Afrikamera 2018 : La Corne de l’Afrique à l’affiche à Berlin du 13 au 18 novembre 2018

Pour sa 11e édition, qui se déroulera du 13 au 18 novembre 2018 au Kino Arsenal, le festival des cinémas africains de Berlin met en avant la Corne de l’Afrique qui malheureusement est plus connue à l’international pour ses conflits armés et ses multiples crises politiques, sociales et humanitaires que pour sa culture cinématographique.
Et pourtant, historiquement, l’Afrique est entrée très tôt dans l’histoire (pour paraphraser positivement un sombre président français qui mis à part ce discours honteux n’a fait que déstabiliser encore plus le continent avec sa guerre personnelle inique en Libye) du cinéma, puisque en 1897, l’empereur éthiopien Menelik II a fait installer un projecteur à Addis-Abeba pour pourvoir regarder un film sur les miracles de Jésus. Une année plus tard, la première salle de cinéma d’Éthiopie était ouverte, sous le nom de Seitan bet (maison de Satan).
(…)

Lire la suite

En Suisse, la neige est en train de disparaître !

Les zones où les chutes de neige sont rares, voire inexistantes, couvrent désormais 44% du territoire national contre 36% auparavant, révèle l’analyse de deux décennies de données satellitaires.

En Suisse, la neige est en train de disparaître et ce phénomène est probablement lié au réchauffement climatique. Alors que les zones où il ne neige que peu voire pas du tout (entre 0 et 20% de probabilité de chutes de neige) couvraient 36% du territoire au cours de la décennie 1995-2005, elles se sont étendues à 44% entre 2005 et 2017. Ce constat sans appel, dressé par des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE) et du GRID-Genève du programme des Nations Unies pour l’environnement, repose sur l’analyse préliminaire de 22 années de données satellitaires couvrant l’entier du territoire suisse.
(…)

Lire la suite

Réchauffement climatique: l’inquiétante leçon du passé

Un réchauffement climatique vieux de 56 millions d’années a entraîné des crues très importantes et bouleversé les paysages, révèle une étude menée dans les Pyrénées par des chercheurs de l’UNIGE.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : « »Woman at War « de l’Islandais Benedikt Erlingsson, remporte le prix SACD – Rencontre

Dans Woman at War, son deuxième film, présenté à la Semaine de la Critique, après l’œuvre encensée Of horses and men (Des chevaux et des hommes) Benedikt Erlingsson se concentre sur une femme (Halldóra Geirhađsdóttir) qui part sur terre pour une mission environnementale dont l’objectif est de protéger les Highlands d’Islande, tout en essayant d’adopter un enfant. Le film était au programme de la section parallèle de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes.
(…)

Lire la suite

« Objectif sauvage » : une aventure en immersion dans la jungle bolivienne, menée par trois aventuriers romands – Entrevue avec Cédrik Strahm

Une équipe de trois aventuriers romands dont les talents professionnels complémentaires ont trouvé moyen de se cumuler à travers un projet fou : se rendre dans le Parc Noel Kempff Mercado, en Amazonie bolivienne, aux confins avec la frontière brésilienne, afin d’atteindre une lagune considérée comme inaccessible par les autochtones, la Lagune Chaplin, cette étendue d’eau douce, qui alimente les légendes, les mythes et les phantasmes, et de nombreuses sont les expéditions qui auront échoué à en percer les secrets de l’existence.
(…)

Lire la suite

La « cli-fi », une nouvelle façon de parler du changement climatique

Au tournant des années 2010, la presse américaine relatait l’apparition d’un nouveau genre littéraire, la « cli-fi » (pour climate fiction), terme inventé en 2008 par l’écrivain et blogueur Dan Bloom. Les romans de « fiction climatique » prennent généralement la forme de récits post-apocalyptiques où des personnages évoluent dans un monde ravagé par les effets du changement climatique.

Si les romans de cli-fi sont encensés par la presse américaine aux sympathies écologistes, ils restent cantonnés en France à un public de niche.
(…)

Lire la suite

Entretien avec MFA Kera, précurseure de l’Afro Soul, qui sort un bel album métis des genres et des thématiques: Humans, Humans!

Parfaite figure de l’universalité africaine, MFA Kera est née à Madagascar, a grandi au Sénégal, a vécu à Paris, aux États-Unis et, depuis 1988, à Berlin où elle a créé au début des années nonante avec le musicien de jazz Mike Russel, le Black Heritage Orchestra . La chanteuse malgache est compositrice, productrice et professeure de voix et de chant. Elle s’investit également dans la société civile avec la défense de l’environnement que ce soit à Madagascar où elle soutient le programme de reforestation ou en Allemagne. A cet égard, elle a monté un projet visant à réconcilier l’être humain avec la nature par le biais de la musique et des arts : Trees for the Future.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2017 – compétition jour #9 : Have A Nice Day (Hao ji le) / Ana, mon amour

Vendredi, dernier jour de la section Compétition / Hors compétition. La remise des Ours aura lieu demain soir. Dans la journée seront remis les prix des jurys indépendants. Concernant cette journée, et pour être honnête, nous n’allons pas parler de Logan – de la franchise des X-Men, car l’auteur de ses lignes n’a pu apprécier que par intermittence les combats aux griffes de Wolverine et la cohorte de morts qui s’ensuivent, épuisé qu’il était, bien installé et calé dans la salle de cinéma la plus confortable du festival (CinemaxX 7). Mais éveillé il est resté, plus tôt dans la journée, pour les deux dernières contributions que devront juger le jury avant de rendre son palmarès.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2017 compétition jour #4: Spoor (Pokot) / Viceroy’s House / Una Mujer Fantástica (A fantastic Woman)

Ce 4è jour de la compétition est exceptionnel : deux films susceptibles d’avoir une récompense et un film de midi de bonne facture – même si, restons quand même mesuré, ce n’est pas un chef-d’œuvre. Le plus frappant à la fin de cette journée, c’est de constater que le fil rouge tendu entre ces 3 films qui traitent pourtant de sujets différents, dans des époques et continents différents, prêt à craquer et à libérer les énergies les plus néfastes sur notre temps, représente la même cohorte de damnés, visibles ou invisibles, de cette terre.
(…)

Lire la suite