Locarno 2021 : Belle: Ryū to sobakasu no hime (Belle : Le dragon et les princes aux taches de rousseur), de Mamoru Hosoda présenté sur la Piazza Grande

Belle : Ryū to sobakasu no hime (Belle : Le dragon et les princes aux taches de rousseur) de Mamoru Hosoda, nous immerge dans un univers virtuel qui fait écho à la vie parallèle qui semble étrangement réelle, nous plongeant dans la vie de Suzu (voix : Kaho Nakamura), une lycéenne de dix-sept ans qui vit avec son père (voix : Kôji Yakusho) dans un village rural du Sud de l’archipel. Peinant à s’intégrer au groupe de lycéennes, Suzu bénéfice de la constante protection de son ami d’enfance, Shinobu Hisatake (voix : Ryô Narita) et motivée par la fougue contagieuse de sa meilleure amie, Ruka Watanabe (voix : Tina Tamashiro).
Pendant des années, depuis la mort accidentelle de sa mère, Suzu a vécu comme l’ombre d’elle-même. Un jour, elle entre dans « U », un monde virtuel avec cinq milliards de membres. Dans l’univers de U, ce n’est plus Suzu mais Belle, une chanteuse mondialement connue et adulée. Elle rencontre bientôt une créature mystérieuse, un dragon (voix : Takeru Satoh) et, ensemble, ils se lancent dans un voyage d’aventures, de défis et d’amour dans une relecture très moderne de La Belle et la Bête.
(…)

Lire la suite

Cannes 2021 : rencontre passionnante avec Ari Folman, réalisateur du film d’animation Where is Anne Frank

Dans l’attique d’une bâtisse du XIXè, à quelques enjambées de la Croisette et du Palais des festivals, Ari Folman, réalisateur du film d’animation Where is Anne Frank ? (lire la critique), nous a accueillis avec bienveillance, enthousiaste de se livrer à nos dans un entretien aux références personnelles touchant à l’histoire de sa famille.
(…)

Lire la suite

Cannes 2021 : Where is Anne Frank ? (Où est Anne Frank ?), d’Ari Folman, présenté hors-compétition, propose la plus célèbre histoire de l’Holocauste animée et revisitée à l’attention du jeune public

Kitty (Ruby Stokes), l’amie imaginaire d’Anne Frank à qui était dédié son célèbre journal intime, a mystérieusement pris vie de nos jours dans la maison, installée dans les locaux de la Société Opteka d’Otto Frank (Michaël Maloney) où s’était réfugiée Anne (Emily Carey) avec ses parents et sa sœur, Margot à Amsterdam, et y trouvant l’amour auprès de Peter (Sebastian Croft) même si elle a croqué pour Clark Gable. Cette maison est devenue depuis un lieu emblématique recevant de nombreux visiteurs du monde entier, très bien reconstitués avec la file d’attente, les déambulations dans le fameux escalier raide qui mène aux chambres des Frank et des van Pels qu’Otto Frank a décidé d’accueillir.
(…)

Lire la suite

Josep, d’Aurel, qui rend hommage au dessinateur Josep Bartolí, réfugié républicain en France, résonne avec le drame actuel des migrants

Février 1939 : submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps dans e sud de la France, au pied des Pyrénées. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié : l’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant anti-franquiste et artiste d’exception. À travers le film d’animation Josep, Aurel rend non seulement hommage à Josep Bartoli, célèbre dessinateur et homme politique catalan qui a fondé le syndicat des dessinateurs puis qui devient le commissaire du POUM (Partit Obrer d’Unificación Marxista, abrégé en POUM; Parti ouvrier d’unification marxiste en français; N.D.L.R.) durant la Guerre civile espagnole mais aussi à tous les républicains, victimes du franquisme.
(…)

Lire la suite

Yakari, la grande aventure : une première adaptation cinématographique, réussie et fidèle, de la célèbre bande-dessinée signée Derib et Job

Après un demi-siècle d’existence, ce monument de bande-dessinée enfantine, signée Derib et Job, est enfin adapté pour le grand écran.

Alors que la migration de sa tribu est proche vu la menace imminente des tornades, Yakari le petit Sioux part vers l’inconnu pour suivre la piste de Petit-Tonnerre, un mustang à la robe noire et blanche, réputé indomptable.
(…)

Lire la suite

Pessac 2018 : « Funan », de Denis Do est en lice dans la catégorie film d’animation au Festival du Film d’histoire de Pessac

A l’instar de Rithy Panh, rescapé des camps de travail des Khmers rouges et qui a consacré sa filmographie à un travail douloureux mais nécessaire de mémoire, Denis Do confesse avoir pu se réapproprier sa culture d’origine à travers son travail sur Funan, un film qui relate l’histoire de ses parents à travers les figures d’un jeune couple et leur fils de trois ans, déportés avec leurs proches de Phnom Penh, la capitale du Cambodge.
Le film de Denis Do suit le combat silencieux de ces jeunes parents qui, malgré les risques qu’ils encourent et l’épuisement engendrée par la vie dans les camps, ne cessent de chercher leurs fils.
(…)

Lire la suite

3e édition d’Anime Berlin Festival au Kino Babylon Mitte du 10 au 20 mai 2018

Pendant onze jours la Rosa-Luxemburg-Platz va s’animer au rythme de nombreux événements organisés autour de la culture cinématographique qui a depuis longtemps quitté la catégorie enfants pour s’adresser à tous les publics. D’ailleurs la plupart des films présentés s’adressent explicitement à un public adulte. Ainsi, à côté des Premières et Avant-premières de films, seront présentés des classique du film d’animation, des exposés, des workshops, une Artist Alley, un Maid-Café, une exposition avec vernissage, un Music-Act et, le jour de l’ouverture du festival, un Live Manga-Portaits ! L’attractivité de ce festival tient en la richesse des genres présentés, allant de l’ Urban Actioners avec le film français d’ouverture Mutafukaz aux films pour adultes (1001 Nacht, Prinz Genji) en passant par la sciece-fiction (Paprika), le Gender Bender (Your Name), le Mecha Anime (Evangelion), Vampire (Servamp: Alice in the Garden), Magical Girl (Hirune Hime : Shiranai Watashi no Monogatari [Hirune Hime, Rêves éveillés]) ou le film historique avec le magnifique (Giovanni’s Island).
(…)

Lire la suite

Berlinale 2018 – Compétition jour #1: Isle of Dogs de Wes Anderson

(…)
Atari Kobay Ashi, 12 ans, est sous la tutelle de Kobayashi, maire de la ville de Megasaki. Les chiens de la ville sont atteints d’une grippe canine virulente qui serait dangereuse pour l’homme. Kobayashi signe donc un décret qui les déporte sur une île-décharge. Le jeune Atari échappe à la surveillance des autorités et se rend sur l’île afin d’y rechercher son chien garde du corps, Spots, le premier à avoir été déporté pour donner l’exemple au reste de la population. À son arrivée, il est accueilli par une bande de chiens de bonnes familles et d’un chien de rue prénommé Chief.
(…)

Lire la suite

Interview audio (en anglais) de Hugh Welchman, co-réalisteur de Loving Vincent

Pour la sortie romande de Loving Vincent (La Passion Van Gogh) ce mercredi 11 octobre (sortie alémanique: 28 décembre 2017), nous avons rencontré Hugh Welchman le co-réalisateur britannique du film avec la réalisatrice polonaise Dorota Kobiela pour ce long métrage d’animation ayant la particularité d’avoir été entièrement peint à la main.

Lire la suite

12ème édition du festival international du film d’animation Animatou de Genève

Les 30 pays d’où proviennent les 229 courts-métrages qui composent cette édition

élargissent le champ des possibles, ouvrent nos horizons et enrichissent notre perspective. Avec une liberté d’expression totale et sans compromis, les 289 réalisatrices et réalisateurs nous livrent leur représentation du monde.
(…)
Animatou est plus qu’un festival, c’est une association qui offre toute l’année une éducation à l’image pour les jeunes sous formes d’ateliers et de projections dans des salles de cinéma – vu le prix des billets demandés dans les cinémas genevois, cette initiative est des plus utiles pour permettre à des enfants de vivre les moments magiques que peuvent procurer de vraies séances de cinéma et ceci dès la crèche.
(…)

Lire la suite