Cannes 2022 : For The Sake Of Peace (Au nom de la paix), de Christophe Castagne et Thomas Sametin, est présenté en séance spéciale et suit le processus de paix dans le Soudan du Sud

Le Soudan du Sud est le plus jeune État au monde, en guerre avec lui-même, avec plus de 350 000 personnes tuées depuis sa création en 2011. L’obtention de l’indépendance laissait miroiter l’espoir d’une jeune nation autonome et paisible. Malheureusement, des conflits locaux ont éclaté à la frontière des deux états, réveillant le souvenir de la longue guerre civile qui a secoué le Soudan entre 1955 et 1972, opposant le nord, à majorité musulmane, et le sud, à majorité catholique et animiste, donnant naissance à une guerre fratricide. Ces luttes incessantes opposent, dès 2013, les partisans du Président Salva Kiir et ceux du vice-président Riek Machar, devenu son rival politique. (…)

Lire la suite

Le cri d’alarme du Coordinateur régional de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) au Soudan du Sud

Une catastrophe humanitaire de grande ampleur oubliée des médias, avec 2 millions de déplacés internes et 2,5 millions de personnes qui ont fui vers les États voisins : République centrafricaine, République démocratique du Congo, Éthiopie, Kenya, Soudan et l’Ouganda qui accueille actuellement la plupart des réfugiés sud-soudanais, soit plus d’un million de personnes. 85% de ces 2,5 millions sont des personnes vulnérables : femmes, enfants, personnes handicapés… Dans ces 6 pays, la situation des réfugiés ne cesse de se dégrader ; tout particulièrement celle des enfants qui représentent 63% de l’ensemble des réfugiés.
(…)

Lire la suite