Berlinale 2020 – Compétition : Undine de Christian Petzold ou le réenchantement du monde

Undine est la cinquième contribution à la compétition du festival de Berlin où il n’a jamais eu l’Ours d’or. En 2018, il présentait le formidable Transit, basé sur le roman éponyme d’Anna Seghers, avec Paula Beer et Franz Rogowski dans les rôles titres. Dans Undine, il reforme ce couple de cinéma qui semble être moulé dans la définition de l’intimité sensuelle et respectueuse de l’amour.

Ce film est un pur bonheur cinématographique où l’art du cinéaste allemand de mélanger les genres et tisser une trame à la fois limpide et truffée d’éléments qui donnent à l’histoire dont il s’empare des couches de sédiments d’histoire. Undine ne fait pas exception, même si de prime abord, c’est avant tout une histoire d’amour. Petzold s’empare ici d’un thème mythologique mais qu’il traite avec le réalisme cinématographique qui le caractérise. Et c’est une réussite !
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : Si loin pourtant si proche : la RDA vue de l’intérieur à travers « Ballon », un film allemand au rythme haletant et une atmosphère anxiogène.

Été 1979, en pleine Guerre froide. Deux familles veulent quitter l’Allemagne de l’Est, direction l’Allemagne de l’Ouest mais surtout la liberté. Pour réaliser leur rêve, les familles Strelzyk et Wetzel ont un plan : construire une montgolfière et survoler la frontière de nuit pour passer l’autre côté de cette frontière très surveillée par les patrouilles munis de chiens ou depuis les nombreux miradors qui sont légion.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2011 – Film du jour : Vaterlandsverräter – Perspektiv Deutsches Kino

Pourquoi parler d’un film documentaire allemand qui traite d’un sujet germano-allemand à travers le portrait d’un écrivain est-allemand également informateur

Lire la suite