Cannes 2017: Lerd (A man of integrity) ou le troublant portrait de l’Iran contemporain

Mohammad Rasoulof a rencontré quelques déboires, pour parler poétiquement, avec le gouvernement de Téhéran et sa politique de censure. Son dernier film, Lerd, parle de manière stoïque, à travers les vicissitudes que connait le protagoniste, un homme intègre et droit, de la corruption omniprésente du gouvernement municipal. La mise en scène implacable et asphyxiante intensifie les tensions entre le protagoniste et sa femme ainsi qu’avec ses interlocuteurs.
(…)

Lire la suite