Ma famille afghane (Moje Slunce Maad; My Sunny Maad), de Michaela Pavlátová, évoque les différents points de vue sur le monde dans un pays déchiré par la guerre

Kaboul, Afghanistan, 2001. Helena (Zuzana Stivínová) est une jeune femme tchèque qui étudie les mathématiques à l’Université de Prague mais elle est désespérée par l’immaturité de ses compagnons d’études. Helena rêve d’une famille avec de nombreux enfants. Un jour, un jeune étudiant afghan, Nazir, arrive dans ses cours et elle ressent que c’est le bon, celui qu’elle attendait. Par amour, Helena décide de tout quitter pour suivre celui qui deviendra son mari, Nazir (Hynek Cermák). Elle part vivre à Kaboul auprès de la famille de Nazir : le grand-père (Miroslav Krobot), la grand-mère (Eliska Balzerová), son beau-frère Kaiz (Ivan Trojan), sa femme Roshangol (Berenika Kohoutová) et leurs trois enfants. (…)

Lire la suite

Berlinale 2017 compétition jour #4: Spoor (Pokot) / Viceroy’s House / Una Mujer Fantástica (A fantastic Woman)

Ce 4è jour de la compétition est exceptionnel : deux films susceptibles d’avoir une récompense et un film de midi de bonne facture – même si, restons quand même mesuré, ce n’est pas un chef-d’œuvre. Le plus frappant à la fin de cette journée, c’est de constater que le fil rouge tendu entre ces 3 films qui traitent pourtant de sujets différents, dans des époques et continents différents, prêt à craquer et à libérer les énergies les plus néfastes sur notre temps, représente la même cohorte de damnés, visibles ou invisibles, de cette terre.
(…)

Lire la suite