Pessac 2018 : rencontre fortuite avec Michel Van Zele, réalisateur de « Les aventures de Histoire du soldat » à l’occasion des cent ans de la création de l’œuvre.

Rencontré fortuitement grâce à l’intervention judicieuse de l’attachée de presse du festival, nous avons pu rencontrer Michel Van Zele, réalisateur de nombreux documentaires – La Passion selon Callas (1989), La Passion selon Jean Genet (1995), Alberto Giacometti : « Qu’est-ce qu’une tête ? » (2000), Freddy Buache, passeur du 7ème art proposant un retour sur la carrière de Freddy Buache, cinéphile, critique, et surtout créateur de la Cinémathèque Suisse, située à Lausanne.

— Michel Van Zele
© Firouz Pillet

Cette nouvelle réalisation, qui est une production RTS Radio Télévision Suisse, Unités des films documentaires, SSR/SRG et Arte, entre autres, sort à l’occasion des cent ans de la création de Histoire du soldat.

En 1918, alors que la Première Guerre mondiale décime l’Europe, Igor Stravinsky, en exil en Suisse, a fait la connaissance de Charles-Ferdinand Ramuz, écrivain majeur de la Suisse Romande. Ensemble, ils décident de monter, avec le chef d’orchestre Ernest Ansermet, Histoire du soldat, un théâtre musical itinérant qui va marquer de son empreinte la musique du XXe siècle.

Par cette œuvre novatrice, ils ont renouvelé le répertoire musical en inventant un spectacle «parlé, joué, dansé» qui fusionne leur mode d’expression, à l’image de ce que déclarait à sa façon C.F Ramuz :

J’étais Russe, le sujet serait russe ; Stravinsky était Vaudois, la musique serait vaudoise.

C’est cette alchimie littéraire et musicale que le réalisateur retranscrit dans ce documentaire, avec la complicité de Charles Dutoit et Michel Tabachnik chefs d’orchestre, d’Alain Rochat critique littéraire, de Freddy Buache fondateur de la Cinémathèque Suisse, ainsi que d’Àlex Ollé metteur en scène (fondateur de la Fura dels Baus) qui a conçu en 2018 aux opéras de Lyon et Lausanne une nouvelle interprétation du mythe de Faust avec cette œuvre exceptionnelle.

Sous-titré Une féérie musicale, le documentaire du réalisateur français Michel Van Zele propose une épopée au cœur de la genèse de l’œuvre majeure du compositeur russe Igor Stravinski alors en exil sur les rives du Lac Léman et de l’écrivain lausannois Charles-Ferdinand Ramuz, orchestrée par le Veveysan d’origine Ernest Ansermet qui a permis leur rencontre.

Une Histoire du soldat parlée, jouée, dansée pour sept instrumentistes et trois récitants reflète l’époque trouble du début du XXe siècle alors que la Première Guerre mondiale qui fait rage et que la Révolution russe a changé la vie des aristocrates, suivant les méandres d’un vieux conte russe d’Alexandre Afanasiev et du pays vaudois, où il est question d’un soldat qui « a marché longtemps déjà entre Denges et Denezy » et s’impatiente de rentrer chez lui, et de son fidèle violon.

Michel Van Zele insiste :

Il fallait que cette œuvre soit faite en terre vaudoise.

Le réalisateur s’étonne que son film, helvétique par excellence, et liée à la commémoration de plusieurs anniversaires, n’ait pas été retenue ni au Festival de Locarno (« Les responsables de la sélection m’ont répondu qu’il n’y avait pas de dimension musicale au Festival de Locarno ») ni aux Journées cinématographiques de Soleure, ce qui est plus surprenant.

Rappelons que Michel Van Zelea vait remporté le Premier Prix du Jury pour Soleil noir au Festival de Nyon en 1984. Avec humour, le réalisateur souligne qu’il est proche de la Suisse qu’il connaît très bien, qu’il vient souvent y voir son ami Fredy Buache ou Michel Voïta à Montreux et que  sa commune, Nyons (Drôme), est jumelée à Nyon (Vaud). Quand on le questionne sur son patronyme, il précise que son origine est flamande, près de Gand.

Les principaux intervenants – Charles Dutoit, Michel Tabachnik chefs d’orchestre, d’Alain Rochat critique littéraire, Freddy Buache (si son grand âge le lui permet) seront tous présents le 6 février 2019 à la Cinémathèque, à Lausanne pour la présentation de ce film.

Hors micro, Michel Van Zele est intarissable sur son film … Avec passion, il captive avec moult citations et références. Rendez-vous le 6 février 2019 à la Cinémathèque à Lausanne.

 

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 237 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*