Rural America: Where Sam Shepard’s roots ran deepest

When Sam Shepard died on July 27 the world lost one of the greatest playwrights of the past half-century. He was an artist renowned for bravely plumbing his own life for material, spinning much of his own pain into theatrical gold. His best work revealed the hollowness behind the idea of the happy family and its corollary, the American dream. Subversive and funny, Shepard had the soul of a poet and an experimental streak that never faded.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2017 compétition jour #4: Spoor (Pokot) / Viceroy’s House / Una Mujer Fantástica (A fantastic Woman)

Ce 4è jour de la compétition est exceptionnel : deux films susceptibles d’avoir une récompense et un film de midi de bonne facture – même si, restons quand même mesuré, ce n’est pas un chef-d’œuvre. Le plus frappant à la fin de cette journée, c’est de constater que le fil rouge tendu entre ces 3 films qui traitent pourtant de sujets différents, dans des époques et continents différents, prêt à craquer et à libérer les énergies les plus néfastes sur notre temps, représente la même cohorte de damnés, visibles ou invisibles, de cette terre.
(…)

Lire la suite

A Long and Happy Life: excellent film russe en compétition de la Berlinale

Encore un film en compétition qui se concentre sur la terre, comme Promised Land ou le western allemand Gold (de Thomas Arslan), et la lutte permanente de l’être humain avec elle. Alors que les deux derniers forment une sorte de boucle dans le Nouveau Monde avec la conquête de la terre commençant par l’appropriation des terres des Premières Nations et finissant par l’appropriation du sous-sol par les compagnie d’exploitation de gaz de schiste, le film russe – dernière partie d’une trilogie – reflète l’économie de la Russie rurale, bien loin des grands centres politiques de Moscou et St. Petersburg.
(….)

Lire la suite