Pessac 2018 : rencontre fortuite avec Michel Van Zele, réalisateur de « Les aventures de Histoire du soldat » à l’occasion des cent ans de la création de l’œuvre.

Rencontré fortuitement grâce à l’intervention judicieuse de l’attachée de presse du festival, nous avons pu rencontrer Michel Van Zele, réalisateur de nombreux documentaires – La Passion selon Callas (1989), La Passion selon Jean Genet (1995), Alberto Giacometti : « Qu’est-ce qu’une tête ? » (2000), Freddy Buache, passeur du 7ème art proposant un retour sur la carrière de Freddy Buache, cinéphile, critique, et surtout créateur de la Cinémathèque Suisse, située à Lausanne.
(…)
En 1918, alors que la Première Guerre mondiale décime l’Europe, Igor Stravinsky, en exil en Suisse, a fait la connaissance de Charles-Ferdinand Ramuz, écrivain majeur de la Suisse Romande. Ensemble, ils décident de monter, avec le chef d’orchestre Ernest Ansermet, Histoire du soldat, un théâtre musical itinérant qui va marquer de son empreinte la musique du XXe siècle.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : Jérôme Prieur, qui vient en habitué au festival du film d’histoire, y a présenté deux films – rencontre

L’écrivain et cinéaste français Jérôme Prieur est venu à nouveau battre les pavés de la place centrale de Pessac pour présenter deux films dans la programmation de la vingt-neuvième édition du Festival du film d’Histoire : Les jeux d’Hitler – Berlin 1936 (2015) consacrés aux jeux olympiques de 1936; et Ma vie dans l’Allemagne d’Hitler (2018), basée sur une étude : l’été 1939, une grande enquête est lancée par trois professeurs de Harvard auprès des Allemands qui se sont exilés depuis que Hitler est arrivé au pouvoir – ils doivent raconter leur vie en Allemagne avant et après le 30 janvier 1933, et pourquoi ils ont choisi l’exil.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : « The Testament » de Amichaï Greenberg livre une réflexion sur l’identité et l’héritage dans un premier long métrage très réussi

Le réalisateur israélien Amichai Greenberg – qui a remporté avec The Testament le prix du meilleur film de l’Holocauste au Festival international du film d’Haïfa – a travaillé dans l’immobilier puis réalisé des films publicitaires et réalisé des séries télévisées et documentaires avant de se lancer dans son premier long métrage. Les débuts de Greenberg s’inspirent toutefois des années passées à recueillir des témoignages de survie de l’Holocauste dans les archives de l’histoire visuelle de la USC Shoah Foundation, un projet mené par Steven Spielberg qui a rassemblé des témoignages de plus de 50 000 survivants de l’Holocauste.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : rencontre avec Anne-Marie Cocula, historienne, qui souligne les résonances entre l’histoire moderne et l’histoire contemporaine

Nous avons eu l’honneur de rencontrer Anne-Marie Cocula, historienne, spécialiste de l’histoire moderne – 16e et 17e siècles – qui a écrit de nombreux ouvrages sur le Périgord, La Boétie, Montaigne.
Anne-Marie Cocula-Vaillières naît en 1938 à Périgueux (Dordogne). D’abord professeur agrégée d’histoire à l’Université de Bordeaux-Montaigne, elle en est la présidente de 1994 à 1999. Anne-Marie Cocula est aussi la présidente de la conférence des présidents d’universités d’Aquitaine, ainsi que des Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : Venu au festival pour donner deux conférences prises d’assaut par les festivaliers, Pascal Ory a repris à notre micro quelques-uns des arguments développés

(…)
Venu à Pessac pour donner la conférence inaugurale de la cérémonie d’ouverture lundi 19 novembre dans la grande salle du Cinéma Jean Eustache – une cérémonie retransmise en directe dans deux autres salles tant cette cérémonie est prise d’assaut par le public – Pascal Ory a accepté de reprendre à notre micro quelques arguments qu’il a développés durant cette passionnante conférence inaugurale. Le lendemain, le mardi 20 novembre Pascal Ory a donné une conférence sur le bronzage, une pratique sociologique révélatrice, à l’occasion de la réédition de son ouvrage, L’invention du bronzage. Pascal Ory souligne :
(….)

Lire la suite

Pessac 2018 : présenté dans la section « Panorama du documentaire » le dernier film du documentariste Emmanuel Amara, « Mai 68, les coulisses de la révolte » a été projeté ce lundi 19 novembre, suivi d’un entretien passionnant avec son réalisateur

À l’occasion du cinquantenaire de Mai 68, l’auteur de ce documentaire, Patrice Duhamel, en tandem avec Emmanuel Amara, retrace, à partir de témoignages inédits, les principaux épisodes de cette révolte historique. Ce film plonge dans les coulisses du pouvoir et interroge des leaders étudiants et lycéens, des envoyés spéciaux des radios périphériques et des journalistes en grève de l’ORTF.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : Rencontre avec Hélène Harter qui nous parle (entre autres) des États-Unis de l’entre-deux-guerres

Hélène Harter est maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, directrice-adjointe du Centre de Recherches d’Histoire Nord-Américaine (CRHNA) et directrice du Centre de Recherches d’Etudes Canadiennes (CREC). Elle est également membre de l’UMR, du CNRS IRICE (Identités, Relations internationales et Civilisations de l’Europe) et membre associé du Centre de recherche sur l’Amérique du Nord de l’Université Paris III. Elle a récemment publié L’Amérique en guerre : les villes pendant la Seconde Guerre mondiale, Paris, Galaade Éditions, 2006 (Préface d’André Kaspi).
(…)

Lire la suite

Rencontre avec Nathalie Oestreicher réalisatrice de Pomme et Volcan – A la recherche de ce qui reste

Pomme et Volcan. A la recherche de ce qui reste (Apfel und Vulkan – auf der Suche nach dem was bleibt), de Nathalie Oestreicher, propose un cheminement commun de la cinéaste Nathalie et son amie Fabienne. Toutes deux entament un voyage au pays des souvenirs et de l’oubli. Fabienne pour se préparer à sa mort et Nathalie pour affronter sa vie.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : rencontre avec Pap N’Diaye, professeur à Sciences Po Paris et spécialiste de l’histoire sociale des États-Unis

Pap Ndiaye est un ancien élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé d’histoire, titulaire d’un doctorat de l’École des hautes études en Sciences sociales (EHESS), où Pap N’Diaye fut maître de conférence avant d’être promu en 2012 professeur à l’Institut d’Études politiques à Sciences Po Paris. De 1991 à 1996, il étudie aux États-Unis pour préparer une thèse d’histoire sur la société pétrochimique DuPont de Nemours. Boursier à l’Université de Virginie, il est choqué lorsqu’une fraternité noire, la Black Student Alliance, lui demande à lui, qui se perçoit comme un «Français de souche », d’adhérer à cette association… Ce séjour dans la société américaine va éveiller en lui la « part du père », cette moitié africaine jusqu’alors occultée.
(…)

Lire la suite

Filmar 2018 : rencontre avec Jean-Pierre Gontard, président du Festival Filmar en América latina

Malgré un emploi du temps très chargé, Jean-Pierre Gontard nous a rencontrés avec un enthousiasme communicatif en nous éclairant sur le programme des festivités pour cette édition anniversaire de Filmar (du 16 novembre au 2 décembre 2018) mais aussi on nous offrant son éclairage avisé sur des régions du monde qu’il connaît bien, que ce soit en Amérique latine ou centrale ou encore au Proche-Orient, des régions où il a travaillé.
(…)

Lire la suite