Cannes 2022 : Retour à Séoul,de Davy Chou, présenté dans la section Un certain regard, suit la quête d’une jeune Française sur ses origines coréennes

Davy Chou a tourné en Corée l’histoire d’une jeune femme adoptée en France qui, sur un coup de tête, part à la recherche de ses origines, tentant de percer le mystère qui entoure sa naissance et son abandon par ses parents biologiques. (…)

Lire la suite

Cannes 2002 : Hommage d’une fille à son père, de Fatou Cissé, fait partie de la sélection Cannes Classics et rend un vibrant hommage à son cinéaste de père, Souleymane Cissé

Fatou Cissé est connue comme femme d’affaires. Mais, depuis de très nombreuses années, elle accompagne son père, le réalisateur malien Souleymane Cissé, dans sa carrière, l’épaule et dresse ici un portrait tout en retenue de cinéma poétique et touchant sur l’une des légendes du cinéma africain.  (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : L’innocent, de Louis Garrel, présenté hors compétition, invite à une comédie policière emplie de savoureuses mises en abîme

Quand Abel (Louis Garrel) apprend que sa mère Sylvie (Anouk Grinberg), la soixantaine, qui anime des ateliers de théâtre en prison, est sur le point de se marier avec Michel (Roschdy Zem), un prisonnier, il panique. Aussitôt, Abel suspecte des intentions douteuses et un stratagème louche dans ce mariage et se met à prendre en filature Michel. Epaulé par Clémence (Noémie Merlant), sa meilleure amie, plus précisément la meilleure amie de feu sa femme, Abel va tout faire pour essayer de la protéger. Mais la rencontre avec Michel, son nouveau beau-père, pourrait bien offrir à Abel de nouvelles perspectives… (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : La Nuit du 12, de Dominik Moll, présenté dans la sélection Cannes Première, prouve une nouvelle fois le talent du cinéaste

À la PJ, chaque enquêteur tombe un jour ou l’autre sur un crime qu’il n’arrive pas à résoudre et qui le hante. Pour Yohan (Bastien Bouillon), c’est le meurtre de Clara à Saint-Laurent-de-Maurienne. Les interrogatoires se succèdent, les suspects ne manquent pas, d’autant plus que les aventures de la jeune fille étaient nombreuses. Les petits amis à interroger sont légion et les doutes de Yohan ne cessent de grandir. Une seule chose est certaine, le crime a eu lieu la nuit du 12. Son ami et collègue Marceau (Bouli Lanners) lui dit que chaque enquêteur traîne un cas irrésolu comme un fardeau qui le poursuit toute sa carrière, voire toute sa vie. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Moonage Daydream, de Brett Morgen, présenté hors compétition en séance minuit, propose une immersion auditive, visuelle et sensorielle dans l’univers de l’art et les sons de David Bowie

Considéré comme l’un des plus grands artistes de notre temps, David Bowie, qui nous a quittés en 2016, a enflammé la scène artistique dès les années septante, ébranlant les codes, en particulier de genres, déstabilisant la bienséance de l’establishment. Pendant plus de cinq décennies, David Bowie a fait constamment bouger et évoluer la culture pop rock, s’exprimant majoritairement dans la musique mais aussi dans la sculpture et la peinture. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Metronom, d’Alexandru Belc, présenté dans la section Un Certain Regard, retrace les soubresauts de liberté que vit la jeunesse roumaine sous le régime de Ceausescu

À Bucarest, en 1972, Ana (Mara Bugarin) a dix-sept ans et rêve d’amour et de liberté. Avec son groupe d’amis, elle écoute des groupes de rock de l’Ouest, adhérant au souffle de liberté qui émane de ses tubes. Un soir, elle rejoint ses amis à une fête où ils décident de faire passer une lettre à Metronom, l’émission musicale que Radio Free Europe diffuse clandestinement en Roumanie. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Nostalgia de Mario Martone, présenté en compétition, suit le retour, physique et émotionnel, d’un Napolitain dans sa ville natale, entre démons du passé et vendetta du présent

Après quarante ans d’absence, Felice Lasco retourne dans sa ville natale : Naples. Il y retrouve sa mère, Teresa, livrée à elle-même. Il en prend aussitôt soin. Felice redécouvre les lieux, les codes de la ville avec ses règlements de comptes. Le passé de Felice le poursuit et le ronge depuis son adolescence quand il a quitté l’Italie pour aller travailler dans l’entreprise de son oncle au Liban, puis en Afrique du Sud et en Égypte où il vit avec sa femme, Arlette (Sofia Essaïdi).
(…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Revoir Paris, d’Alice Winocour, présenté dans la Quinzaine des Réalisateurs, s’inspire des attentats de Paris pour en donner une vision personnelle

À Paris, Mia (Virgie Efira), interprète du russe au français à la radio, est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible alors qu’elle croise Thomas (Benoît Magimel), un autre rescapé qui était alors courtier financier. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Crimes of the Future, de David Cronenberg, présenté en compétition officielle, dissèque la sexualité du futur

Alors que l’espèce humaine s’adapte à un environnement de synthèse, le corps humain est l’objet de transformations et de mutations nouvelles. Avec la complicité de sa partenaire Caprice (Léa Seydoux), Saul Tenser (Viggo Mortensen), célèbre artiste performer, met en scène la métamorphose de ses organes dans des spectacles d’avant-garde. Timlin (Kristen Stewart), une enquêtrice du Bureau du Registre National des Organes, suit de près leurs pratiques. C’est alors qu’un groupe mystérieux se manifeste : ils veulent profiter de la notoriété de Saul pour révéler au monde la prochaine étape de l’évolution humain. Avec Crimes Of The Future, le cinéaste canadien David Cronenberg va enchanter ses fans en exécutant un retour assumé à ses obsessions, développées avec délectation dans ses films précédents. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Les Cinq Diables, de Léa Mysius, présenté à la Quinzaine des réalisateurs, suit la relation d’une mère avec sa petite fille aux pouvoirs surnaturels

Vicky (Sally Dramé), petite fille métisse à la crinière rebelle, étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin. Elle a extrait, en secret, l’odeur de sa mère, Joanne (Adèle Exarchopoulos)a, à qui elle voue un amour fou et exclusif, presque maladif. Un jour Julia (Swala Emati), la sœur de son père Jimmy (Moustapha Mbengue), fait irruption dans leur vie. Vicky se lance dans l’élaboration de son odeur mais a elle déjà décelé que la sœur de son père, cette tante qu’elle ne connaît pas, et que son père n’a pas vue depuis dix ans, est alcoolique : elle boit abonnement du whisky. Elle découvre peu à peu que cette tante a des visions et a été soignée. Vicky est alors transportée dans des souvenirs obscurs et magiques où elle découvrira les secrets de son village, de sa famille et de sa propre existence. (…)

Lire la suite