Les Miens, de Roschdy Zem livre un pan intime de l’acteur-réalisateur. Rencontre (audio)

Écrit par Roschdy Zem et Maïwenn, le scénario est centré sur Moussa (Sami Bouajila) qui a toujours été doux, altruiste, présent et bienveillant pour sa famille, à l’opposé de Moussa, son frère Ryad (Roschdy Zem), présentateur télé à la grande notoriété qui se voit reprocher son égoïsme par son entourage. Seul Moussa prend sa défense, lui qui éprouve pour son frère une grande admiration, mais un jour, Moussa chute et se cogne violemment la tête. Il souffre d’un syndrome frontal qui le rend du jour au lendemain méconnaissable pour ses proches : il parle désormais sans filtre et balance aux membres de sa famille leurs quatre vérités. Il finit ainsi par se brouiller avec tout le monde sauf avec Ryad (Roschdy Zem) qui le défend et prend soin de lui. (…)

Lire la suite

Mostra 2022 : Les Enfants des autres, de Rebecca Zlotowski, présenté en compétition officielle, dissèque la place de la belle-mère, offrant un magnifique rôle à Virginie Efira

Rachel (Virginie Efira), quadragénaire, sans enfant, enseigne le français dans un lycée professionnel. Elle aime sa vie et la croque à pleines dents : elle se voue à ses élèves du lycée, se consacre à ses amis, accorde du temps à son ex-compagnon, donne des cours de guitare. C’est parmi ses élèves de guitares qu’elle rencontre Ali (Roschdy Zem) dont elle tombe éperdument amoureuse et auquel elle s’attache aussitôt. Mais Rachel s’attache aussi à Leila, sa fille de quatre ans, qu’elle tenait à rencontrer. Elle la borde, la soigne, et l’aime comme la sienne. Mais aimer les enfants des autres, c’est un risque à prendre… Leila est une fillette qui, comme tout enfant en bas âge, ne ménage pas Rachel en réclamant sans cesse sa maman, Alice (Chiara Mastroianni), alors que Rachel fait tout pour se faire accepter et aimer par la petite fille. (….)

Lire la suite

Cannes 2022 : L’innocent, de Louis Garrel, présenté hors compétition, invite à une comédie policière emplie de savoureuses mises en abîme

Quand Abel (Louis Garrel) apprend que sa mère Sylvie (Anouk Grinberg), la soixantaine, qui anime des ateliers de théâtre en prison, est sur le point de se marier avec Michel (Roschdy Zem), un prisonnier, il panique. Aussitôt, Abel suspecte des intentions douteuses et un stratagème louche dans ce mariage et se met à prendre en filature Michel. Epaulé par Clémence (Noémie Merlant), sa meilleure amie, plus précisément la meilleure amie de feu sa femme, Abel va tout faire pour essayer de la protéger. Mais la rencontre avec Michel, son nouveau beau-père, pourrait bien offrir à Abel de nouvelles perspectives… (…)

Lire la suite

Cannes 2019 : « Roubaix, une lumière », le premier polar du réalisateur roubaisien Arnaud Desplechin est est en lice pour la Palme d’or du 72e festival de Cannes

Roubaix, une nuit de Noël. On se trouve dans le Nord de la France et l’atmosphère de la nuit noire fait ressentir le froid piquant. Le commissaire Yakoub Daoud (Roschdy Zem) sillonne les rues de la ville qui l’a vu grandir. Voitures brûlées, altercations,  vandalisme, la routine pour lui … Sa famille est rentré au Maroc, il est désormais seul à Roubaix. Clin d’oeil malicieux du cinéaste : certains scènes ont été tournées dans une cour qui porte le nom de… Desplechin.
(…)

Lire la suite