24e édition du Jüdisches Filmfestival Berlin & Brandenburg du 26 juin au 5 juillet 2018: No Fake Jews !

Pour sa 24e édition, le Jüdisches Filmfestival Berlin & Brandenburg (JFBB) a mis les petits plats dans les grands, avec un programme varié et touchant toutes sortes de publics: des films d’auteurs, certains avec des récompenses et d’autres des stars à l’international, des documentaires, des films essais et/ou expérimentaux et même l’occasion de voir la dernière série qui a fait fureur en Israël, Your Honor de Ron Ninio et dont le remake étasunien est déjà programmé.
(…)
De nombreuses thématiques et esthétiques – Focus sur 12 films du programme

Cette année, 42 films au programme, 16 d’entre eux (ceux qui proviennent d’Israël) concourent pour le Gershon-Klein-Filmpreis décerné par un jury international, avec un grand nombre de Premières ou de films qui viennent tout juste de sortir en Europe, de nombreux invités et autant de discussions. Comme pour de nombreux festivals dont nous avons parlé cette année, un des sujets centraux est celui « de la femme » et singulièrement des « femmes fortes », tant comme personnages de films, protagonistes ou cinéastes.
(…)

Lire la suite

Cannes 2018 : « Leto », de Kirill Serebrennikov, rend un vibrant hommage au rock russe qui brave la censure soviétique

Cannes milite avec le mouvement de solidarité pour le cinéaste Kirill Serebrennikov, réalisateur de L’Eté (Leto), actuellement en résidence surveillée dans son propre pays, la Russie.

Leningrad, en plein été du début des années 80 : de jeunes gens fuient un immeuble en se faufilant par une fenêtre. Rapidement, on comprend, en voyant le directeur des lieux donner des ordres, qu’il s’agit d’une salle de spectacles, ou plutôt d’un théâtre dans lequel des artistes de la scène rock se produisent. Mais les spectateurs comprennent aussi que l’ère n’est pas à la rigolade : rien à voir avec les concerts déjantés et psychédéliques auxquels ont droit les spectateurs occidentaux. Sous le gouvernement de Leonid Brejnev, en amont de la perestroïka, les disques de Lou Reed et de David Bowie s’échangent en contrebande, et une scène rock émerge.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2018 – compétition jour #3: Dovlatov / Transit / Eva

Belle journée de compétition en ce 3e jour, avec deux films potentiellement oursérisables et le troisième, Eva de Benoît Jacquot, d’une indigence crasse, ne servant qu’à la décoration du tapis rouge avec Isabelle Huppert.
(…)

Lire la suite

La Charte la plus ancienne de Bosnie-Herzégovine fête ses 828 ans

Rédigé à l’été 1189 en vieux bosnien, Bosancica, par le souverain de Bosnie-Herzégovine, Kulin- ban, ce document diplomatique d’une page envoyé au prince de Dubrovnik, Krvas et aux autres citadins de cette ville dalmate indépendante, est le plus vieux document des pays slaves de l’Europe du sud-est.
D’une valeur inestimable La Charte existe en trois exemplaires : deux se trouvent dans les archives de Dubrovnik et le troisième à Saint-Petersbourg. En comparant ces trois documents, les experts ont supposé qu’un seul est l’original, sans pour autant se mettre d’accord sur lequel!
(…)

Lire la suite

Cannes 2017: Le très attendu Nelyubov marque le retour d’Andrey Zvyagintsev sur la Croisette

Trois ans après avoir décroché le Prix du Scénario pour Leviathan, Andrey Zvyagintsev revient en Compétition de ce 70ème Festival de Cannes avec Nebyulov (Faute d’amour), ouvrant la marche des candidats en lice pour la Palme d’Or.
Son film brosse l’histoire universelle de Boris et Genia, en plein divorce. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre, négligeant leur jeune fils de douze ans, Aliocha. Ils préparent déjà leur avenir respectif, ayant chacun entamé une nouvelle histoire sentimentale: Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser… Aucun des deux ne se préoccupe d’Aliocha qui semble un fardeau jusqu’à ce qu’il disparaisse.
(…)

Lire la suite

L’amérique latine au palmarès de la 65e Berlinale

Alors que les éditions 2014 et 2013 avaient consacré l’Asie et l’Europe de l’est, cette année c’est au continent sud-américain

Lire la suite

Berlinale 2015 – Quote of the Day #7: Peter Greenaway

Après la projection de presse de son film Eisenstein in Guanajuato, Peter Greenaway, a parlé de son film avec beaucoup

Lire la suite

Berlinale 2015 – Compétition jour #6: Le cinéma est un art – Wim Wenders l’a oublié, un film russe le rappelle!

Mais qu’arrive-t-il aux grands cinéastes allemands pendant cette Berlinale ? Werner Herzog passe du côté du cinéma grand public -ce qui

Lire la suite