Der Ibn Rushd Fund for Freedom of Thought trauert um Rim Banna

Der Ibn Rushd Fund for Freedom of Thought trauert um Rim Banna, die gestern, am Samstag, 24. März 2018, von uns ging. Der palästinensischen Sängerin gelang es mit ihrer bewegenden Musik und ihren einfühlsamen Worten, der Welt den Puls des palästinensischen Volkes und aller anderen arabischen Völker nahe zu bringen.
(…)

Lire la suite

Le libertarianisme: ce cheval de Troie de la votation No Billag du 4 mars 2018

4 mars 2018 : quelle journée !
Malgré d’importants enjeux européens, avec sur notre côté sud la grande coalition en Allemagne – acceptée par les membres du SPD à 66% et ouvrant enfin la voie à la formation d’un gouvernement après 6 mois de statut quo – et sur notre côté sud les élections en Italie qui ont vu la confirmation que les partis populistes n’ont pas que de bons jours en Mitteleuropa, notre petite votation appelée par son petit nom – NoBillag – , plus précisément l’initiative populaire « Oui à la suppression des redevances radio et télévision », a fait le tour des médias européens. Comme souvent, ce qui étonne à l’étranger, c’est autant le fait que le peuple soit souverain sur ce genre de questions, que le résultat du peuple souverain semble aller à l’encontre des intérêts individuels, ici que l’on accepte de payer une redevance !
(…)

Lire la suite

Flüchtlinge: Sichere und legale Fluchtwege retten Leben!

j:mag unterstützt den Aufruf und die Petition an den Bundesrat von HEKS-EPER (Hilfswerk der evangelischen Kirchen der Schweiz) und Flüchtlingshilfe.
Auf französisch (mit Hinweis an Markus Imhoof und seinen letzten Film, Eldorado.)

MaB

Menschen, die vor Krieg oder Verfolgung geflohen sind und Zuflucht suchen, haben ein Recht auf Schutz von Leib und Leben. Es sind die schwächsten Flüchtlinge, die in den Krisenregionen festsitzen, ohne Perspektiven auf Integration vor Ort und ohne Chance, ein sicheres Drittland zu erreichen.
Wir müssen jetzt sichere und legale Zugangswege schaffen, damit besonders schutzbedürftige Flüchtlinge sicher in die Schweiz gelangen, bei uns Schutz finden und ein Leben in Würde führen können.
(…)

Lire la suite

Réfugiés: Des voies sûres et légales pour sauver des vies

j:mag se joint à l’appel de HEKS-EPER (l’œuvre d’entraide des Églises protestantes de Suisse) et de l’OSAR (Organisation suisse d’aide aux réfugiés), qui va dans le sens du film de Markus Imhoof, Eldorado, présenté hors compétition à la dernière Berlinale, et montre de manière exemplaire cette impossibilité, quelle que soit la situation de la personne, de trouver refuge en Europe de manière légale.

MaB

Les personnes qui fuient la guerre et les persécutions ont droit à la protection de leur vie et de leur intégrité physique. Les plus vulnérables sont piégées dans les régions en crise, sans perspective d’avenir et sans possibilité d’atteindre un pays sûr.
Nous devons ouvrir des voies sûres et légales pour que les personnes réfugiées les plus vulnérables puissent trouver refuge dans un pays sûr et mener une vie digne.
(…)

Lire la suite

Racism impacts your health

Outside in public: Smiling, dressed real fine, manners on point. I am well schooled on how to be respectful, how to take up space, how to use silence when necessary. Travelling home on transit listening to music to drown out my day — filled with injustices from the minute I left my “sanctuary” ten hours earlier. Fumbling for keys, nearly pushing the door down to my home. All I experienced outside threatens to crash down my door and engulf my insides and swallow me whole. My breath struggles to calm itself. Grief shadows me through the hallway. I self-talk my way into the kitchen, slipping my armour off; my thick silver bangle hits the floor, the sound awakening me to reality. I am home. I sit still for a minute and contemplate how I will go out again to face the monster of anti-Black racism. I drink my tea quickly, and begin to make dinner. – Feb 9, 2018, author’s journal.
(…)

Lire la suite

Le festival Sarajevo Sur Seine a attiré un nombreux public parisien

La revue des meilleurs documentaires du Sarajevo Film Festival a été présentée pour la troisième fois à Paris, dans la célèbre salle du Quartier Latin, Saint André des Arts, fondé par Roger Diamantis en 1971. Ce producteur et metteur en scène a reçu dans son cinéma d’Art et Essai les plus grands du septième art : Nagisha Oshima, Ken Loach, Wim Wenders, Stephen Fears, Mike Leight, Margueritte Duras, Raymond Depardon, Alain Cavalier ou Alain Tanner, entre autres. Se rappelant de lui, Frédéric Mitterrand a prononcé les mots justes :
(…)

Lire la suite

Nein zu «No-Billag»: der Schweizer Studiofilmverband SSV engagiert sich für ein wuchtiges Nein

j:mag unterstützt diesen Aufruf von SSV (Min Li Marti, Präsidentin SSV).

Die Medienvielfalt und Filmschaffen in der Schweiz sind durch die Volksinitiative «No Billag» in ihrer Existenz bedroht. Der Schweizer Studiofilmverband SSV engagiert sich für ein wuchtiges Nein zu dieser gefährlichen Vorlage.
(…)

Lire la suite

[Audio] Berni Goldblat nous parle du film Wallay et du projet Ciné Guimbi

Wallay, le dernier film du cinéaste helvético-burkinabè Berni Goldblat, après sa présentation à la Berlinale 2017 dans la section Génération, a fait le tour des festivals 2017 avec à la clef un grand succès public. Il sort enfin sur les écrans romands, occasion de rencontrer le réalisateur qui nous parle de son film et du projet de réhabilitation du cinéma Guimbi ainsi que celui de soutenir la diffusion, la distribution et la promotion des films produits au Burkina Faso dont nous vous parlions déjà lors du festival de Namur 2017.
(…)

Lire la suite

Remembering Hugh Masekela: the horn player with a shrewd ear for music of the day

Trumpeter, flugelhorn-player, singer, composer and activist Hugh Ramapolo Masekela has passed away after a long battle with prostate cancer.

When he cancelled his appearance last year at the Johannesburg Joy of Jazz Festival, taking time out to deal with his serious health issues, fans were forced to return to his recorded opus for reminders of his unique work. Listening through that half-century of disks, the nature and scope of the trumpeter’s achievement becomes clear.
(…)

Lire la suite

La « cli-fi », une nouvelle façon de parler du changement climatique

Au tournant des années 2010, la presse américaine relatait l’apparition d’un nouveau genre littéraire, la « cli-fi » (pour climate fiction), terme inventé en 2008 par l’écrivain et blogueur Dan Bloom. Les romans de « fiction climatique » prennent généralement la forme de récits post-apocalyptiques où des personnages évoluent dans un monde ravagé par les effets du changement climatique.

Si les romans de cli-fi sont encensés par la presse américaine aux sympathies écologistes, ils restent cantonnés en France à un public de niche.
(…)

Lire la suite