28e édition du Sarajevo Film Festival : Palmarès !

Durant la fête du cinéma la plus connue des Balkans, 235 films, venus de 62 pays, ont été projetés.
Après le prestigieux prix du premier long métrage et celui du meilleur cinéaste émergent à Locarno, le réalisateur croate Juraj Lerotic vient d’obtenir le Cœur de Sarajevo du meilleur long métrage pour Safe Place ! (Lire la critique de Malik Berkati). De plus, ce cinéaste qui a raconté l’histoire de son frère a aussi remporté le titre du meilleur acteur, le Prix Cineuropa et celui de CICAE. Le jury officiel, sous la présidence de l’Autrichien Sebastian Meise avec Lucile Hadzihalilovic, cinéaste française dont le père Moustapha était Sarajevien, sa collègue Antoaneta Alamet Kusijanovic, Croate habitant aux États-Unis, le producteur israélien Katriel Schory et l’acteur serbe Milan Maric ont choisi unaniment l’Ukrainienne Maryna er Gorbach comme la meilleure réalisatrice de la manifestation plus connue du septième art en Europe du sud-est, grâce à son film Klondike (lire l’interview j:mag de la réalisatrice), après la même reconnaissance au Festival Sundance. Vicky Kriepsil, étonnante et talentueuse interprète d’Elisabeth d’Autriche du film Corsage, réalisé par Marie Kreutzer, est proclamée meilleure actrice. Le documentaire de Srdjan Keca, titré Museum of The Révolution, a été primé dans sa sélection. Déjà présenté à l’IDFA, il raconte le destin d’un musée de l’ancienne Yougoslavie. Ce film a ravi des membres du jury : le cinéaste Bilal Baydarov d’Azerbaïdjan, la documentaliste géorgienne Salomé Jashi et la conservatrice des Pays Bas, Margje de Koning. (…)

Lire la suite

Locarno 2022 – Cineasti del presente : Sigurno mjesto (Safe Place) de Juraj Lerotić, un voyage cinématographique dans les lacis de la psyché

Sigurno mjesto (Safe Place), le premier long métrage du cinéaste croate Juraj Lerotić, remarqué en 2010 avec un moyen métrage (Then I See Tanja), composé presque exclusivement de photographies de plateau, accompagnées d’une narration en voix off, a remporté plusieurs prix à la 75e édition du Festival de Locarno : Prix du meilleur réalisateur émergent, Pardo du meilleur acteur du Concours Cinéastes du présent pour Goran Marković et le prix Swatch du meilleur premier film.
Le titre du film, que l’on pourrait traduire en français par « lieu sûr », n’en a que le nom, tant on ressort de ce film sonnés, voire déboussolés. L’histoire, à l’instar de sa réalisation, est minimaliste, arrache les micro-aspérités de peaux qui restent sur son ossature pour en livrer la substantifique moelle : Une tentative de suicide de Damir (Goran Marković) créé une faille qui se nourrit de manière primaire dans la course désespérée de son frère Bruno (Juraj Lerotić) et de sa mère (Snježana Sinovčić Šiškov) de le mettre à l’abri – les tentatives de comprendre l’acte restant au second plan. Comment sauver l’être aimé de thanatos ? Peut-on réellement protéger quelqu’un de ses pulsions de mort ? Damir a conscience que son acte est incompréhensible pour les siens, qu’il leur fait du mal, et pourtant il semble être sous l’emprise d’une dissociation de sa raison et de sa pulsion fatale. Ce sont à ces questions que sont confrontés les protagonistes qui, sur la ligne de leur temps qui s’accélère, se démènent dans un univers en léger décalage de celui des autres. (…)

Lire la suite

Palmarès du 24è Festival du Film de Sarajevo

La plus importante manifestation d’Europe du sud-est, le Sarajevo Film Festival a attiré 100 000 spectateurs et 2 600 professionnels accrédités. Durant huit jours 266 films venus de 54 pays ont été montrés.
(…)

Lire la suite