Jusqu’au 28 avril 2019, les Cinémas du Grütli à Genève proposent un riche programme intitulé « Le cinéma français sous l’occupation ».

Alors que pendant l’Occupation allemande tout manquait, électricité, argent, matériaux pour faire des décors et des costumes, que nombre de ses « génies » (Renoir, Ophuls, Duvivier, etc.) étaient partis, le cinéma français ne s’est que rarement aussi bien porté … Ce n’était certes pas le paradis, la pression de Vichy, de la Gestapo, de la censure, étaient perceptibles, mais furent produits durant cette période plus de 200 longs métrages de fiction. Dont quelques chefs d’œuvre et presque aucun film antisémite ou xénophobe. Et tous furent accueillis par une fréquentation record. C’est ce phénomène étonnant que nous allons scruter avec une vingtaine de films de Clouzot, Becker, Bresson, Carné, Autant-Lara…
(…)

Lire la suite

Mort de Jean Rochefort: la moustache la plus célèbre du cinéma français tire sa révérence

Un regard malicieux, un air de dandy british, une éloquence parfaite et reconnaissable, une moustache digne des héros du XIXème siècle : Jean Rochefort vient de nous quitter dans la nuit de dimanche à lundi 9 octobre 2017. il s’agit d’un des acteurs les plus populaires du cinéma français et l’un des membres de la « Bande du conservatoire » formée par Annie Girardot, Philippe Noiret , Claude riche, et Jean-Paul Belmondo, entre autres.
(…)

Lire la suite

La doyenne des artistes françaises tire sa révérence

Que d’émotion que d’apprendre que Gisèle Casadesus nous a quittés ce dimanche 24 septembre. Certes, la doyennes des artistes françaises avait un certain âge, voire un âge certain. Mais de sonner qu’elle avait joué au théâtre dans des mises en scène de Louis Jouvet, Pierre Dux, Georges Wilson, Francis Poulenc. De grands noms du septième art l’ont dirigée : Michel Deville, Roger Vadim, Claude Lelouch, Jean Becker, Robert Guédiguian … La liste est encore bien longue.
(…)

Lire la suite