Love and Death in Montmartre d’Evans Chan – Une plongée dans la courte de vie de Qiu Miaojin, figure de proue littéraire de la communauté LGBTQI asiatique

Evans Chan, peut-être plus connu pour ses films documentaires militants concernant la lutte démocratique à Honk Kong (Raise The Umbrallas, 2016, film pour lequel il nous avait accordé un entretien ; ou son dernier film We Have Boots, 2020), est un artiste multiforme, cinéaste, librettiste, dramaturge, traducteur et éditeur (dont trois livres de Susan Sontag). Avec Love and Death in Montmartre (2019), le réalisateur hongkongais renoue avec un cinéma documentaire plus complexe que l’exposition et le protocole de faits, flirtant avec l’onirisme et l’interprétation du réel, sans pour autant le distordre ni l’expurger de son caractère d’engagement.
À voir gratuitement jusqu’au 10 novembre au Festival international Signes de nuit, passé en ligne pour cause de pandémie.

Lire la suite

Pessac 2018 : rencontre fortuite avec Michel Van Zele, réalisateur de “Les aventures de Histoire du soldat” à l’occasion des cent ans de la création de l’œuvre.

Rencontré fortuitement grâce à l’intervention judicieuse de l’attachée de presse du festival, nous avons pu rencontrer Michel Van Zele, réalisateur de nombreux documentaires – La Passion selon Callas (1989), La Passion selon Jean Genet (1995), Alberto Giacometti : “Qu’est-ce qu’une tête ?” (2000), Freddy Buache, passeur du 7ème art proposant un retour sur la carrière de Freddy Buache, cinéphile, critique, et surtout créateur de la Cinémathèque Suisse, située à Lausanne.
(…)
En 1918, alors que la Première Guerre mondiale décime l’Europe, Igor Stravinsky, en exil en Suisse, a fait la connaissance de Charles-Ferdinand Ramuz, écrivain majeur de la Suisse Romande. Ensemble, ils décident de monter, avec le chef d’orchestre Ernest Ansermet, Histoire du soldat, un théâtre musical itinérant qui va marquer de son empreinte la musique du XXe siècle.
(…)

Lire la suite