se retrouvent. Le chien se trouve entre eux en train de batifoler sur les rivages d’un lac, sans doute le Lac Léman. En 2018, le cinéaste est revenu en compétition au Festival de Cannes, avec à la clé une Palme d’or spéciale, avec Le livre d’image, un vibrant hommage au cinéma qui propose une succession d’extraits, d’environ cinq à dix secondes chacun, avec la voix off du maître qui exprime ses réflexions :
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : le documentaire de Romain Goupil, « La traversée », va à la rencontre des petites gens de l’Hexagone, leur offrant une visibilité et surtout le droit à la parole

Le dernier documentaire de Romain Goupil, réalisé avec la complicité de son comparse et ami Daniel Cohn-Bendit, entraîne les spectateurs durant un peu de plus de deux heures, à travers l’Hexagone pour constituer une mosaïque de la France des oubliés, des sacrifiés, des laissés pour compte. Sans vouloir rien prouver, ni démonstration péremptoire, les deux compères proposent une observation exhaustive et documentée du quotidien des Français : des ouvriers d’une usine désaffectée dont le Nord où un ancien manutentionnaire s’ébahit devant le silence qui règne là où rugissaient autrefois les hauts-fourneaux de fonte; auprès des ouvriers des chantiers navals de Saint-Nazaire dont le travail est progressivement remplacé par des machines; auprès des agriculteurs dont l’industrie agro-alimentaire brade le travail en vendant leur litre de lait à moins de trente centimes d’euros; auprès de deux filles filles d’origine maghrébine dont l’une porte le voile et l’autre pas; auprès du maire de Béziers, Robert Ménard, ancien journaliste à Reporters ans frontières avec Daniel Cohn-Bendit avec lequel il partageait des convictions de gauche avant de virer à droite en tant qu’homme politique, virement sur lequel Daniel Cohn-Bendit l’interroge sans obtenir de réponse ni d’arguments si ce n’est une évidente virulence et une agressivité.
(…)
A voir sur France 5, lundi 21 mai à 20h50

Lire la suite

Cannes 2018 : « Whitney » Houston, le documentaire de Kevin Macdonald rend un poignant hommage à la chanteuse disparue il y a dix ans

Il y a trois ans, le festival de Cannes revenait sur la vie tourmentée de la chanteuse britannique trop tôt disparue Amy Winehouse avec Amy d’Asif Kapadia, récompensé par un oscar. En 2018, le documentaire du réalisateur Kevin Macdonald sur une autre étoile filante de la musique, Whitney Houston, a été projeté le mercredi 16 mai au Grand Théâtre de Lumière hors compétition et ce jeudi 17 mai à la presse, venue nombreuse.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 – compétition officielle: « Dogman », de Matteo Garrone, brosse un portrait terrible de l’Italie du Sud

Dans une banlieue déshéritée, quelque part sur une étendue grise et oubliée de la côte italienne, Marcello (Marcello Fonte), toiletteur pour chiens discret et apprécié de tous, voit revenir de prison son ami Simone (Edoardo Pesce), un ancien boxeur accro à la cocaïne qui, très vite, rackette et brutalise le quartier, et en particulier Matteo qui, fluet et malingre, ne peut se défendre qu’avec sa gentillesse. D’abord confiant, Marcello se laisse entraîner malgré lui dans une spirale criminelle. Il fait alors l’apprentissage de la trahison et de l’abandon, avant d’imaginer une vengeance féroce.
(…)

Lire la suite