Berlinale 2021 – compétition : Memory Box de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige ; une archéologie de la mémoire de la guerre civile du Liban

Les deux cinéastes sont nés à la fin des années soixante, au Liban,  à Beyrouth. Dès dans leur jeunesse, ils ont cherché des formes d’expression leur permettant de faire face aux conséquences de la guerre civile libanaise. Leurs travaux avec différents médias sont interconnectés sur le plan thématique et formel, mais sont également liés à des projets de recherche. Les thèmes abordés sont les traces de l’invisible et de l’absence, la construction de l’imaginaire et la représentation de l’histoire contemporaine. Nouvelle production à leur œuvre cinématographique et artistique (ils ont reçu le Prix Marcel Duchamp en 2017), Memory Box revient sur les traumatismes de la guerre civile à travers le regard de trois femmes et trois générations.
(…)

Lire la suite

GIFF 2018 : La 24ème édition du Geneva International Film Festival se déroulera du 2 au 10 novembre 2018

Depuis près d’un quart de siècle, le plus ancien festival de cinéma de Genève propose un panorama complet des nouvelles tendances audiovisuelles et technologique sur tous supports confondus. Au fil des ans, le programme du festival, qui reposait essentiellement sur les formes télévisuelles, s’est étoffé pour proposer aujourd’hui des films, des séries mais aussi des vidéoclips et des œuvres immersives.
Comme le souligne son directeur, Emmanuel Cuénod (que nous avions interviewé pour l’édition 2017, N.D.L.R.), la programmation du festival est représentative de toutes les créations qui se font à travers le monde, glanées en amont de chaque édition.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : « Mon tissu préféré », premier long métrage de Gaya Jiji, sème le trouble entre amours fantasmées et réalité politique de la Syrie à la veille de la guerre

Damas, mars 2011. Nahla est une jeune femme célibataire qui mène une vie morne dans une banlieue de la capitale syrienne, aux côtés de sa mère, dépressive depuis que son mari l’a quittée, et ses deux sœurs, Myriam et Line. Elle passe ses journées comme vendeuse dans une échoppe d’habits où sa collègue et amie la pousse à se marier pour partir à l’étranger. Le jour où on lui présente Samir, un expatrié Syrien en provenance des États-Unis à la recherche d’une épouse, « du pays », elle rêve d’une vie meilleure. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Contre toute attente, il décide de se marier à sa cadette, Myriam.
(…)

Lire la suite