FFW2021 – La Semaine du film français de Berlin propose une édition hybride du 24 novembre au 1er décembre avec la présence de quelques invité.es de marque

Le cinéma francophone est à nouveau à l’affiche des cinémas berlinois pour cette 21ème édition de la Französische Filmwoche, avec comme contrainte la règle sanitaire des 2G (vacciné.e ou guéri.e). Fort d’une expérience en ligne concluante l’année passée, le festival propose toutefois une sélection de films à regarder en ligne.

Le programme de cette année est d’autant plus riche que les films, qui pour certains attendaient depuis deux ans leur sortie, se sont bousculés dans la file d’attente des distributions au cinéma. Il reflète également la diversité et la qualité du cinéma francophone actuel, avec des productions grand public ainsi que des films d’auteurs. Mis à part le film de clôture qui offre une expérience cinématographique originale avec  Comme Un Poisson Dans L’air de l’auteure-compositrice-interprète Camille, on regrettera un peu le classicisme de la sélection, le plus important restant toutefois la qualité des longs métrages présentés.

En marge du festival, une série d’activités pour les enfants et les jeunes sont proposés, comme les ciné-goûters et un atelier autour de la question du genre dans la société organisé en partenariat avec l’Office franco-allemand pour la Jeunesse.
Le festival permet traditionnellement au public berlinois de rencontrer des cinéastes, des acteurs et des actrices ; malgré les conditions sanitaires difficiles certain.es feront le déplacement, avec par exemple Sophie Marceau, Bruno Dumont, François Ozon, Daphné Patakia, Camille. La liste complète, ici.

Les films de la sélection déjà présents dans les pages de j:mag

Film d’ouverture : La Fracture de Catherine Corsini – interview de Catherine Corsini FeP

Adam de Maryam Touzani – critique FeP

Gagarine de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh – critique MaB

Tout s’est bien passé de François Ozon – Critique FeP ; Interview André Dussollier FeP

Annette de Leos Carax – critique FeP

Benedetta de Paul Verhoeven – critique FeP

Les Amours d’Anaïs de Charline de Bourgeois-Tacquet – critique FeP

Tom Medina de Tony Gatlif – critique FeP

Sœurs de Yamina Benguigui – critique FeP

Les Olympiades de Jacques Audiard – critique FeP

Papicha de Mounia Meddour – critique MaB

Dieu existe, son nom est Petrunya de Teona Strugar Mitevska – critique MaB

À noter la projection le 29 novembre du film qui fait en ce moment fureur en France, Aline de Valérie Lemercier, inspiré de la vie de Céline Dion.
Tous les films, ici.

De nos jours, les festivals ont tous un programme d’œuvres virtuelles, la FFW ne fait pas exception avec deux événements :

The Brain 7 – Playful Media Residence (25.11. – 28.11. (15h-18h) ; Institut français Berlin ; Gratuit, sur inscription) où huit artistes internationales présentent pour le première fois au public trois œuvres numériques créées lors de la résidence artistique en ligne The Brain 7 Playful Media autour de la thématique du rêve.

Lady Sapiens (25.11. – 28.11. (15h-18h) ; Institut français Berlin ; Gratuit, sur inscription) qui permet de plonger dans l’univers de la femme Sapiens pendant 12 minutes à l’aide d’un casque de réalité virtuelle et de manettes.

Pour l’édition en ligne, uniquement disponible en Allemagne (gratuit) : https://www.festivalscope.com/page/institut-francais-allemagne

https://www.franzoesische-filmwoche.de

Malik Berkati, Berlin

© j:mag Tous droits réservés

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 651 posts and counting. See all posts by malik berkati

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*