Le cri d’alarme du Coordinateur régional de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) au Soudan du Sud

Une catastrophe humanitaire de grande ampleur oubliée des médias, avec 2 millions de déplacés internes et 2,5 millions de personnes qui ont fui vers les États voisins : République centrafricaine, République démocratique du Congo, Éthiopie, Kenya, Soudan et l’Ouganda qui accueille actuellement la plupart des réfugiés sud-soudanais, soit plus d’un million de personnes. 85% de ces 2,5 millions sont des personnes vulnérables : femmes, enfants, personnes handicapés… Dans ces 6 pays, la situation des réfugiés ne cesse de se dégrader ; tout particulièrement celle des enfants qui représentent 63% de l’ensemble des réfugiés.
(…)

Lire la suite

Réfugiés: Des voies sûres et légales pour sauver des vies

j:mag se joint à l’appel de HEKS-EPER (l’œuvre d’entraide des Églises protestantes de Suisse) et de l’OSAR (Organisation suisse d’aide aux réfugiés), qui va dans le sens du film de Markus Imhoof, Eldorado, présenté hors compétition à la dernière Berlinale, et montre de manière exemplaire cette impossibilité, quelle que soit la situation de la personne, de trouver refuge en Europe de manière légale.

MaB

Les personnes qui fuient la guerre et les persécutions ont droit à la protection de leur vie et de leur intégrité physique. Les plus vulnérables sont piégées dans les régions en crise, sans perspective d’avenir et sans possibilité d’atteindre un pays sûr.
Nous devons ouvrir des voies sûres et légales pour que les personnes réfugiées les plus vulnérables puissent trouver refuge dans un pays sûr et mener une vie digne.
(…)

Lire la suite

Solidaires dans l’action: À la découverte des organisations de la société civile actives pour les réfugiés

Les uns l’appellent « la crise des migrants » d’autres « crise des réfugiés », il n’en reste pas moins que le terme crise interpelle, tout comme cette confusion sciemment entretenue entre les termes migrants et réfugiés.
Il va de soi qu’avant tout nous parlons d’êtres humains. À cet égard, ils se ré-individualisent pour sortir de la masse des catégories, chiffres et statistiques. Mais comme il faut quand même parler chiffres : selon le rapport du HCR 2016, un triste record avait été atteint avec environ 65,3 millions de personnes – l’équivalent d’une personne sur 113 ou, pour être encore plus concret, 24 personnes en moyenne forcées de fuir chaque minute – déracinées par le conflit et la persécution à travers le monde en 2015. À ce nombre effarant, s’ajoute celui terrifiant de ceux qui meurent lors leur fuite ou subissent de graves violences lorsqu’ils sont bloqués dans certains pays.
Un autre signe extrêmement alarmant : les enfants représentaient 51% des réfugiés dans le monde en 2015, selon les données que le HCR a pu recueillir dont beaucoup ont été séparés de leurs parents ou voyageaient seuls.
(…)

Lire la suite