j:mag

lifestyle & responsible citizenship

Jesse Plemons

Cinéma / KinoCulture / Kultur

Killers of the Flower Moon – Fresque rouge sang des États-Unis d’Amérique

Le film s’ouvre sur une cérémonie amérindienne, au début du 20e siècle, sur le territoire de la tribu des Osages dans l’Oklahoma. La plaine verte à perte de vue, un frémissement venu de la terre, un jaillissement noir sous lequel de jeunes Osages dansent, prémonition du sort macabre qui attend cette tribu des Premières Nations. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

Avec The Power of the Dog, Jane Campion plonge dans le western avec brio et lyrisme

Basé sur le roman éponyme de 1967 de Thomas Savage, The Power of the Dog, projeté à la dernière Mostra de Venise, suit la vie quotidienne des frères Phil (Benedict Cumberbatch) et George (Jesse Plemons) Burbank, propriétaires d’un ranch. Originaires du Montana, Phil et George Burbank ont beau être frères, ils mènent une vie diamétralement opposée. Autant Phil est raffiné, brillant et cruel, autant George est flegmatique, méticuleux et bienveillant. À eux deux, ils sont à la tête du plus gros ranch de la vallée du Montana, une région, loin de la modernité galopante du XXème siècle, où les hommes, rustres et machos, assument toujours leur virilité et où l’on vénère la figure de Bronco Henry, le plus grand cow-boy que Phil ait jamais rencontré. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

The Irishman de Martin Scorsese : Sans fioriture, le crime

C’était le temps des belles grosses américaines chromées et des banlieues-bungalows, d’Elvis et des coiffures crêpées. C’était le temps des mafieux jouant au poker dans des arrières-salles enfumées. C’était le temps des règlements de compte sur le trottoir. C’était le temps du crime. Non le crime jouissif à haut indice d’octane, mais le crime froid, mécanique, celui qui obéit aux ordres sans se poser de questions. Et sans remord.

Le dernier opus de Martin Scorcese, interprété par une brochette de talents inégalée depuis Laurence d’Arabie (1962) s’est permis, justement à cause de ses interprètes, d’avoir de la retenue. Plus qu’un film de gangsters basé sur le mystère entourant la disparition de Jimmy Hoffa (Al Pacino) c’est, sur 30 ans, le parcours de Frank Sheeran (Robert de Niro), un irlandais vétéran de la Deuxième Guerre Mondiale engagé par Russel Bufalino (Joe Pesci), un Don de la mafia italienne. À force de crimes et de meurtres, l’humanité de Sheeran se dissoudra au point d’assassiner Hoffa, devenu l’un de ses meilleurs amis.
(…)

Read More