Cannes 2019 :  la cinéaste québécoise Monia Chokri fait l’ouverture de la section Un certain regard en tant que cinéaste avec La femme de mon frère

Mona Chokri est connue comme actrice québécoise sur la scène internationale. Elle suit jusqu’en 2005 une formation de comédienne au Conservatoire d’art dramatique de Montréal est présenté dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2019.
(…)
La femme de mon frère suit les inquiétudes existentielles de Sophia qui ne parvient à conserver une relation tant elle partage une relation exceptionnelle avec son frère. Toujours de mauvaise humeur, ronchonne, nombriliste voire complètement égocentrique, Mona est toujours au centre du focus, toujours au centre de l’action. Autour d’elle gravitent quelques personnes dont les parents, excentriques qui vivent mieux depuis qu’ils ont divorce ; quelques amis avec lesquels Mona fait la foire et découvre qu elle est enceinte.
(…)

Lire la suite

Cannes 2019 : Le premier film brésilien en compétition, Bacurau de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles,  brosse le portrait inquiétant d’une zone pauvre et oubliée du Brésil, une région en proie à une menace meurtrière mais invisible

Trois ans après son célèbre Aquarius, film qui a remporté le suffrage des spectateurs, le réalisateur Kleber Mendonça Filho revient à Cannes avec Bacurau, déterminé à oxygéner le cinéma brésilien, qui traverse une période agitée et incertaine,  à l’instar de la société brésilienne,  sous le gouvernement de Jair Bolsonaro.Nous avons deux sentiments en parallèle: d’un côté la satisfaction personnelle et artistique, et de l’autre un sentiment de pitié, car le cinéma brésilien était sur une courbe ascendante et fait face à une crise
(…)

Lire la suite

Lausanne : la Fondation de l’Hermitage fait la par belle à la peinture anglaise jusqu’au 2 juin 2019

La prestigieuse Fondation de l’Hermitage, perchée sur les hauts de Lausanne au milieu d’un arc buccolique,  met la peinture anglaise à l’honneur à l’occasion d’une exposition inédite qui réunit les œuvres victoriennes de près de cinquante artistes de génie.De 1837 à 1901, la Grande-Bretagne a produit beaucoup de tableaux, alors qu’elle était la principale puissance politique, économique et coloniale du monde. Cette période de création picturale intense reste cependant méconnue à l’étranger.
(…)

Lire la suite

Rébecca Spinetti : la danse, les arbres et leurs secrets au Château de Penthes les 17, 18 et 19 mai 2019 – rencontre

L’Association CoBalt, compagnie de danse basée à Genève, a à sa tête Rébecca Spinetti, chorégraphe suisse et Directrice Artistique de l’Association CoBalt. Le nom de l’association intrigue et interpelle, d’autant plus qu’à l’heure actuelle, le cobalt est malheureusement associé à la très gourmande consommation de la téléphonie mobile et donc à l’exploitation d’enfants envoyés sans sécurité dans des mines pour satisfaire la demande mondiale en cobalt.Rébecca Spinetti nous rassure aussitôt en nous expliquant le choix du nom pour son association :
(…)

Lire la suite

Rencontre avec le réalisateur suisse-indien Kamal Musale pour son dernier film Curry Western

Né en 1960 à St-Maurice, en Valais, Kamal Musale a vécu à Bex puis à Vevey avec ses parents. Formation de scénariste et de réalisateur à la National Film School, Beaconsfield. Il a à son actif la réalisation de nombreux reportages pour la télévision suisse et des producteurs indépendants. Kamal Musale travaille comme scénariste, chef opérateur, monteur, réalisateur et producteur.
(…)
Sheela (Gia Sandhu), une anglaise d’origine Indienne, reçoit un appel d’Inde et apprend que son père, Ashokh, a été dévoré par un tigre, Big T ! Malgré sa haine contre ce père qui l’abandonna elle et sa mère, Sheela et Simon (Christopher Shyer), son feignant de mari, écrivain raté, n’ont pas d’autre choix que de se rendre en Inde pour vendre la propriété dont elle hérité. Mais sur place, ils sont bien mal accueillis par un hippie blanc, un écologiste extrémiste de surcroit, qui se présente comme le fils spirituel du père décédé.
(…)

Lire la suite

Omar Porras : ses sources d’inspiration, ses méthodes, « Amour et Psyché » et les trente ans du Teatro Malandro – Rencontre

Omar Porras mêle l’art de l’acteur, du masque, de la marionnette, la danse et la musique. Initialement danseur avant d’être comédien, Omar Porras place le corps au centre de ses recherches théâtrales, dans un travail d’harmonisation entre l’acte et la parole. Comme il le souligne, « le corps vient en premier et soutient les mots ». Les spectacles du metteur et comédien originaire de Bogota, en Colombie, regorgent d’une énergie qui galvanise et euphorise, une énergie vivifiante et communicative qui envahit les spectateurs et les habitent encore bien au-delà du baisser du rideau Cette énergie émane des acteurs eux-mêmes, transfigurés en créatures inventives et poétiques qui rapportent des événements simples, comiques ou tragiques, ou tragi-comiques comme dans Amour et Psyché, des comédiens rendus extraordinaires par le truchement du masque, des costumes et du geste.
(…)

Lire la suite

Le Théâtre de Carouge termine la saison 2018-2019 avec « Amour et Psyché » par le Teatro Malandro

L’histoire d’Amour et Psyché est nul doute l’un des mythes les plus fascinants et féconds de la culture occidentale. La fable est simple : supplantée dans le cœur des mortels par la belle Psyché, Vénus se désole de voir ses temples désertés par les humains et emplis de mauvaises herbes; aussi  ordonne-t-elle à son fils Cupidon de la venger.
(…)
Avec cette pièce notamment inspirée des récits de La Fontaine et d’Apulée, sont mis en lumière et en feux d’artifices toute la folie baroque et la machinerie du théâtre.
(…)

Lire la suite

Astrid : le biopic – portrait de la femme qui se cachait derrière Fifi Brindacier

Fifi Brindacier, Kalle Blomquist ou Ronya, fille de brigand: les histoires d’Astrid Lindgren ont rythmé et animé l’enfance de millions d’individus à travers le monde dont la sous-signée qui avoue, avec nostalgie, avoir été coiffée comme Fifi Brindacier. Grande était donc l’attente de retrouver son héroïne !Mais la surprise fut d’autant plus grande de découvrir que le film de Pernille Fischer Christensen se focalise sur une période bien précise de la vie d’Astrid Lindgren (Alba August), en 1920, qui, à seize ans et des rêves plein la tête, décroche son premier emploi comme sténo-dactylo pour le journal de son village.
(…)

Lire la suite

Rencontre avec Vincent Bonillo qui a ouvert les festivités du Festival La Tour vagabonde avec Les précieuses ridicules, au Parc Trembley

Vincent Bonillo, acteur de cinéma et comédien, très actif dans le monde théâtral en Suisse romande, directeur artistique de la Compagnie Voix publique, à Lausanne, nous a accordé un peu de son temps avant la représentation de samedi soir 4 mai.
(…)
A l’invitation de Valentin Rossier, Vincent Bonillo reprend Les précieuses ridicules, qu’il avait monté en 2011 et qu’il présente dans La Tour vagabonde avec une troisième distribution ; Fiamma Camesi, Pierre Spuhler, Juan Bilbeny, Valerie Liengme, Roberto Garieri, Vincent Bonillo, dans une scénographie signée Serge Perret. Pièce courte, joyau concis et spectaculaire à vocation subversive qui se déroule au sein de la bourgeoisie de l’époque. De luttes de pouvoir en querelles amoureuses placées sous le signe du travestissement, Molière avec son génie met en exergue le « ridicule » des relations humaines.
(…)

Lire la suite

Les crevettes pailletées : un film qui invite dans une joyeuse immersion aux Gay Games, en Croatie, grâce à une équipe de water-polo

Après avoir tenu des propos homophobes, Mathias Le Goff, vice-champion du monde de natation, est condamné à entraîner « Les Crevettes Pailletées », une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet explosif attelage va alors se rendre en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde. Le chemin parcouru sera l’occasion pour Mathias de découvrir un univers décalé qui va bousculer tous ses repères et lui permettre de revoir ses priorités dans la vie.
(…)

Lire la suite