Freedom Fields, le documentaire de Naziha Arebi sur 3 footballeuses libyennes est présenté au Festival des cinémas d’Afrique de Lausanne

La réalisatrice anglo-libyenne a suivi pendant 5 ans trois footballeuses dans leur vie quotidienne, la pratique de leur sport et la déliquescence d’un pays qui sombre dans la guerre civile. Le travail de Naziha Arebi est remarquable… malheureusement a-t-on envie de dire, car elle capte dans le montage de son film l’air du temps d’un pays qui inexorablement se raréfie. Méthodiquement, sur 97 minutes, elle se fait témoin des pans d’espoirs et de libertés qui tombent tels les écailles d’un animal en mue.  Et nous, spectateur.trices, un peu piteux d’apprécier ce superbe rendu esthétique qui se joue de la nuit, des contre-jours, des ombres et d’une lumière ardente, à la chaleur inversement proportionnelle à la situation politique du pays qui tend plutôt à glacer le sang. L’habillage musical de Freedom Fields est également pertinemment mis en place et s’accorde à la perfection au fil narratif du documentaire.
(…)

Lire la suite

14e Festival cinémas d’Afrique de Lausanne : un très beau programme qui dévoile de nombreuses facettes du continent !

Le festival à présent bien établi dans le calendrier des festivals suisses, qui met à l’honneur les cinémas africains avec un riche programme d’événements culturels annexes, se tiendra à la Cinémathèque suisse et au Casino de Montbenon du 22 au 25 août 2019 autour du thème REGARDS.
Le festival se propose depuis ses débuts à permettre au public de saisir d’un peu plus près les réalités sociales, culturelles et artistiques des différentes régions d’Afrique en présentant un choix d’œuvres fortes réalisées par des cinéastes du continent et de la diaspora africaine.
(…)

Lire la suite

Afrikamera : le festival des cinémas africains à Berlin fête ses 10 ans !

Comme nous le rappelons régulièrement dans nos pages cultures, il n’existe pas plus un cinéma arabe, africain ou asiatique qu’il n’existe un cinéma européen. La transversalité de cet art est tout autant marqué par ses différents genres, formats et technologies que par la diversité des visions du monde imprégnées par les cultures, langues, arrière-fond historique, social ou politique. Sans compter les contraintes de production et, dans les meilleurs des cas, in fine, la licence artistique personnelle des cinéastes et leurs équipes.
(…)

Lire la suite

Locarno : Carla Del Ponte vient parler au public du Spazio Cinema, en toute simplicité

Dimanche 6 août, à Locarno, les sollicitations sont nombreuses mais celle qui remporte le suffrage est la conversation, au Spazio Cinema, avec l’ancienne procureure de choc, attendue impatiemment par les journalistes, les festivaliers et une foule de Tessinois venus manifester leur admiration à celle qui est parvenue à faire trembler les plus puissants. Invitée de la première session des Locarno Talks la Mobiliare, Carla Del Ponte, membre de la Commission d’enquête onusienne sur la Syrie, a apporté des photographies liées à ses diverses expériences, photographies projetées sur un écran géant durant la discussion, animée par la journaliste Liana Milella, de la Repubblica.
(…)

Lire la suite