Rencontre avec Gaspard Ulliel qui nous parle de ses rôles dans Eva et Les confins du monde

Lors de la Berlinale 2018, nous avons rencontré Gaspard Ulliel, qui interprète Bertrand Valade dans le film Eva, de Benoît Jacquot. Le film s’ouvre sur une tempête de neige. Eva (Isabelle Huppert), troublante et mystérieuse, fait irruption dans la vie de Bertrand, écrivain prometteur. Cette rencontre va bouleverser Bertrand jusqu’à l’obsession et le fera glisser jusqu’à sa perte. (Lire la critique de MaB lors de la Berlinale, critique qui ne reflète pas l’avis de toute la rédaction culture de j:mag, N.D.L.R.).
(…)

Lire la suite

Die Poesie der Liebe (Mr & Mme Adelman) – Eine sehr angenehme Komödie für dieses Jahresende. Kinostart in Deutschland: 20. Dezember 2018

In einer klassischen Erzählung, die mit der Beerdigung von Mr. Adelman (Nicolas Bedos) beginnt, einem berühmten Schriftsteller, der unter seltsamen Umständen gestorben ist und dessen Trauerrede von Jack Lang gehalten wird, führt uns Nicolas Bedos’ Film in das Leben eines fusionierenden Paares.
Frau Adelman (Doria Tillier) flieht vor dem Begräbnisempfang, der sie wunderbar langweilt und im Büro ihres verstorbenen Mannes einen jungen Schriftsteller erhält, der eine Biographie aus einem bestimmten Blickwinkel machen will: der von Frau Adelman. An diesem Nachmittag wird sie ihm von ihrem 45-jährigen Zusammenleben erzählen, in dem Privat- und Berufsleben eng miteinander verflochten sind.
(…)

Lire la suite

Mr & Mme Adelman (Die Poesie der Liebe) – Rencontre avec Doria Tillier co-scénariste et actrice principale du premier film de Nicolas Bedos qui sort ce 20 décembre en Allemagne

Dans une narration classique, qui débute par l’enterrement de Monsieur Adelman (Nicolas Bedos), célèbre écrivain mort dans d’étranges circonstances et dont Jack Lang fait l’oraison funèbre, le film de Nicolas Bedos nous entraîne dans la vie d’un couple fusionnel.
Madame Adelman (Doria Tillier) fuit la réception d’enterrement qui l’ennuie prodigieusement et reçoit dans le bureau de son défunt mari un jeune écrivain qui veut faire une biographie sous angle particulier : celui de Madame Adelman. Lors de cette après-midi, elle va lui raconter leurs 45 ans de vie commune dans lesquelles sont étroitement imbriquées vie intime et vie professionnelle.
(…)

Lire la suite

Rencontre avec Felipe Monroy qui nous parle du 2e volet de sa trilogie consacrée à la Colombie

Deuxième volet d’une trilogie consacrée à la Colombie, Los fantasmas del Caribe (voir notre critique) a permis à Felipe Monroy, réalisateur colombien installé à Genève, de poursuivre son travail sur la mémoire de son pays. De retour à Bogotá après de longues années d’absence, le réalisateur entreprend de revisiter le passé de sa famille, empreint d’une violence qui fait écho à celle d’une nation toute entière.
Certaines clefs de visionnement sont nécessaires pour cerner ce qui se cache derrière les témoignages, a priori limités à la sphère familiale, de sa mère, de son père ou de sa sœur.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : Si loin pourtant si proche : la RDA vue de l’intérieur à travers « Ballon », un film allemand au rythme haletant et une atmosphère anxiogène.

Été 1979, en pleine Guerre froide. Deux familles veulent quitter l’Allemagne de l’Est, direction l’Allemagne de l’Ouest mais surtout la liberté. Pour réaliser leur rêve, les familles Strelzyk et Wetzel ont un plan : construire une montgolfière et survoler la frontière de nuit pour passer l’autre côté de cette frontière très surveillée par les patrouilles munis de chiens ou depuis les nombreux miradors qui sont légion.
(…)

Lire la suite

Shoplifters – Japanischer Film in Schweizer Kinos hilft Kindern und Familien in Not!

Der Kinoverleih cineworx spendet in Zusammenarbeit mit Pro Familia Schweiz für die Sammelaktion «Jeder Rappen zählt», welche sich dieses Jahr für Kinder in Not stark macht. Die Realität der Familie in Kore-edas Shoplifters (Goldenen Palme, Cannes 2018 – j:mag Kritik auf Französisch) ist nicht erfunden. Weltweit leben viele Familien und Kinder am Rande der Gesellschaft und sind auf Unterstützung angewiesen.
(…)

Lire la suite

2001- L’Odyssée de l’espace – Genèse d’un film-culte

Film-culte entre tous, précurseur de tous les Stars Wars, Solaris et autres treks interstellaires, 2001-Odyssée de l’espace reste un incontournable du cinéma. On s’y réfère autant pour sa maîtrise cinématographique et ses avancements techniques que pour le courage de Stanley Kubrick à tabler sur l’intuition de son public, en suscitant beaucoup plus de questions qu’il n’y répond. Genèse philosophique et scientifique d’un chef-d’œuvre.
(…)

Lire la suite

ArteKino Festival, le festival numérique gratuit, c’est parti !

Ce festival de cinéma numérique gratuit créé en 2016 par ARTE et Festival Scope se donne la mission de soutenir le cinéma d’auteur européen. Il est diffusé dans quarante-cinq pays.
Pendant tout le mois de décembre, les films sont disponibles gratuitement sur artekinofestival.com et les applis iOS et Android. Cette année, l’offre linguistique de sous-titres est enrichie de nouvelles versions, avec dix langues en tout.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : rencontre avec Guillaume Nicloux et Sylvie Pialat dans la moiteur de l’Indochine française

Robert Tassen (Gaspard Ulliel), jeune militaire français, est le seul survivant d’un massacre dans lequel son frère a péri sous ses yeux. Aveuglé par sa vengeance, Robert s’engage dans une quête solitaire et secrète à la recherche des assassins. Mais sa rencontre avec Maï, une jeune Indochinoise, va bouleverser ses croyances.
(…)
Au dernier étage du Cinéma Jean-Eustache, en présence du distributeur du film l’entretien commence et révèle les intentions de ce film, l’épisode historique concerné mais méconnu de la Guerre d’Indochine, les thématiques développés et les projets.
(…)

Lire la suite

Musée national du cinéma à Turin : Cinéma mon amour

On visite le Musée national du cinéma de Turin comme on ouvrirait une gigantesque armoire aux souvenirs. Délicieux, tendres ou cruels, nos réminiscences de spectateurs émerveillés ou transis rejaillissent au fil des 3200 mètres carrés d’exposition, des 20 000 appareils, peintures et œuvres d’art et plus de 12 000 bobines de film. De quoi rendre espoir aux cinéphiles désabusés par Netflix.
(…)

Lire la suite